»Partenariat de talents'' UE-Maroc : L'éclairage de la Commission européenne    Justice pénale : Le Maroc élu 1er vice-président de la 31è session de la CCPCJ    Trafic aérien: L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% en 2022    Banque mondiale : Augmentation de 40 % des transferts d'argent vers le Maroc    Automobile : Renault vend ses actifs en Russie à l'Etat russe    Billets d'avion : Ryanair fait une importante annonce    Crédit bancaire: l'encours augmente à 989,7 MMDH à fin mars 2022    Tebboun chez Erdogan. Les Algériens offensés par le président des turcs    Vidéo. Berkane arrache son ticket pour la finale aux puissants Congolais du TP Mazembe    Botola Pro D2 : L'Union Touarga (UTS) en première division la saison prochaine    Prix Marc-Vivien Foé : Naïf Aguerd, troisième meilleur joueur africain de la saison en Ligue1    Le Cap-Vert interdit l'importation du plastique    Ministère de la Santé : lancement de la campagne nationale de promotion de l'allaitement maternel    Souveraineté sanitaire : Comment le Maroc se prépare à la période Post-pandémie    Tourisme : les gestes barrières anti-Covid freinent la relance    Le dirham s'est apprécié de 0,95% face à l'euro    Service militaire : adhésion massive des jeunes marocains    Cours des devises du lundi 16 mai 2022    Web TV et nouvelle version web, la Narsa se digitalise (VIDEO)    France/foot: Mbappé élu meilleur joueur de la saison pour la 3è fois consécutive    Botola : le Raja rate le coche face à Oued Zem (VIDEO)    À voir : l'exploit individuel de Théo Hernandez vu des gradins du San Siro (VIDEO)    La DGSN fête ce lundi le 66e anniversaire de sa création    Fusillade à Buffalo: Biden appelle les Américains à éradiquer la haine raciale    Blinken se dit « confiant » par rapport à l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'OTAN    VIDEOS: il était une fois, les attentats du 16 mai 2003    Covid-19 en Chine : Retour à la normale en juin à Shanghai    France: Levée de l'obligation du masque dans les transports en commun    Rabat, l'Afrique au cœur et scène culturelle mondiale    La météo pour ce lundi 16 mai 2022    Le Mali se retire du G5 Sahel    Liban: faible affluence aux premières législatives depuis le début de la crise    Somalie: Hassan Cheikh Mohamoud élu président    DGSN: 66 ans d'engagement renouvelé au service du Royaume    Décès du président des Emirats : Moulay Rachid représente le roi à la présentation des condoléances    Maroc : Abdeljaouad Belhaj élu membre du conseil d'administration de l'IBA    Coupe Mohammed VI de karaté : Le Marocain Abdelaali Jina remporte la médaille d'or    Villa des Arts / Rabat : Amateurs et pros célèbrent le théâtre d'impro !    Le Prince Moulay Rachid représente le Roi à la présentation des condoléances suite au décès de Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane    Hilale mouche l'ambassadeur algérien pour sa schizophrénie au sujet de l'autodétermination    SM le Roi adresse un ordre du jour aux Forces Armées Royales    «Ne me donnez pas de trophées, donnez-moi de l'argent!»    Au CRSC, Kamelia Zarkani tisse des liens entre le Maroc et la Russie    Magazine : Amine Naji, pour le meilleur et pour l'avenir    Hommage : Abderrahim Samadi n'avait pas tout dit    Nizar Baraka souligne la contribution remarquable des Marocains de l'étranger à l'économie nationale    Décès de Fred Ward, l'acteur de « Tremors »    Explosion créative pour les 13 ans de la Fondation Ali Zaoua    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'ONU cherche un successeur à Ross
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 08 - 03 - 2017

Sa démission confirmée par le secrétaire général adjoint des Nations Unies
Après huit années, Christopher Ross jette l'éponge. L'envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara a remis sa lettre de démission il y a une semaine au nouveau secrétaire général de l'ONU. Ross quitte ses fonctions sur un échec total. Ce constat d'échec a été fait d'ailleurs par le secrétaire général adjoint de l'ONU en charge des affaires politiques, Jeffrey Feltman, qui a confirmé la démission de l'envoyé personnel du SG des Nations Unies. «Christopher Ross a présenté sa démission après huit ans», a annoncé lundi dans la soirée le haut responsable des Nations Unies. «Il n'a pas pu ramener les parties autour de la table des négociations», a ajouté Feltman devant des journalistes au siège de l'Organisation des Nations Unies à New York. Il faut dire que la démission de Ross intervient à un moment où le nouveau secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, successeur du Sud-Coréen Ban Ki-moon depuis le 1er janvier 2017, envisage de procéder à une série de nouvelles nominations d'émissaires représentant les Nations Unies dans les différentes régions du monde. La page de l'ancien ambassadeur US en Syrie mais également en Algérie sera donc tournée sans qu'il ait réussi pour autant à apporter grand-chose au processus onusien dans l'affaire du Sahara. La période effectuée par Ross en tant qu'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU a été marquée par une tension avec le Maroc.
A cause de sa démarche considérée comme étant partiale en faveur des thèses des séparatistes, le Royaume avait annoncé au milieu de l'année 2012 le retrait de sa confiance à Christopher Ross en demandant le redressement du processus de règlement de la question du Sahara. A l'époque, le Maroc avait pointé du doigt les paradoxes relevés dans les agissements de l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, Christopher Ross, marqués par son renoncement aux principes fondateurs des négociations tels que définis par les résolutions du Conseil de sécurité, et par sa ligne de conduite déséquilibrée et partiale dans de nombreuses situations. Le passage de Ross a également été marqué par la tension entre le Maroc et le secrétaire général sortant de l'ONU, Ban Ki-moon.
A quelques mois de la fin de son mandat, ce dernier avait effectué une visite dans la région avant d'utiliser le mot «occupation». Une crise sans précédent entre le Royaume et un responsable onusien avait suivi ces déclarations. Le Maroc avait alors déclaré «personae non gratae» certains membres civils de la Minurso. Depuis, le Maroc a accepté le retour des fonctionnaires onusiens. Après le départ de Ki-moon puis maintenant de Ross, les observateurs s'interrogent sur l'identité du nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies pour le Sahara. Si les pronostics vont bon train, Antonio Guterres devrait annoncer, dans quelque temps, une nouvelle série de nominations de représentants de l'ONU.
D'ici là, les regards vont se tourner vers le Conseil de sécurité qui doit examiner en avril prochain le nouveau rapport du secrétaire général de l'organisation onusienne sur la question du Sahara. Si la teneur du rapport reste pour le moment secrète, les observateurs s'attendent à ce que le statu quo soit maintenu en attendant la nomination d'un nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.