En vidéo – Turquie : 9 morts et 47 blessés dans un accident de TGV    Risque de licenciement pour Yatim    CAN 2019 : L'Egypte en lice pour l'organisation    Le nouveau plan de la CGEM et de l'AMIC pour le financement des strartups    Atlantic Dialogues. Le populisme au cœur du débat    Publication de «La lettre de créance, apothéose de la vérité»    «My mina», une création d'Amina Bedraoui Idrissi    So Art Gallery Casablanca expose des palettes africaines    Nette amélioration recettes de la conservation foncière    Coupe du Trône de saut d'obstacles : La finale de la 6è édition du 14 au 16 décembre au RCSE Dar Es Salam    Coupe arabe des clubs champions : Le Raja souffre mais se qualifie pour les quarts de finale    Un «Pacte mondial d'avenir»    Un manifeste en 7 mesures pour les droits de la femme    L'armée égyptienne annonce la mort de 27 "terroristes" dans le Sinaï    Casablanca : Le festival du film arabe désormais sur la carte des événements marocains    Qatar hôte de la finale de la Supercoupe entre le Raja de Casablanca et l'Espérance de Tunis    Syrie.. Avertissement américain à l'égard de la Turquie    Accident de TGV en Turquie: au moins 7 morts et 46 blessés        Message de condoléances de SM le Roi au président français suite à la fusillade de Strasbourg    Venezuela: Les électeurs boycottent les urnes…    France.. De nouveaux reports pour les matchs de Ligue 1    Le groupe basque International Citrus Band présente son album "Latitudes"    Adoption des lois : Les députés mettent le paquet    Programme d'urgence de l'éducation nationale : Beaucoup d'argent, peu de résultats    Fondation BMCE Bank: 37 bacheliers des écoles Medersat.com primés    Akhannouch s'entretient à Abidjan avec le président de la BAD    Edito : Cour des comptes, la même chanson    Le modèle marocain en matière de financement des agriculteurs présenté à Libreville    La BRVM d'Abidjan lance la 2ème cohorte de son Programme Elite, soutenu par la BVC    Narjiss Nejjar. "Martin Scorsese est le parrain de la Cinémathèque de Rabat"    Rapport GermanWatch sur l'indice mondial des risques climatiques Le Maroc s'en tire à bon compte    News    Signature d'une convention pour la création d'une unité industrielle à Nador    La concurrence en Afrique est moins féroce qu'au Maroc    La qualité des produits du terroir marocain saluée au "SIAL Middle East 2018"    "Mbarek o masoud" Une pièce théâtrale interprétée par des détenus    Baisse de 38% du taux de mortalité infantile en sept ans    Divers    Divers Economie    Pedro Sanchez accuse les séparatistes catalans de mentir comme les Brexiters    Le sambo rejoint la famille olympique    Ligue des champions : Liverpool grâce à Salah    Guardiola soutient Sterling et appelle à combattre le racisme tous les jours    Juliette Binoche présidente du jury de la Berlinale    Le syrien Nabil Suleiman préside le jury du Festival international du film transsaharien de Zagora    Bouillon de culture    Haïti réitère son respect de l'intégrité territoriale du Maroc et de sa souveraineté sur ses provinces sahariennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Culture des cerises à Sefrou
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 06 - 2002

La culture des cerises a connu une évolution des superficies au cours des dernières années. Les régions de Sefrou et d'Ifrane détiennent environ 70 % de la production totale en cerises.
Le cerisier occupe une place minime, à l'échelle nationale, par rapport aux autres espèces appartenant à la même famille des rosacées fruitières.
Selon un rapport de la direction provinciale d'agriculture (DPA) de Sefrou, il s'étend actuellement sur une superficie de 1.300 hectares, soit environ 2 % de la surface totale des rosacées fruitières.
Le document de la DPA précise qu'environ 80 % des plantations de la culture des cerisiers sont situées dans l'axe Sefrou-Immouzer-Azrou-El Hajeb et du Moyen-Atlas. Les régions de Sefrou et d'Ifrane détiennent à elles seules environ 70 % de la production totale en cerises, alors que les circuits de commercialisation sont complexes et sont prédominés par les intermédiaires.
A l'échelle nationale, ajoute, le rapport, la culture des cerises a connu une évolution des superficies assez importante au cours des dernières années, et ce en passant de 600 ha en 1991-92 à 1300 ha actuellement. Le document fait état d'une augmentation très remarquée de la production qui est passée en moyenne de 2.600 tonnes au cours de la période 90-95 à 6.000 tonnes durant la phase 96-2000, précisant que cette amélioration est due notamment aux nouvelles plantations.
La production et le rendement en cerises sont très variables d'une année à l'autre . Elle dépend des conditions climatiques notamment la grêle et la gelée, indique le rapport signalant que le rendement national n'est que de 4,3 tonnes-ha, et n'est pas à la hauteur des potentialités offertes par les variétés disponibles.
S'agissant du cerisier dans la zone de Sefrou, le rapport souligne que cette variété de rosacée y fut introduite avant le protectorat et qu'elle avait montré une bonne adaptation aux conditions climatiques de la région. La culture de la variété locale, de Sefrou, est connue sous le nom de cerisier «Beldi» ou merisier et se localise essentiellement aux alentours de la ville de Sefrou et dans les régions de Bhalil, El Khayna, Sidi Ahmed Tadli, les cascades, vallée oued Aggai, Sakyat El Kalâa, Hmimi, Chouicha, Rfaif, et El Menzel.
Cette variété se caractérise notamment par sa grande vigueur pouvant dépasser facilement les 15 mètres de hauteur et montre une certaine résistance aux maladies cryptogamiques et aux attaques d'insectes, signale le rapport. Faisant suite à cette extension si rapide du cerisier et suite à une bonne récolte des cerises, une première fête a été organisée à l'hôtel des cerises en 1920, la 2ème année au jardin public devant la municipalité, la troisième année à l'école Bab Morabaa, précise le document.Et c'est ainsi que fut enraciné le festival des cerises ou "Moussem de Hab Lamlouk" célébré depuis cette date par la ville et les habitants de Sefrou. Il est à rappeler que la 83ème édition du festival traditionnel des cerises a été organisée du 31 mai au 2 juin courant. Elle a été marquée par le couronnement de "miss cerisette" et ses dauphines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.