Glovo s'associe à Marjane    Coronavirus : voici les nouvelles mesures prises par l'ONEE    Midelt : un député pjdiste roule sans assurance et viole l'état d'urgence sanitaire    Coronavirus : l'OFEC de Casablanca accueillera un hôpital de campagne de 700 lits    Le Maroc de tous les espoirs!    Immigration clandestine : Arrestation de 32 Subsahariens à Dakhla    «La crise provoquée par la pandémie apporte un désaveu cinglant aux apôtres du Capital»    Les ménages ramédistes indemnisés à partir de ce lundi    L'indemnisation démarre aujourd'hui    Le dirham se déprécie de 4,56% face à l'euro    Covid-19: L'Exécutif réduit ses dépenses    Benatia et Renard scandalisés par les propos racistes sur LCI    Le monde diplomatique ou le journalisme à la carte    La prolongation d'Achraf Hakimi, le Vrai du Faux    Coronavirus : 961 cas confirmés, trois nouveaux décès et une guérison ce dimanche à 13h    «Quelle lecture des résultats annuels de 2019?»    Covid-19 : Tanger Med au chevet de la population locale    Orchestra Maroc touché par le coronavirus    Pèlerinage de Pâques inédit à Lourdes, sans fidèles    L'OTAN entre en guerre contre le coronavirus…    Un député français d'origine marocaine saisit la justice    Amnistie Royale : un acte hautement humanitaire    Les pharmaciens tiennent leur position avec conviction    Fonds anti-coronavirus : Le Groupe Allali apporte sa contribution    Les séries du ramadan à l'arrêt à cause du coronavirus    Fonds spécial : procédure de retrait des aides financières pour le secteur informel    Voici le temps qu'il fera ce dimanche    Liga : Achraf Hakimi retrouve le Real Madrid    Le Roi félicite le président sénégalais à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Golf : Report de la 47è édition du Trophée Hassan II et de la 26è édition de la Coupe Lalla Meryem    Mali : le chef de l'opposition enlevé « va bien », les négociations pour sa libération sont en cours    Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Palestine : le Pacte de Genève finalisé
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 31 - 10 - 2003

Le compromis du Pacte de Genève s'articule autour de considérables concessions. Les Palestiniens renoncent notamment au droit au retour, en échange de la souveraineté palestinienne sur le Mont du Temple Esplanade des Mosquées. Les colonies, eux seraient évacuées.
Les formules de paix, proposées par les forces éprises de coexistance pacifique, entre les Palestiniens et les Israéliens refont surface. Après la «feuille de route» dessinée par le quartette, (les Etats-Unis, l'ONU, l'Union européenne et la Russie), prévoyant un Etat palestinien d'ici 2005, un autre projet d'accord israélo-palestinien est mis en route. Ce projet, qui doit être signé à Genève le 4 novembre prochain, est principalement parrainé par l'Israélien, Yossi Beilin, député et ancien ministre travailliste de la Justice et le Palestinien, Yasser Abed Rabbo, ancien ministre de l'Information. Selon les articles du projet en question, les Palestiniens renoncent au droit au retour et reconnaissent Israël comme l'Etat du peuple juif. En contrepartie, Israël se retire sur les frontières de 1967, sauf pour certains échanges territoriaux.
Jérusalem est divisée, les quartiers arabes de Jérusalem-Est étant intégrés dans l'Etat palestinien. Les quartiers juifs de Jérusalem-Est, ainsi que les villes cisjordaniennes de Givat Ze'ev, Ma'aleh Adoumim, la partie historique du Bloc Etzion, mais pas Efrat, font partie d'Israël. Le Mont du Temple-Esplanade des Mosquées est palestinien, mais une force internationale garantit le libre accès pour les visiteurs de toutes les confessions. Toutefois, ni les prières juives, ni les fouilles archéologiques ne sont autorisées sur le Mont. Le Mur occidental reste sous souveraineté juive et le Bassin sacré, Cimetière juif du Mont des Oliviers, Tour de David et vallée du Cédron, est placé sous supervision internationale.
Les implantations d'Ariel, Efrat et Har Homa font partie de l'Etat palestinien. De plus, Israël transfère aux Palestiniens des parties du Néguev adjacentes à la bande de Gaza, à l'exclusion d'Haloutza, en échange des parties de la Cisjordanie qu'il reçoit.
Les Palestiniens s'engagent à prévenir les actes de terrorisme, ainsi que l'incitation à la violence, et désarment toutes les milices. Leur Etat est démilitarisé et les passages de frontières sont supervisés par une force internationale, et non israélienne.
Enfin, l'accord annule et remplace toutes les résolutions de l'ONU, ainsi que les accords précédents.
Dans un premier temps,Yossi Beilin et Yasser Abed Rabo, les deux principaux parrains du pacte de Genève, se sont rendus au Caire pour obtenir le soutien du président égyptien Hosni Moubarak. Les deux hommes ont également rencontré le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Maher, qui, avec son homologue jordanien, Marwan Mouasher, a donné sa bénédiction au projet de plan de paix et promis de le promouvoir sur la scène internationale.
Les deux parties envisageraient de présenter le document aux Nations Unies en tant que projet de résolution et de demander une déclaration de soutien à l'Assemblée générale des Nations Unies.
Washington et l'autorité palestinienne n'ont pas encore réagi officiellement sur ce projet. Le secrétaire général de l'ONU a rendu hommage aux auteurs des actuels projets. Mais Annan a aussi rappelé qu'ils ne pouvaient entrer en concurrence avec le canal officiel actuellement paralysé, celui de la «feuille de route».
La grande nouveauté du Pacte de Genève, qui reprend les discussions où elles en étaient restées en 2001 sous l'égide de Bill Clinton, à Camp David puis à Taba, s'articule autour de considérables concessions : les Palestiniens renoncent notamment au droit au retour, en échange de la souveraineté palestinienne sur le Mont du Temple (Esplanade des Mosquées), sauf le Mur des lamentations. Les colonies seraient évacuées. Mais, avec les manœuvres d'Ariel Sharon, le sort de ce projet ne serait pas différent des précédents. Il serait renvoyé, à son tour, aux calendes… israéliennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.