Covid-19: les Philippines, premier pays à réimposer un large confinement    Elections sénatoriales-Egypte: un Marocain à la tête d'une mission d'observation    Conférence de soutien au Liban: 250 millions d'euros d'aides internationales    Botola Pro D1 : programme de la 21ème journée    Violation de l'état d'urgence sanitaire: 742 personnes poursuivies à Taroudant    Covid-19: l'essentiel de la déclaration du ministère de la Santé    21ème journée de la Botola Pro D1 : Des rencontres à couteaux tirés    Météo Maroc : prévisions du lundi 10 août 2020    Une humble pensée d'une petite germe nommée Abderrahmane El Youssoufi    Le Groupe OCP fête ses 100 ans d'existence    La rentrée scolaire, c'est dans trois semaines    Dépression : La vitamine D ne sert à rien    Frère Jean, ex-photographe de mode devenu moine orthodoxe dans les Cévennes    Le MMVI retrace la genèse artistique au Maroc    Les œuvres de l'artiste danoise Lene Wiklund illuminent l'espace Dar Souiri    Ligue des champions Messi au rendez-vous de Lisbonne    Signature d'une convention d'objectifs pour le développement du football féminin    D'aucuns prônent un dépistage massif en faveur du personnel soignant    Classée 2ème destination dans le monde : La ville ocre dans le top 25 du TripAdvisor    Réouverture des salles de sport    Recul des ventes de la quasi-totalité des secteurs au premier semestre    Coronavirus : 1.230 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 33.237 cas cumulés dimanche 9 août à 18 heures    Présentiel ou enseignement à distance : les précisions du département de l'Education Nationale    Manchester City bourreau du Real de Zidane    Lyon élimine la Juventus et jouera City en quarts    Maroc Télécom a boosté les revenus des sociétés de bourse en 2019    Le gouvernement libanais exprime sa gratitude pour l'initiative royale    La FIDHOP s'oppose au 3e mandat de Ouattara    Le Bayern et le Barça en quart !    El Otmani: La situation épidémiologique connaît des évolutions inquiétantes    De la nécessité des évolutions structurelles des écosystèmes et des chaînes de valeur    Au bord du naufrage!    «Les petits porteurs ont aussi soutenu le MASI»    Coronavirus: 23 joueurs et membres du staff de l'Ittihad de Tanger testés positifs    Colombie: Arrestation de l'ancien président Alvaro Uribe    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    «De l'encre sur la marge» de M'barek Housni    Casablanca à l'heure de son premier festival de Hip-Hop «On-line»    Le nouveau khalife général de la famille tidjane Niass remercie le Roi Mohammed VI    France: Une explosion fait 8 blessés à Antibes    La terre a de nouveau tremblé en Algérie    Liban Message plein d'émotion de Majda Roumi au milieu des décombres (Vidéo)    Rabat: une nouvelle expo au Musée Mohammed VI    Fonds d'investissement stratégique : le décret arrive au parlement    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Renault : Le futur directeur général pas nécessairement français
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 10 - 2019

La relance du partenariat industriel avec Nissan est désormais la priorité
Le président du constructeur automobile français Renault, Jean-Dominique Senard, a estimé mardi que le futur directeur général du groupe, successeur de Thierry Bolloré récemment limogé, ne serait pas obligatoirement français, lors d'une interview sur France Inter.
«Ce n'est pas une absolue nécessité» que le futur directeur général de Renault soit un Français, a déclaré M. Senard, tout en soulignant que la recherche d'un nouveau dirigeant était toujours en cours.
«Très honnêtement, aujourd'hui je n'en sais rien. Tout est ouvert. Il n'y a aucune espèce de restriction par rapport à la nationalité de la personne», a-t-il ajouté, reconnaissant qu'il avait déjà en tête quelques noms de candidats possibles.
Le conseil d'administration de Renault avait décidé le 11 octobre de démettre de ses fonctions le directeur général Thierry Bolloré, qui avait été nommé par l'ancien patron Carlos Ghosn, assigné à résidence au Japon où il doit être jugé l'an prochain pour diverses malversations présumées.
M. Senard avait justifié cette éviction par la nécessité de donner un «nouveau souffle» au constructeur français et à son alliance avec Nissan.
Le départ de M. Bolloré, en poste depuis un an et demi et qui était contesté au Japon, est survenu peu après celui du directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa.
M. Senard avait souligné lors d'une conférence de presse que le prochain directeur général du groupe au losange devrait avoir «la capacité de comprendre le caractère impératif de l'alliance et la culture internationale» ainsi que «la capacité à insuffler dans le groupe un esprit de responsabilisation» afin de «briser les silos» qui, selon lui, affectent le bon fonctionnement de Renault. Des sources proches de Renault ont évoqué des problèmes de «performance» et de «management» au sujet de M. Bolloré. Le groupe a d'ailleurs annoncé la semaine dernière qu'il abaissait ses objectifs financiers annuels et à moyen terme, après avoir dévoilé des ventes en baisse de 1,6% au troisième trimestre.
«L'affaire Ghosn pour nous c'est le passé. L'entreprise a besoin d'autre chose (…). Les équipes n'en peuvent plus, elles veulent regarder devant», a encore affirmé M. Senard sur France Inter, assurant que la relance du partenariat industriel avec Nissan était désormais la priorité.
«Les dirigeants de nos groupes doivent faire en sorte que les équipes maintenant vraiment, avec la meilleure volonté du monde, travaillent ensemble», a-t-il dit, alors que la relation entre le management des deux constructeurs souffre de tensions anciennes.
«J'ai découvert une alliance en beaucoup plus mauvais état que je l'avais imaginé et cela se répare lentement», a poursuivi M. Senard.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.