« Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Le parlement de l'enfant : Une expérience prometteuse    Le Registre national électronique des sûretés mobilières prévu pour le printemps 2020    La sélection nationale des joueurs locaux s'impose face à la Guinée    Casablanca accueille la 3ème édition de China Trade Week    Angleterre: Avec Mourinho, ça va déménager à Tottenham!    Les avocats manifestent contre l'article 9 du PLF    Ford se lance dans l'électrique, avec sa marque emblématique Mustang    «Le Mans 66» vrombit en tête du box-office nord-américain    Range Rover Evoque. Sur les traces du Velar    La Hassania d'Agadir se sépare de Gamondi    Ferrari Roma. Honorée par son chef d'Etat    Tkayes School dédie sa 6ème édition à la région de Casablanca    La sécurité au coeur de la stratégie de Vivo Energy Maroc    Une journée autour l'innovation dans l'industrie automobile    Le HCP dresse l'état des entreprises au Maroc    Vidéo. Un séisme frappe le Mexique    Japon: Shinzo Abe bat le record de longévité d'un Premier ministre    Funérailles de Mustapha Iznasni à Rabat    Le peuple marocain célèbre l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Hasnaa    Dépollution et environnement    15.000 postes sont à pourvoir : Près de 160.000 candidats au concours des enseignants-cadres des Académies    Coupe du Trône: Le TAS de Casablanca entre dans l'histoire    Rajae Lahlou: La quête de soi        Jean Numa Caux à l'espace Rivages à Rabat    Mehdi El Jazari dans «Hayna»    L'Iran dit avoir « repoussé l'ennemi », après de violentes manifestations    Législation. Les conseillers approuvent la loi 57-18 sur les sacs en plastique    SIDA. L'expérience marocaine évaluée    Sport-étude. TIBU s'allie avec des Américains    Forum des jeunes leaders. Une plateforme d'expression    Le PPS dans l'opposition    Presse francophone. Le Maroc présent aux assises de l'UPF    Destitution de Trump: Les républicains attaquent un témoin lors d'auditions marathon    Violences sur les réseaux : Seule une femme victime sur dix porte plainte    Migration. Les sans-papiers marocains au cœur du conflit catalan    L'intégration socioprofessionnelle des migrants au Maroc mise en lumière à Genève    Hay Mohammadi en fête    Taourirte bientôt dotée d'un nouveau tribunal de première instance    Participation marocaine au Forum de Dakar sur la paix et la sécurité    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    La Biennale de Rabat et l'exposition "Trésors de l'Islam en Afrique" dépassent la barre de 100.000 visiteurs    Alae Megri érige un pont artistique entre le Maroc et l'Amérique latine    Les artistes marocains dominent les nominations aux "Africa Music Awards"    Eliminatoires CAN-2021 : Les Lions de l'Atlas dominent le Burundi (0-3)    Coupe du Trône de futsal : Le Fath de Settat s'offre le titre aux dépens de la Ville Haute de Kénitra    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





11ème Festival de Fès de la culture soufie : Françoise Atlan et les femmes de Chefchaouen ouvrent le bal
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 08 - 2018

Le Festival de Fès de la culture soufie entame sa deuxième décennie. La 11ème édition de cette grandiose manifestation spirituelle, initiée par les associations du Festival de Fès de la culture soufie, présidée par Faouzi Skali, et Fès Saïss, se tiendra du 20 au 27 octobre. Comme l'annonce la plate-forme de l'événement, cette édition sera dédiée à la «Présence du soufisme». De quoi abonder dans le sens de l'esprit du festival qui se veut, selon les initiateurs, de «faire connaître à l'international une image positive de l'Islam, grâce au langage universel d'ouverture et de paix que prône la voix spirituelle qui l'habite». Le soufisme étant cette voix.
Pour célébrer ce soufisme, le festival, organisé depuis 2007 sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sera marqué par la participation de différents artistes et penseurs issus des quatre coins du monde.
En détail, l'ouverture officielle de l'événement sera, selon la même source, suivie d'une création artistique intitulée «Odes aux femmes mystiques». Ce sont ainsi l'historienne Carole Latifa et la chercheuse Leili Anvar qui ouvriront le bal des débats. Pour leur part, la chanteuse Françoise Atlan et les femmes de Chefchaouen rythmeront la soirée du samedi 20 octobre. Le lendemain, deux tables rondes approfondiront les débats autour du thème du festival. La première est intitulée «Le soufisme : un paradigme de civilisation ». La deuxième étant «Le soufisme au féminin». En soirée, c'est la Tariqa Boutchichiya qui bercera les âmes des festivaliers. Le 22 octobre, les tables rondes s'enchaîneront avec «El Andalous : un creuset de rencontres mystiques, l'influence d'Ibn Abbad» ainsi que «La Tijaniya et l'Islam africain». Le concert de la soirée du même jour sera animé en première partie par Leili Anvar qui donnera un «récital mystique et poétique » afin de donner libre cours à la Tariqa Sqalliya.
La journée du 23 octobre sera, à son tour, marquée par l'organisation des deux tables rondes «Les hauts lieux du soufisme» et «Penser le spirituel». Dans la partie concerts, ce sera au tour de la Tariqa Sharqawiya de monter sur scène. La journée suivante, il sera question de «soufisme et art contemporain». Une deuxième table ronde, prévue le même jour, sera dédiée à «Ibn Abbad Ar-Roundi et le modèle de la spiritualité maroco-andalouse». En soirée, les adeptes du festival découvriront la Tariqa Rissouniya. «Les mausolées de Tambouctou» font également partie du programme de la matinée du 25 octobre. En après-midi, les festivaliers auront rendez-vous avec la projection d'un film. Quant à la soirée, elle sera rythmée par la Tariqa Wazzaniya. De quoi permettre aux festivaliers de découvrir différentes Tariqas. Le lendemain deux tables rondes intitulées «Le soufisme aujourd'hui : vers la création d'un patrimoine culturel vivant» ainsi que «soufisme et coaching : le soufisme au cœur de l'action» seront organisées. Le concert de la soirée sera animé par «L'Ensemble Al Firdaous de Grenade – Ali Keeler et Marouane Hajji». Pour la clôture, le festival, qui livrera une synthèse des tables rondes, laisse le meilleur pour la fin. Ce sont les derviches et chants spirituels du Châm qui égayeront le spectacle de clôture du festival.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.