Vaccins. Ait Taleb: « Le Maroc va amorcer un nouveau tournant »    CAN 2021 : Reprise pour Fayçal Fajr et Nayef Aguerd, d'autres joueurs absents    Benslimane: Le Roi préside le lancement des travaux de réalisation d'une usine de fabrication de vaccins anti Covid-19    Italie : Abdelhamid Sabiri aurait trouvé un accord avec un club de Seria A    CAN: Yassine Bounou s'exprime avant Maroc-Egypte (VIDEO)    Paxlovid: la pilule anti-Covid de Pfizer approuvée par l'EU    Casablanca : La galerie d'art ''L'atelier 21'' accueille Saïd Afifi    Covid-19 au Maroc : 5 560 nouvelles infections et 33 décès ce mercredi    Lois sur la concurrence : une mesurette en attendant la grande réforme    Wall Street ouvre en hausse, portée par de bons indicateurs et des résultats d'entreprises    Justin Trudeau, cas contact testé négatif, à l'isolement pour 5 jours    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 Janvier 2022 à 16H00    Le CESE lance sa plateforme participative « Ouchariko »    L'artiste Abdellatif Hilal n'est plus    CAN: Derraji félicite les Marocains (PHOTO)    Covid-19: le Maroc prolonge l'état d'urgence sanitaire (Officiel)    Burkina-Faso: Les militaires arrêtent le président    L'essentiel est de gagner et de passer au prochain tour    Mise en exergue de l'importance du projet de loi relatif aux droits d'auteur et droits voisins    BERD : le financement vert domine les investissements réalisés au Maroc en 2021    Alerte au phishing, une campagne use de documents powerpoint malveillants    Approbation d'une série de projets de développement social et humain pour un million de dollars    Alerte météo : fortes pluies attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces    L'ONU salue le leadership du Maroc    La Guinée équatoriale et l'Egypte complètent le tableau des quarts de finale    USFP : Abdelkrim Benatiq retire sa candidature au poste de Premier secrétaire    Investigation : "Pegasus, les dessous d'une affaire" (Replay)    Maroc: Rebond « exceptionnel » de l'économie en 2021    Marrakech: le wali règlemente l'usage de l'eau courante et de la nappe phréatique    L'alliance Nissan-Renault-Mitsubishi va dépenser 23 milliards d'euros pour promouvoir les véhicules électriques    Covid-19: Certains médicaments seraient inefficaces contre Omicron    Les Etats-Unis fournissent près de 1,6 million de doses Pfizer au Maroc    Températures prévues pour le vendredi 28 janvier 2022    « Pas positif »: froideur russe après la réaction américaine à ses exigences    CAN 2021 / Ghana : Milovan Rajevac officiellement limogé    Pegasus: Le tribunal de Paris va-t-il ouvrir le dossier ?    France : La Fondation Tayeb Saddiki représentante du Maroc à Versailles pour les 400 ans de Molière    Délais de paiement : ce qui va changer avec la nouvelle loi    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Conseil de gouvernement : l'état d'urgence sanitaire sera-t-il prolongé ?    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    OMC : La Chine autorisée à imposer des sanctions tarifaires aux Etats Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tarik, Khadija, Rachid, Najwa, Mehdi, Amine… la relève !
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 31 - 08 - 2015

Essaouira sur la liste USFP, Khadija Idrissi Janati est candidate à Casa sur la liste RNI, Mehdi Bensaid sur la liste PAM à Rabat, Rachid Elfakir – le plus jeune de tous les candidats- se présente sur la liste PND à Casa, Amine K Akesbi à Rabat sur la liste FGD… d'autres encore tels Najwa Koukous, Anouar Zyne, Mounir Aznail, Mehdi El Bayad… représentent – chacun dans leur ville – le renouveau de la classe politique. Ces élections, de par les nouvelles compétences y afférant, revêtent une importance primordiale. Elles ont pour première conséquence un chiffre record d'inscrits sur les listes électorales et un nombre élevé de candidatures jeunes et de candidatures féminines… une chance de renouveler, rajeunir et assainir la classe politique.
Je voudrais prendre le cas d'Essaouira -ville que je connais bien, comme exemple de ce que la jeune génération politique peut réussir. Tarik illustre à merveille cette jeunesse qui, passée par le mouvement associatif, s'engage à présent en politique. Souiri de naissance, militant associatif de longue date, il est aujourd'hui président de l'association Essaouira Mogador, il connaît chaque recoin de sa ville, les besoins de la population, les attentes de la jeunesse et – engagé dans le social, la culture, le sport – il connaît parfaitement les chances d'Essaouira, mais hélas aussi tous les problèmes laissés en suspens.
A l'image de tous ces jeunes qui se présentent aux élections communales, il est un homme de terrain, au contact avec ses concitoyens tout au long de l'année, et tout comme Mehdi, Anouar, Khadija, Rachid ou Najwa… il est un homme des réseaux sociaux, ce qui leur donne une vision de notre époque, que les vieux routards de la politique n'ont pas, eux qui n'apparaissent qu'au moment des élections .
Tarik a basé sa campagne sur le réalisme et l'espoir : Essaouira possède de très nombreux atouts mais il est plus qu'urgent d'y retisser du lien social, de redonner du sens au «vivre-ensemble», de lutter contre l'exclusion qui pousse tant de jeunes au désœuvrement (et pas en distribuant des billets de 200 dirhams), de redonner du crédit au mouvement associatif en cessant de l'instrumentaliser, d'avoir enfin une politique qui donnera aux talents artistiques, sportifs la possibilité d'émerger.
Tel est le triple défi qui se pose à Tarik et à tous ces jeunes et ces femmes qui se présentent à nos suffrages : rénover en profondeur la classe politique, restaurer la confiance et réussir à instaurer une nouvelle gouvernance de nos villes. Les paroles de SM le Roi le disent avec force : «Si nombre de citoyens ne s'intéressent pas beaucoup aux élections, et s'ils n'y participent pas, c'est parce que certains élus ne remplissent pas leur devoir comme il se doit… Aux citoyens, Je dis ceci : le vote est un droit et un devoir national. C'est une lourde charge qu'il vous incombe d'assumer. C'est un moyen que vous détenez entre les mains pour modifier la méthode de gestion quotidienne de vos affaires, ou de maintenir et consacrer la situation déjà en place, bonne ou mauvaise».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.