Sothema réalise un résultat net de 217 MDH en 2018    Enseignants contractuels/Gouvernement: Le bras de fer continue    Le MASI et la décélération de la croissance    FRMF : Mark Wotte limogé    JETMODE, l'événement mode de l'année !    "La Tbourida", candidate au patrimoine de l'UNESCO    Banque Centrale Populaire. La croissance toujours au rendez-vous    Qualifications CAN-2019 : Le Cameroun rejoint le Maroc et le Burundi entre dans l'histoire    Entreprenathon : L'ESSEC Afrique et l'EMI mettent le cap sur l'innovation et l'entrepreneuriat    Carburants : Le plafonnement des prix est entre les mains d'EL Otmani.    FICM de Tétouan 2019 : «La sueur des palmiers» de Radwan El-Kashef ouvre le bal    «Nous invitons les jeunes Marocains a exposé leurs talents»    Prix Terre de Femmes Maroc : agir localement pour changer le monde !    Californie. Un incendie dans une mosquée fait le lien avec Christchurch    Un Kenyan sacré meilleur enseignant du monde    Politiques budgétaires, commerce intra-africain et transformation digitale…. Les enjeux auxquels devraient faire face les pays d'Afrique    Trump accueille son « ami » Netanyahu en pleine campagne    Les principales conclusions du rapport d'enquête Mueller    News    Retenus en Syrie, les jihadistes de l'EI et leurs familles restent un danger    May entame une semaine cruciale pour le Brexit, et son propre sort    Vous avez dit classe politique !    Sahara. Un troisième round de négociations au programme.    CAN 2019: Les Lions de l'Atlas terminent en tête    Golf Presse Agadir: Une tradition qui gagne en maturité    L'UA a trouvé une bonne clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique    Divers    Fès:Coup d'envoi des sessions régionales du parlement de l'enfant    Une 'Caravane Verte' à Essaouira pour éduquer et sensibiliser à la protection de l'environnement    Education, "Do you speak Arabic"?    COM2019 : L'Afrique souffre encore de sa faible intégration régionale    Forum maroco-belge : Un premier événement intégrant la migration dans la coopération bilatérale    Bourita s'entretient à Marrakech avec la vice-secrétaire générale de l'ONU    Le Musée Mohammed VI est ouvert chaque jour jusqu'à 20h    Le Onze national se contente du nul blanc face au Malawi    Premier atelier des officiers de contrôle du dopage de la CAF en partenariat avec la FIFA    Edito : Talents gaspillés    Marrakech: Un brigadier de police utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    TOKYO: Les femmes protestent en ligne contre le port de talons hauts sur le lieu de travail    D'anciennes joueuses du FC Barcelone à Laâyoune pour encourager le football féminin au Maroc    Mohamed Benabdelkader : Pour un accès facile et décent des citoyens au service public    Lancement des travaux de construction d'un pont à haubans à Abidjan    Messi officiellement forfait pour Maroc-Argentine    Une cinquantaine de courts-métrages en compétition officielle au Festival international de cinéma d'animation    Les "Terrasses en scènes" à Fès    "Cambodia" de Taha Mohamed Ibn Slimane en avant-première à Casablanca    M. Hilale : Atténuer les effets des crises humanitaires, une priorité    Apatride de Narjiss Nejjar : Frontières intérieures…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oulad Mogador Music Action : Trois jeunes groupes sélectionnés
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 02 - 2019

Ils bénéficieront de plusieurs formations et se produiront en 1ère partie du concert de trois Maâlems Gnaoua
Le projet OMMA (Oulad Mogador Music Action) revient cette année pour sa 3ème édition. Formation, partage et célébration sont au programme de cet évènement initié par l'Association Yerma Gnaoua et le Festival Gnaoua et musiques du monde d'Essaouira. Ainsi trois jeunes groupes ont été sélectionnés, dans le cadre de projet, pour bénéficier de plusieurs formations professionnelles du 20 au 27 février. «Près de 10 professionnels de la musique animeront des ateliers afin que les trois formations sélectionnées bénéficient du meilleur dans des domaines variés : la composition, l'écriture, la scénographie, l'enregistrement, la communication, les droits d'auteur, l'aspect technique (balance, fiche technique…), la pré-production,… L'essentiel des aspects du métier de musicien leur sera expliqué et enseigné par des professionnels du secteur», expliquent à ce sujet les organisateurs.
Dans la catégorie hip hop, c'est M-Top qui a convaincu le jury. Originaire d'Essaouira, le rappeur Ayoub Es-Saouisi a déjà une certaine expérience du métier. Depuis 2008, sa carrière solo l'a amené à se produire dans différentes villes au Maroc et partager la scène avec de grands noms, comme Gnawa Diffusion lors de l'édition 2017 du Festival Gnaoua et musiques du monde d'Essaouira.
Pour la catégorie fusion, c'est le groupe Vala Wind qui remporte la mise. Originaires de Taroudant, les six musiciens de Vala Wind se définissent comme un groupe de world music, adepte de la fusion des styles : dakka roudania, malhoune, musique berbère, reggae, rock, jazz… Ils doivent le nom de leur groupe au nom donné par les Romains à la ville de Taroudant, Vala.
Ils ont sorti leur premier album en 2016 «Vala Wind». Le 3ème groupe sélectionné vient d'Agadir et se nomme Zegro Band. Créé en 2013, les 7 musiciens gadiris de ce groupe de fusion s'inspirent de la culture et du patrimoine musical de leur ville natale, en les mettant au goût du public grâce à des rythmes modernes. Leur but est de toucher le public, jeune et moins jeune, en rendant vivantes des mélodies de notre patrimoine.
Zegro Band se produit régulièrement dans les festivals depuis 2013. Par ailleurs, à l'issue de cette résidence artistique, ces groupes enregistreront chacun un titre pour ensuite se produire à Casablanca et Rabat en première partie d'un concert d'un maâlem Gnaoua : le 28 février Abdenbi Guedari à la Renaissance à Rabat, Mustapha Bakbou le 1er mars au Backstage à Casablanca et le 2 mars Abdeslam Alikane au Boultek à Casablanca. Pour noter, le projet Oulad Mogador Music Action est né en 2015. Il vise à offrir des formations aux métiers de la musique aux jeunes d'Essaouira et de la région, leur permettre de gagner en visibilité et en savoir-faire. «OMMA s'articule autour des trois temps : la sélection des groupes, la formation aux métiers de la musique via des ateliers portés par des professionnels et enfin l'enregistrement d'un titre et la prestation de concerts», indique-t-on.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.