Des centaines de voyageurs bloqués : Cafouillage à la gare ferroviaire Rabat-ville    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    US Round Up du lundi 3 août – Cannabis, Siri, Frelon meurtrier, New-York, Analphabétisme en santé,    Bank Al-Maghrib améliore son résultat net de 69%    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Voici pourquoi la gare Rabat-Ville a été fermée aux voyageurs (VIDEO)    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Gare à la sourde oreille !    Le Raja retrouve le podium et met la pression sur le WAC    Ces deux marocaines figurent dans "Women Behind Middle Eastern Brands" 2020 de Forbes    Un discours copieusement social!    Planète Mars. Le Marocain Kamal Oudrhiri participe à la mission « Persévérance »    SM le Roi appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires    Avoirs à l'étranger: le délai des déclarations prorogé    Tous les congés suspendus : Le personnel hospitalier en état d'alerte    France : Le Premier ministre brandit la menace du reconfinement généralisé    Irina Shayk ex Shaykholislamova enflamme les réseaux sociaux    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Sept corps rejetés par la mer au large de Tarfaya    BAM: le nombre de billets de banque produit en 2019    Médecine : de nouveaux critères pour entrer en facultés    Covid-19: les cascades d'Akchour interdites aux visiteurs    Liban: le ministre des Affaires étrangères jette l'éponge    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    Mohamed Benabdelkader: «3000 personnes ont retrouvé la liberté, grâce au recours au procès à distance»    Change: les devises étrangères contre le Dirham marocain    USA : collision de deux petits avions, sept morts    Botola : le Wydad en tête du classement général    La FRMF remanie le staff de Vahid Halilhodzic    La trop grande emprise des arbitres sur les résultats de la Botola    Diagnostic réaliste et solutions éclairées    Karima Benyaich : La crise du Covid-19 a renforcé le partenariat stratégique entre le Maroc et l'Espagne    Omar Hilale : Grâce à la vision clairvoyante de S.M le Roi, le Maroc poursuit son rayonnement à l'ONU    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    "Black Is King", le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    Le réalisateur de "Midnight Express", Alan Parker n'est plus    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    Vidéo: La Nasa rassure sur la Mission Mars 2020    Douzi lance son clip pour Afriquia    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    Vidéo: Le Roi, Amir Al-Mouminine, procède au rituel du sacrifice dans le respect des mesures sanitaires préventives contre la Covid-19    Une nouvelle Consule générale de France nommée à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Elle devrait s'accélérer, selon la Banque mondiale : Une croissance économique de 3,3% en 2020-2021
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 10 - 2019

Des anticipations positives de la Banque mondiale en faveur du Maroc.
L'institution financière internationale s'attend à une accélération progressive de la croissance de l'économie marocaine. Elle devra s'établir en moyenne à 3,3% en 2020 et 2021. Ces prévisions ont été relayées dans le dernier rapport de suivi de la situation économique de la Banque mondiale.
Cette accélération de croissance telle qu'estimée par l'institution financière devrait être tirée principalement par les activités secondaires et tertiaires. Cette dynamique sectorielle devrait par ailleurs être soutenue par de substantiels investissements étrangers. Selon la Banque mondiale, d'importants flux d'investissements directs étrangers (IDE) continueront d'alimenter l'industrie automobile. La nouvelle usine Peugeot est citée en exemple du fait qu'elle doublera à terme la capacité de production du secteur. A cela s'ajoutent également les services logistiques et commerciaux liés à l'extension du port de Tanger.
Les prévisions de la Banque mondiale portent également sur une inflation d'environ 1 % en moyenne. «Les perspectives à moyen terme supposent des réformes soutenues, notamment pour maintenir la rigueur budgétaire, augmenter les recettes fiscales, améliorer la gouvernance et la surveillance des entreprises d'Etat, accroître la flexibilité des taux de change et réformer l'environnement des entreprises et les marchés du travail», peut-on relever de la Banque mondiale. Pour ce qui est de la situation actuelle, l'institution financière internationale estime que l'économie marocaine continue de tourner à un niveau inférieur à son potentiel. D'après la Banque mondiale, le PIB réel devrait continuer de ralentir pour atteindre 2,7 % en 2019.
Du côté de la demande, la consommation privée contribuera, selon la Banque mondiale, le plus à la croissance, stimulée par l'augmentation des salaires et le recul de l'inflation. La contribution des exportations nettes devrait rester, pour sa part, négative, traduisant la faible compétitivité des exportations et de la dépendance à l'égard des importations énergétiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.