Le Conseil Supérieur des Oulémas rejette et dénonce toute forme d'atteinte à la sacralité des religions, à leur tête les Prophètes    Dématérialisation/TGR : Un nouveau service à partir du 1er novembre    Le message du Premier secrétaire adressé à l'ensemble des Ittihadies et Ittihadis    Soutiens sans réserves au Plan d'autonomie au Sahara devant la IVème commission de l'ONU    Le Maroc, un important marché pour Emirates    Arménie et Azerbaïdjan s'engagent à nouveau sur une trêve à Washington    Lee Kun-hee, l'ermite de l'empire Samsung    Afrique de l'Ouest : Difficile quête de paix dans un contexte de Covid-19    Présidentielle US : Trump se moque de Biden (vidéo)    Orpheline de Ronaldo, la Juve concède un nouveau nul    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Le MAE tchadien tacle le polisario depuis Rabat    Hamid Bentahar, président du CRT Marrakech-Safi : « Il est primordial d'accélérer l'ouverture des lignes aériennes »    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Evolution du Coronavirus au Maroc : 2264 nouveaux cas, 199.745 au total, lundi 26 octobre à 18 heures    Port du masque : Plus de 624.000 contrevenants arrêtés entre 25 juillet et 23 octobre    Le rachat des activités de Bombardier au Maroc enfin officialisé    Mehdi Qotbi : « De nouveaux musées ouvriront prochainement »    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Maroc/Eswatini : l'industrie et la santé au cœur de deux accords    Maroc-Egypte: le suspense continue    La CAF et l'ICSS signent un accord de coopération    Redressement progressif des échanges commerciaux    Nabil Benabdallah: «Le gouvernement est en déphasage par rapport aux orientations royales»    Après Casablanca, cinq villes placées sous haute surveillance    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Les folies d'Erdogan    Policy Center for the New South : « La Démondialisation », thème de la 9éme édition des Dialogues Stratégiques    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    Réédition du roman «Le dernier combat du captain Ni'mat» de Mohamed Leftah    Imane Robelin couronnée par «Les Lorientales 2020»    Que le livre et la lecture triomphent!    Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Testé positif au Covid-19, Ronaldinho donne de ses nouvelles    Espagne. Un tableau de Picasso reproduit par Najat El Baz    Volleyball : Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération africaine    La RSB renaît de ses cendres    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    Textile : Les perspectives post-Covid décryptées par l'IMIS    Aérien : Oman Air rembourse les billets impactés par la Covid-19 au Maroc    Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    Top Performer RSE : Maroc Telecom maintient sa présence    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Intervention de la brigade antigang dans la banlieue de Casablanca    De nouvelles mesures restrictives à Taroudant    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    France: le Conseil scientifique annonce des prévisions pessimistes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Botola Maroc Telecom 2017-2018 : Quatre entraîneurs étrangers animeront les débats
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 08 - 2017

L'instabilité au niveau des directions techniques des clubs marocains est devenue ces dernières saisons assez courante au point que certains entraîneurs savent pertinemment que les mauvais résultats les feront rapidement passer à la trappe.
La Botola Maroc Telecom est devenue intransigeante et peu clémente. La saison écoulée a enregistré un chiffre record. Pour la première fois au Maroc, 41 entraîneurs ont coaché 16 équipes. Quatre clubs seulement ont choisi la stabilité alors que 5 entraîneurs se sont succédé pour diriger l'OCK et le KAC.
Par conséquent, les dirigeants optent pour des recrues étrangères. Le championnat national attire chaque année des entraîneurs étrangers pour apporter leur expertise et sauver le club. A tort ou à raison, ces dirigeants restent convaincus qu'il s'agit du choix le plus judicieux. Pour la nouvelle saison, ils sont – jusqu'à nouvel ordre – au nombre de 4 entraîneurs étrangers. On vous brosse leur portrait.
1) Juan Carlos Garrido : RCA
Juan Carlos Garrido est le nouvel entraîneur du Raja de Casablanca. Le technicien espagnol est déjà passé sur le banc de touche de plusieurs clubs espagnols, notamment le Villareal et le Real Betis. Il a également entraîné le club égyptien d'Al Ahly avec qui il a remporté la Coupe des confédérations en 2014. Il compte marquer de son empreinte le championnat national qu'il dispute pour la première fois. Cependant, il sera confronté non seulement aux autres équipes mais également aux divers problèmes internes de la maison verte.
2) Azzedine Aït Djoudi : OCK
L'Algérien Azzedine Aït Djoudi n'est plus à présenter. Après avoir pris les commandes de plusieurs formations marocaines (MAS, HUSA et MCO), il est aujourd'hui à la tête de l'Olympique de Khouribga et ce depuis la saison dernière.
Il a suppléé Youssef Lamrini et avait pour mission de sauver le navire phosphatier, chose qu'il est parvenu à faire tant bien que mal.
L'OCK a opté pour Ait Djoudi pour son expérience et les bons résultats enregistrés avec les clubs marocains qu'il avait coachés par le passé.
3) Juan Pedro Benali : CRA
Seules les mémoires non frappées d'amnésie pourraient se rappeler l'entraîneur espagnol Juan Pedro Benali. Celui-ci a coaché respectivement en 2000, 2001 et 2009 l'Ittihad Zemmouri de Khemisset, le Chabab Mohammedia et le Moghreb de Fès. Appelé à la rescousse du Chabab Rif Al Hoceima, Benali aura une mission délicate. Il va devoir composer sans les piliers de l'équipe qui ont décidé d'évoluer sous d'autres cieux à l'instar de Abdessamad Lembarki qui a rejoint la Renaissance Berkane ou encore Zakaria El Hilali qui défendra les couleurs du RCA.
4) Miguel Angel Gamondi : HUSA
Bien avant l'officialisation du contrat entre les dirigeants du Hassania Agadir et Miguel Angel Gamondi, les rumeurs s'étaient chargées de le faire. En fait, l'Argentin est engagé avec le club gadiri depuis 2015. A l'époque il était nommé manager général du club et chargé de l'équipe professionnelle. A la fin de la saison footbalistique 2016-2017, les cadets du HUSA terminent seconds du championnat national, les Espoirs et Minines atteignent les quarts de finale. Ces bons résultats ont poussé les dirigeants à lui accorder plus de confiance et lui confier la direction technique du club.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.