Algérie : un journaliste incarcéré après avoir écrit sur la colère touarègue    Programme de la Botola Pro D1 et D2 "Inwi"    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    Le Polisario recherche désespérément son chef    Aïd Al Adha: 8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées (Akhannouch)    La généralisation de la protection sociale, un levier d'intégration de l'informel    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    La main tendue du Maroc au Liban    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Deux jalons de taille pour marquer la réunion du Conseil de sécurité    Mourinho démis de ses fonctions d'entraîneur à Tottenham    Botola Pro D1: Les rencontres dominicales sanctionnées par des marques de parité    En-Nesyri donne la victoire au FC Séville    L'examen national unifié du baccalauréat entre les 8 et 12 juin    Le passeport vaccinal prend son envol    Kenza El Ghali: La gestion de la crise sanitaire par le Maroc, un exemple d'efficacité, d' anticipation et de solidarité en Afrique    « Ch'hiwa Bel Khef »: le « Batbout » (VIDEO)    Driss Lachguar, hôte de la Fondation Lafqui Titouani    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    La BVC ouvre proche de l'équilibre    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux adopté en commission    La cour constitutionnelle statue sur le nouveau quotient électoral    La Super League va « sauver le football », selon Florentino Pérez    Avec un financement MCA : 11 millions de dollars pour la zone industrielle de Bouznika    Botola Pro D1 : la valse habituelle des entraîneurs continue    Khénifra/Service des urgences : une vidéo publiée sur internet fait réagir la Direction régionale de la Santé    Acteur majeur dans le secteur immobilier au Maroc, Sarouty place ses engagements sociétaux au cœur de sa stratégie    Perspectives du secteur agricole sur le continent : La digitalisation technologique, facteur de productivité    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour mardi 20 avril    Ukraine : Washington dénonce l'«escalade» de Moscou en mer Noire    Secousse tellurique de 3,8 degrés dans la province de Driouch    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    SM le Roi félicite M. Patrice Talon à l'occasion de sa réélection Président de la République du Bénin    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    Cette semaine en Liga...    "Jazirat Al Kanz": La saison 6 démarre ce mardi à 22h45 sur 2M    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Incubateur : Troisième appel d'offres chez Espace Bidaya
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 09 - 2016

C'est le troisième appel à candidatures que lance, depuis sa création, l'Espace Bidaya. Incubateur à Casablanca spécialisé dans l'accompagnement de start-up innovantes en amorçage, à fort impact social et environnemental, Espace Bidaya appartient au réseau #ImpactNetwork. Ce premier réseau mondial de start-up green et sociales regroupe plus de 500 start-up et 15 programmes d'incubation et d'accélération dans 12 pays. Les détails du lancement.
Le 1er incubateur Social Green Tech nord africain du Comptoir de l'innovation à Casablanca vient de lancer son 3ème appel à candidatures.
Soutenu par la fondation Drosos, l'incubateur Social Green Tech vise les entreprises en amorçage, innovantes et à fort impact social et/ou environnemental portées par de jeunes entrepreneurs.
Tous les 6 mois et depuis novembre 2015, l'incubateur accueille une nouvelle promotion de six start-up qui seront soutenues durant une année. Ce programme porte sur plusieurs volets.
Tout d'abord les porteurs de projets sélectionnés ont accès à un espace de co-working ainsi qu'à du matériel informatique. Les responsables de l'incubateur s'engagent à un suivi individuel stratégique personnalisé et adapté aux besoins de chaque entrepreneur.
Le volet formation est également prévu. Destiné au groupe, cet axe permet de traiter de problématiques de gestion. Des ateliers d'intelligence collective sont également à l'ordre du jour.
La mise en relation représente un axe important de telle sorte à trouver des opportunités de marchés avec les acteurs clés de l'écosystème liés aux start-up.
Et dans le cadre de sa stratégie, l'Espace Bidaya organise des événements à titre gratuit de telle sorte à créer les échanges et les prises de décisions dans la concertation. Plusieurs concepts ont été concoctés à l'occasion pour ne citer que Bidaya Meetup, Bidaya Projection, Bidaya Open Class, Bidaya Junior Class....
Il faut dire que l'accès au réseau #ImpactNetwork est une véritable opportunité aux porteurs de projets sélectionnés. Cela dit, il faudra rentrer dans la grille des critères du jury qui impose plusieurs conditions pour être sélectionnée en tant que start-up.
Les concepts devront avoir un impact positif sur la société et/ou l'environnement. Ils devront se fonder sur un modèle économique viable. Ils devront aussi répondre à des enjeux sociaux et/ou environnementaux de manière innovante.
Les projets devront être portés par des entrepreneur(e)s motivé(e)s et impliqué(e)s. Ils devront être déjà créés ou en phase de structuration juridique, financière et commerciale. Bref, les enjeux sont réels lorsque l'on connaît la problématique du chômage au Maroc et la stratégie nationale de l'emploi orientée vers la création de l'entreprise et notamment la TPE. L'exercice n'étant pas simple, ce n'est que dans le cadre d'incubateur qu'il serait plus aisé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.