Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Cristiano Ronaldo élu meilleur joueur en Italie    La DGSN réagit à l'agression de l'humoriste Amine Radi    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Vigilance et mobilisation!    Journée Internationale de l'infirmière    Amina Rachid, La soldate des planches    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Les bienfaits des activités physiques    Le Maroc en CAN à travers l'histoire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    «Wachma» ouvre le bal des «mercredis du cinéma marocain»    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Partenariat stratégique entre l'Université Mohammed VI Polytechnique et MassChallenge    Psycause: Carte de résident    Boxe. La sélection marocaine féminine remporte 5 médailles d'or au Gabon    ONSSA. Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires    Aéroports du Maroc : Le trafic commercial en forte hausse    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Vidéo – Le WAC s'en sort avec un nul face à l'IRT (2-2)    Aji T'hdm. "Les Inqualifiables" enflamment la scène    Comment les familles perçoivent l'école marocaine    Golfe: Les tensions montent d'un cran    Guerre commerciale: Trump semble prêt à aller jusqu'au bout…    Le nombre des directrices de publication des journaux électroniques en hausse    Quatre Marocains nommés membres des commissions du CIO pour 2019    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Les recettes douanières franchissent la barre des 100 MMDH en 2018    Insolite : Champignons hallucinogènes    Ces tournages qui ont tourné au drame : Taxi 2    Comment les céréales complètes protègent des maladies    Kantar intègre le Maroc    Plaidoyer pour la réduction des délais de paiement    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Le Raja jouera, jouera pas son match contre le MAT ?    Le WAC et le Raja sanctionnés financièrement    Malek : Tout ce qui tend à accompagner les jeunes talents est primordial    A Cannes, un cri d'alarme sur le sort des banlieues    Le ministère annonce l'ouverture prochaine de dix salles de théâtre dans l'ensemble des régions du Royaume    Propositions de loi. Les dispositions législatives vont enfin être activées    Indice de perception de la corruption : Le Maroc a gagné 17 places en deux ans    Casablanca. Coups de feu dans l'arrestation d'un trafiquant de drogues    Boeing : La mise à jour du système anti-décrochage du 737 MAX est prête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Produit par la star Hamid Bouchnak : «Makhellaw magalou», un nouveau single signé Soufiane Nhass
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 04 - 01 - 2019

Les paroles conçues par Mehdi K-libre laissent entendre que l'artiste exalte un chagrin d'amour de par la médisance. Le tout étant interprété par la voix suave de l'artiste.
Le chanteur marocain Soufiane Nhass vient de lancer un nouveau single intitulé «Makhellaw magalou» (Ils ont dit des tas de choses). Un titre produit par la star Hamid Bouchnak dont l'empreinte est clairement perceptible également sur la composition et l'arrangement de l'œuvre.
A écouter le morceau, les paroles conçues par Mehdi K-libre laissent entendre que l'artiste exalte un chagrin d'amour de par la médisance. Le tout étant interprété par la voix suave de l'artiste qui a choisi de lancer, en vidéo lyrics, son œuvre en ce début d'année. Quant au style musical de ce titre, que Soufiane Nhass a également composé, il est africain à la manière de la World Africa Music.
Pour bien lancer ce morceau, également produit par Nawrason, le chanteur interprétera «Makhellaw magalou» lors d'un concert ce samedi à Rabat. «L'occasion de découvrir Soufiane Nhass dans d'autres styles, notamment le raï, le pop et chaâbi qu'il interprètera à sa manière», précise à ALM le manager artistique, Mohamed Moufid Abba Sbai. Selon le manager, le chanteur lancera, de plus, d'autres titres en 2019. «Le prochain single est prévu d'être tourné en clip en cas de disponibilité de sponsoring», enchaîne l'agent artistique.
Outre «Makhellaw magalou», le chanteur a lancé «Ramadan Kareem», également produite par Hamid Bouchnak qui assure de plus la direction artistique du jeune chanteur. Soufiane Nhass compte à son actif «Rabbi andi ghir nta» (Oh mon Dieu, je n'ai que toi !) en style R'n'B. Aussi, l'artiste a signé le single «Ma yetenssa» (Inoubliable) qu'il a écrit et composé lui-même en sonorités pop, dance & électro. Une œuvre qui a marqué le lancement, en 2014, de la carrière de l'artiste en solo. De surcroît, Soufiane Nhass, de son vrai nom Soufiane Mhamdi, avait sorti dans la même année son tube «Ghir Had Lmerra» (Rien que cette fois-ci). Un single relatant une histoire d'amour interprétée dans un style moderne avec une touche marocaine. En plus de ces œuvres l'artiste avait lancé le single «Dini» (Emmène-moi), «Tehti felfekh» (Tu es tombée dans le piège), «Wenti maaya» (Quand tu es avec moi). Soufiane Nhass est, de surcroît, sollicité pour animer des soirées. Il est également invité par des associations pour organiser des concerts bénévoles.
Pour rappel, Soufiane Nhass a été révélé à l'univers de la chanson à travers l'émission de jeunes talents X Factor lors de sa première saison en 2007. Il était membre du groupe «Nhass» dont il a décidé de garder le nom en hommage à un ami, qui avait de fortes affinités avec le chanteur, et était l'un des membres que le groupe a perdu dans des conditions douloureuses. Un incident qui n'a pas empêché l'artiste de prendre son envol pour une carrière qui avance doucement mais sûrement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.