Loi de finances rectificative: séance commune du Parlement ce mercredi    Adoption en Conseil de gouvernement du projet de loi de finances rectificative    Vacances d'été: les horaires à éviter sur les autoroutes du Maroc    La mosquée Hassan II cherche un exploitant pour ses hammams    Stress test: Les banques marocaines toujours résilientes    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    Covid-19: Inquiétude chez les élus américains    Covid19: 186 nouveaux cas ce mardi à 10h00    Plus de 45.000 MRE regagnent leur pays de résidence    Abderrahmane El Youssoufi raconté par son compagnon de route    Le monde arabe en 2033 [Analyse]    Si Abderrahmane et Marie-Hélène El Youssoufi ont fêté avec le TAS un sacre attendu depuis 80 ans    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Une vie et un destin hors du commun    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Les principaux chantiers et réformes économiques à l'actif du gouvernement El Youssoufi    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : La culture, une source d'intérêt majeure pour El Youssoufi    Renard: «j'ai conseillé à Achraf d'accepter le transfert à l'Inter»    Futsal: Hicham Dguig prolonge jusqu'en 2024    Tensions sino-américaines en mer de Chine    Hausse du SMIG : Voici ce que vous devez savoir    Les villes-hôtes candidates se mettent au travail    Biennale de Danse en Afrique du 22 au 27 mars 2021    51e FNAP: la ville ocre vibre aux rythmes des arts Populaires    Maroc/Covid-19: les fonctionnaires de trois prisons reconfinés    BDS – Défendre une cause c'est bien, respecter les avis des autres c'est mieux    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Le père fondateur de la presse ittihadie    Milouda: Une leçon de vie écrite aux couleurs de l'espoir    La Fondation du Forum d'Assilah annonce son programme d'activités culturelles et artistiques d'été    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    Le prince Moulay El Hassan décroche son bac    Le Wydad entame sa préparation collective à Agadir    Les mosquées ouvriront leurs portes    La Chambre des conseillers: adoption en commission d'un projet de loi édictant des mesures spécifiques à l'état d'urgence sanitaire    Coronavirus : quel impact sur les congés    Officiel: la date de réouverture des mosquées au Maroc    Qui est Driss Isbayene, le nouvel ambassadeur du Maroc au Mali ?    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    Hamza Mehimdate, un photographe émotionnel    Les températures resteront élevées pendant plusieurs jours : La canicule s'installe !    Mauritanie : l'ex-président convoqué devant une commission d'enquête    L'Égypte, la France, l'Allemagne et la Jordanie avertissent Israël contre ses projets d'expansion    CGEM/PPS : rencontre autour du développement économique et social    COVID-19. Pour qui roule l'OMS?    Immigration clandestine: baisse des arrivées sur les côtes espagnoles    Les États-Unis n'accorderont pas de visas aux étudiants étrangers si les cours sont en ligne    Adil Bouaouad en quête de « rédemption »    « Derb Mila » à Casablanca embelli par des fresques murales    1.107 cas de triche au bac détectés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 08 - 2019

Toutes les institutions du pays sont conscientes de la nécessité d'adopter ces politiques aux vrais besoins de la jeunesse marocaine. Une jeunesse qui s'attend notamment à des solutions plus adaptées à l'époque dans laquelle elle évolue.
Les derniers discours royaux ont sonné la mobilisation générale pour garantir le développement et la prospérité du pays. Au cours des 20 dernières années, les réalisations ont été immenses dans de nombreux secteurs. Aujourd'hui, le pays entier est conscient que de nouveaux chantiers sont désormais ouverts et que plusieurs challenges sont à relever. Les jeunes marocains sont aujourd'hui au cœur des préoccupations des politiques publiques. Toutes les institutions du pays sont ainsi conscientes de la nécessité d'adopter ces politiques aux vrais besoins de la jeunesse marocaine. Une jeunesse qui s'attend notamment à des solutions plus adaptées à l'époque dans laquelle elle évolue. C'est d'autant plus vrai que le monde actuel connaît des changements structurels importants où les jeunes demandent plus de place dans le façonnement des politiques et l'élaboration des solutions.
Les derniers mois ont ainsi été marqués par une forte mobilisation des lycéens à travers le monde pour le climat. Partout dans le monde, des jeunes et des adolescents ont organisé des manifestations revendiquant des politiques publiques de développement plus adaptées. Les jeunes marocains ne sont pas en reste. Ils sont eux aussi à la recherche de solutions adéquates à leurs rêves. Il faut dire que les attentes sociales au Royaume sont de plus en plus importantes. Les responsables marocains sont de leur côté conscients des attentes de la société marocaine en général et celles des jeunes en particulier.
Pour preuve, le dernier rapport de la banque centrale est revenu sur la société économique et sociale. Le wali de Bank Al-Maghrib a d'ailleurs souligné lors de son allocution devant le Souverain que la performance économique reste insuffisante pour répondre aux attentes sociales. «La remise du Maroc sur un sentier de croissance plus élevé, tel que celui enregistré lors de la première décennie de ce siècle, requiert la poursuite des réformes avec toutefois une plus grande exigence en termes d'efficacité et de rendement et une meilleure prise en compte des mutations de l'environnement international», a-t-il précisé tout en appelant à une mobilisation continue pour finaliser à temps la refonte en cours de la politique sociale. Le débat actuellement au Maroc au sujet du nouveau modèle de développement du pays pourrait ainsi apporter les premières pistes. Dans ce modèle, les jeunes sont appelés à jouer un rôle plus important.
Les attentes sont importantes sur les plans économique et social mais également dans le domaine de la culture et l'épanouissement personnel. En attendant l'aboutissement du débat sur le modèle économique du pays, plusieurs chantiers sont en cours actuellement pour répondre aux attentes des jeunes. Il s'agit notamment de la réforme de l'éducation qui constitue sans aucun doute l'un des principaux défis du Maroc contemporain. Toutes les composantes de la société marocaine savent que la réforme de l'école sera la clé pour un Maroc nouveau fait par et pour les jeunes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.