Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un clochard tue son violeur
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 10 - 2002

Un clochard qui a été abusé sexuellement par cinq vagabonds a fini par tuer l'un d'eux. Il est poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation.
Jeudi 10 octobre 2002. Les visiteurs du cimetière Moulay Maliana, commune Al Ismaïlia, Maknès, sont restés bouche bée devant une découverte macabre : le cadavre d'une personne de sexe masculin, vêtue en haillons, la trentaine, gisant dans une mare de sang. Aussitôt, ils ont alerté la police qui s'est dépêchée sur les lieux.
Le cadavre a été évacué par le fourgon mortuaire vers l'hôpital Mohammed V pour subir une autopsie et les enquêteurs de la police judiciaire ont entamé leurs investigations afin de tirer l'affaire au clair. L'autopsie a révélé que la victime a trouvé la mort suite à des coups de couteau et qu'il s'adonnait à la consommation de l'alcool à brûler et à l'inhalation de la colle à dissolution utilisée pour les pneus des vélomoteurs et des bicyclettes.
La police judiciaire est arrivée à l'identifier. Il s'agit de Hassan .A, âgé de trente-neuf ans, célibataire et sans profession. Les enquêteurs sont arrivés aussi à savoir qu'il est un clochard qui errait Meknès à gauche et à droite et qui fréquentait surtout les cimetières et la gare routière, avec d'autres clochards qui consomment toutes sortes de drogue. Les limiers de la PJ ont effectué, à ce propos, un ratissage sur ces lieux, pour arrêter onze clochards, y compris l'auteur de crime, A.D, trente ans, célibataire et sans profession. Ce dernier a avoué aux enquêteurs être l'auteur du crime et qu'il avait pour mobile la vengeance. Il leur a précisé qu'il buvait avec la victime et quatre autres clochards de l'alcool à brûler lorsqu'ils ont décidé de l'abuser sexuellement. Effectivement, leur a-t-il ajouté, ils sont passé à l'acte en le soumettant à leurs désirs sexuels à tour de rôle.
Une fois qu'il ont fini, ils ont pris la poudre d'escampette. Depuis, il a pensé à se venger en les tuant l'un après l'autre. Et il a commencé par A.D, qu'il a rencontré au cimetière alors qu'il était dans un état d'ébriété avancé. Face à face, H.A n'a pas hésité un moment à provoquer A.D, en le menaçant de le violer lui aussi, lui et ses amis. D'un mot à l'autre et d'un coup à l'autre, A.D a fini par lui asséner des coups de couteau mortels.
L'auteur du crime a été présenté à la chambre criminelle près la cour d'appel, poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation et guet-apens, alors que les autres mis en cause ont été poursuivis pour homosexualité, attentat à la pudeur avec violence et non-dénonciation d'un crime.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.