« The New York Times » chante les louanges des paysages marocains    Sidi Moumen : Le Roi Mohammed VI inaugure un Centre médical de proximité    Digital : La Cour des Comptes exhorte le secteur public à publier les données non personnelles    La RSB assure à Berkane avant la confirmation à Alexandrie    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées    Madison Cox lauréat du prix de la Rosa d'Oro    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    Rabat : Arrestation d'une quadragénaire qui vendait illégalement, des boissons alcoolisées    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    Le Festival international de musique andalouse à Casablanca    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    Casa Transport lance les travaux d'une trémie au niveau de Ghandi    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Service militaire : Le nombre de candidats dépasse toutes les espérances    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Les professeurs universitaires annoncent un grève nationale    Casablanca-Settat : Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Huawei ne cédera pas à la pression de Washington, assure son fondateur    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    La CGEM octroie son Label RSE à Géocycle Maroc    CAN2019. Mascotte, plateforme de vente de billets... l'organisation s'active    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Kylian Mbappé élu meilleur joueur du Championnat français    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    Les sans-papiers protestent à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle    Salon Viva Technology. Quid de l'offre Maroc ?    Projet de loi organique sur la grève. Les syndicats listent leurs "préalables"    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    WhatsApp attaqué par Pegasus    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Darija : Grand oral pour Amzazi
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 09 - 2018

Le ministre de l'éducation nationale interpellé sur 9 dossiers par les parlementaires
Les regards se tournent aujourd'hui vers la salle 8 à la Chambre des représentants. Et pour cause.
La première Chambre accueille ce mardi une réunion consacrée à la rentrée scolaire en présence de Saïd Amzazi, ministre de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Pas moins de neuf points sont inscrits à l'ordre du jour de cette réunion organisée par la commission parlementaire permanente à la première Chambre chargée de l'enseignement, la culture et la communication. Autant dire que des moments difficiles attendent le numéro un du département de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, qui occupe ce poste depuis le début de l'année. C'est d'autant plus vrai que le ministre sera interpellé à la fois par les partis de l'opposition et les partis de la majorité parlementaire. Il faut dire que la réunion a été programmée suite à la polémique sur l'introduction du terme emprunté à l'arabe dialectal dans un manuel scolaire. Depuis le déclenchement de cette polémique, les réseaux sociaux se sont enflammés poussant le ministère de tutelle à publier un communiqué.
Le ministère y avait expliqué qu'il s'agissait de 8 mots en darija sur les 150 pages d'un manuel qui contient 8.000 mots ajoutant que les mots en question n'ont pas d'équipement en langue arabe classique.
«Le comité d'évaluation et de validation n'a pas trouvé de justification organisationnelle ou pédagogique empêchant l'utilisation de noms marocains (habillement et alimentation) dans les manuels», avait ajouté la même source. Cette réaction du ministère n'a cependant pas suffi à calmer les ardeurs des internautes ainsi que des organisations non gouvernementales sans oublier les forces politiques. Ceci explique la sortie du chef de gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, sur ce sujet. Dans une déclaration quelques jours par la suite, ce dernier avait affirmé que les langues officielles reconnues par la Constitution sont l'arabe et l'amazigh, et que l'article 29 de la loi-cadre régissant cette opération, examinée au Parlement, insiste sur l'obligation de l'usage uniquement de la langue en question, sans aucune autre. Et de poursuivre: «Nous n'avons aucun problème à renoncer à ces manuels et demander au ministère de tutelle d'y renoncer si les éducateurs, les linguistes et les commissions concernées et après la consultation du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique le décident». Plus loin encore, El Othmani allait enfoncer le clou quelque temps après à l'occasion d'une réunion de son parti. Il a dans ce sens indiqué que la position du gouvernement est claire quant à la question de l'intégration de la darija dans les programmes scolaires ajoutant que «ceux qui défendent ce principe agissent contrairement à la Constitution, à la vision stratégique élaborée par le Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de recherche scientifique et au projet de loi-cadre déposé actuellement devant le Parlement dans l'attente de sa discussion».
Reste à connaître la réaction du ministre de l'éducation nationale aujourd'hui devant les députés. Des moments difficiles attendent en tout cas le responsable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.