Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«A la croisée des chemins» de Youssef Douieb à la galerie Nadar de Casablanca
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 18 - 03 - 2019

Il présente le travail d'acheminement de toutes ses années de recherche
Après des années d'absence, l'artiste-peintre Youssef Douieb revient avec une nouvelle exposition intitulée «A la croisée des chemins». Du 14 mars au 6 avril à la galerie Nadar de Casablanca, cette exposition réunit une cinquantaine de ses œuvres d'art. «Il s'agit essentiellement des œuvres réalisées entre 2017 et 2018. Ce sont des travaux tout à fait récents réalisés avec des techniques et supports différents», a confié à ce sujet l'artiste.
En effet, «A la croisée des chemins» présente un travail d'acheminement de toutes ses années de recherche cumulées de l'artiste depuis 2011.
Selon ses dires, c'est un retour au travail avant 2010. «Le titre de l'exposition, je l'ai vite trouvé. Je me fais le devoir de creuser davantage et trouver une voix peut-être définitive. Aujourd'hui, j'ai derrière moi un background, des recherches, je capitalise sur des années de travail et je pense que je dois converger vers quelque chose de nouveau». Pour réaliser ses œuvres, l'artiste utilise plusieurs techniques. Il s'agit de techniques qui sont le fruit de longues années passées.
D'ailleurs, il privilégie notamment le monochrome, l'encre de Chine et la peinture acrylique. L'artiste qualifie son travail d'une forme «d'abstraction naïve», en référence à l'expressionnisme abstrait d'un Franz Kline qu'il aime à citer, mais aussi au caractère autodidacte de sa pratique personnelle, son geste, tout empreint de spontanéité qu'il soit, reste sensible aux détails. «L'utilisation d'une encre pigmentée, souvent utilisée en bande dessinée ou dans les romans graphiques, lui permet d'explorer le mystère de la couleur et de révéler une forme de transparence rétive à toute sorte d'empâtement. Youssef Douieb n'est pas un peintre de l'accumulation, de la superposition ni de la coulure. Tout au plus peint-il le passage ou esquisse-t-il des traces de celui-ci», témoigne à son égard le critique d'art Olivier Rachet. Sylvain Huard, critique d'art aussi, a indiqué pour sa part que «la peinture de Youssef Douieb est un art de la concorde, une quête de l'unité qui trouve ses origines dans l'intime, que les premières œuvres de l'artiste symbolisaient déjà par l'association de figures tutélaires autour de deux points et de lignes courbes.
Les théâtres ont leurs ombres aussi».
Artiste autodidacte, Youssef Douieb peint depuis 1994 et consacre depuis des années tout son temps à la peinture. Il compte à son actif plusieurs expositions individuelles et collectives. Ses œuvres se trouvent dans de nombreuses collections privées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.