411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    La Bourse de Casablanca en bonne mine    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Boris Johnson ultra-favori dans la course à Downing Street    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    Bale sur le départ    Divers    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    Comicom introduit la marque indienne Mahindra au Maroc    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    La traite humaine nargue la loi 27-14    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'OPM célèbre la fête de la musique aux rythmes de compositions dansantes
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 06 - 2019

Si l'OPM a choisi ces œuvres, c'est parce que nombreux sont les noms de danses qui sont aussi des appellations de compositions musicales. Entre valse, polka, mazurka, polonaise, gavotte, tango et flamenco entre autres, les intitulés ne manquent pas.
Cette année, l'Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM) célébrera la fête de la musique aux rythmes de compositions dansantes. Pour partager cette joie avec un grand public, cette grande formation de musiciens animera, du 20 au 21 juin à Rabat, Casablanca et Agadir, trois concerts gratuits en plein air avec le soutien du Crédit du Maroc et en partenariat avec le ministère de la culture. Celui de Casablanca étant soutenu par Orange et We casablanca.
Lors de ces manifestations, l'OPM présentera, selon ses dires, un programme composé d'un ensemble de «morceaux phares issus de ces échanges entre ces deux disciplines que sont la musique et la danse». Ainsi, le choix des initiateurs s'est porté, selon eux, sur la «valse n° 2 extraite de Suite pour orchestre de variété n° 1» du compositeur russe Dmitri Dmitrievitch Chostakovitch. L'orchestre interprétera aussi «Die Tänzerin polka française op. (opening) 227» de l'Autrichien Johann Strauss. Il jouera également «Express-Polka op. 311», «Die Bajadere op. 351» et «Valse Le Beau Danube bleu op. 314» de Johann Strauss II (fils). L'OPM présentera, de plus, «Danses hongroises n° 1, 4 et 5» de l'Allemand Johannes Brahms, «Danses slaves n° 3 et 8 op. 46» du Tchèque Antonín Dvořák, «Danse bacchanale» du Français Camille Saint-Saëns, «Danzón n° 2» du Mexicain Arturo Márquez et «Mambo» de l'Américain Leonard Bernstein. «Entraînantes, enjouées, enlevées, les compositions proposées sont l'occasion de (re)découvrir la musique classique dans un contexte festif, convivial et joyeux où chacun est le bienvenu», exaltent les organisateurs.
Mieux encore, l'orchestre se produira aux côtés du Chœur Philharmonique du Maroc. Ils seront dirigés par le chef d'orchestre français Olivier Holt.
Si l'OPM a choisi ces œuvres, c'est parce que, comme il le précise, «nombreux sont les noms de danses qui sont aussi des appellations de compositions musicales». Entre valse, polka, mazurka, polonaise, gavotte, tango et flamenco entre autres, les intitulés ne manquent pas. «D'ailleurs, au 17ème siècle, à l'époque baroque, celui qui est musicien est forcément danseur, et réciproquement», remonte l'orchestre. Selon ses dires, les collaborations entre chorégraphes/danseurs et compositeurs/musiciens sont, aujourd'hui encore nombreuses et variées. Dans ce sens, les organisateurs citent l'exemple de la comédie musicale «West Side Story» composée par Leonard Bernstein, voire chorégraphiée et mise en scène par Jerome Robbins.
Pour rappel, l'entrée aux concerts de l'OPM est gratuite, en accès libre, dans la limite des places disponibles. Il vaut mieux y aller très tôt…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.