Journée mondiale de l'information: 5 choses que vous pouvez faire pour restaurer la confiance dans le journalisme (Peu importe qui vous êtes)    Brèves    Conflits d'intérêts: L'Istiqlal plaide pour un texte dédié    Article 1067742    Auto Hall clôture le premier semestre dans le rouge    Allemagne : Schalke 04 se sépare de son entraîneur David Wagner    Cheb Khaled: «Maroc, Algérie, Tunisie... Un seul peuple séparé par l'histoire»    Colère et indignation après le meurtre de Naima (micro-trottoir)    Arts : les résultats du programme exceptionnel de soutien 2020 dévoilés    Bourita reçoit le nouvel ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc    La chanteuse Chama Zaz tire sa révérence    Travailleuses et travailleurs domestiques: plus de 2.500 contrats de travail conclus (Amekraz)    4 ouvriers meurent asphyxiés dans un bassin souterrain d'une usine à Agadir    Bilan quotidien: 1422 nouveaux cas au Maroc, dont 542 à Casa-Settat    Présidentielle en Côte d'Ivoire : l'ONU appelle à un vote «pacifique et inclusif»    US Round Up du lundi 28 septembre Présidentielle/Floride, Amy Coney Barrett, De Blasio, Célébrités    Le Liban, nouveau protectorat français ?    K-pop : 10 millions de vues pour la nouveauté des Blackpink    Mohamed Bachir Rachdi : « Le projet de loi vient donner de vrais pouvoirs d'action à l'Instance, pour jouer son rôle dans un cadre de complémentarité institutionnelle »    Campagne d'assainissement : Plus d'un million de bouteilles d'alcool saisies par la DGSN    Chelsea: Hakim Ziyech toujours absent    Festival de Fès de la culture soufie : une édition en ligne pour 2020 !    Raja de Casablanca : Sofac rejoint la liste des partenaires    La CGEM explique ses propositions pour la loi de finances 2021    Le Maroc favorable au document sur le développement de l'éducation    «La sortie sur le MFI de septembre était nécessaire»    Casablanca: trois escrocs dans les filets de la DGSN    Le gouvernement refuse de créer un fonds pour le cancer    OCP Africa et l'IFC s'allient pour l'agriculture ouest-africaine    Entre masques et doudounes, Roland-Garros lance son édition automnale toit fermé    France: les prévisions du ministre de l'Economie    JO de Tokyo: La natation nationale face au défi de la qualification    Leicester humilie Manchester City et prend les rênes du championnat    A 90 ans, Haja El Hamdaouia met fin à sa carrière    France: trois morts dans le crash d'un aéronef    Biélorussie: Une investiture à huis-clos pour Alexandre Loukachenko    Un engagement sans faille en faveur des populations démunies    Stephanie Williams soutient les efforts consentis dans le cadre du dialogue de Bouznika    Entrée en vigueur de la loi relative au droit d'accès à l'information au Maroc    Ce qui est prévu jeudi au Conseil de gouvernement    Tourisme: Lancement de «Madaëf ECO6»    Fusion Atlanta-Sanad: la nouvelle entité voit le jour    La chanteuse Houda Saad traverse une épreuve difficile (PHOTO)    Coronavirus : le dépistage élargi à tous les laboratoires [Document]    On connaît le premier relégué de la Botola    Pédophilie. Ramid fait trembler les assassins    Annulation de la 14ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Immigration : Plus de 22.000 travailleurs marocains ont quitté le pays à fin septembre 2019
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 11 - 2019

L'Anapec a traité près de 15.000 dossiers d'offres d'emploi
Ils étaient 22.735 demandeurs d'emploi à immigrer à l'étranger à fin septembre 2019, contre 21.589 en 2018, enregistrant une hausse de 5,3%. A en croire les dernières statistiques dévoilées par le ministère de l'emploi et de l'insertion professionnelle dans son rapport 2019, la plupart de ces candidats se sont dirigés vers l'Espagne qui connaît un besoin croissant de main-d'œuvre agricole. Concernant les opérations d'insertion réalisées par l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (Anapec), cette dernière dévoile avoir traité 14.917 dossiers d'offres d'emploi au profit de travailleurs marocains à fin septembre 2019 (dont 98% sont des saisonnières) contre 15.623 enregistrées pour la même période de l'année dernière enregistrant une baisse de 4,5%. Selon le rapport du ministère, cette baisse est attribuée au recul des offres d'emploi dans les pays du Golfe. Par pays, l'Espagne cumule à fin septembre 2019 le plus grand nombre d'insertions de demandeurs d'emplois marocains avec 14.618 employés, suivie des Emirates Arabes Unis (163), puis du Canada (100), du Qatar (28), de la France (4) et de l'Allemagne (2).
Dans son rapport, le ministère révèle également que la grande majorité de ces employés exerce ses activités dans divers secteurs, notamment l'agriculture, la distribution, l'hôtellerie, la restauration, le commerce et l'industrie, l'enseignement ou encore la coiffure. Pour ce qui est des opérations d'insertion effectuées via l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII), celui-ci dévoile que 7.820 immigrés marocains se sont rendus en France à fin septembre 2019 contre 5.966 immigrés durant la même période en 2019 enregistrant une hausse de 31%. Dans le détail, 6291 saisonniers (dont 2.248 immigrés pour la première fois) contre 4.747 personnes en 2018, soit en croissance de 33%.
Dans le même sens, 1.529 personnes s'y rendent dans le cadre de l'immigration économique (avec des contrats à durée indéterminée, saisonniers, échanges entre jeunes professionnels) contre 1219 travailleurs en 2018, soit en augmentation de 25%. Pour ce qui est des saisonnières agricoles en Espagne, le rapport indique que la saison agricole 2018-2019 a connu une croissance importante d'offres d'emploi en provenance du pays voisin, notamment dans la région de Huelva en raison de la coopération et des échanges entre les deux gouvernements marocain et espagnol dans le domaine de la migration. Il en ressort 11.679 offres pour les emplois saisonniers en plus de 7.500 nouvelles offres présentées par 6 associations agricoles espagnoles dans ladite province. Inversement, le nombre de travailleurs étrangers au Maroc ne connaît pas la même dynamique.
Du côté du ministère de l'emploi et de l'insertion professionnelle, celui-ci a donné 4.464 autorisations à fin septembre 2019 au profit des employeurs qui souhaiteraient recruter des travailleurs étrangers dans leurs entreprises. Dans le même sens, le nombre de contrats autorisés en faveur des employés étrangers est en baisse de 1,7% comparé à la même période de l'année dernière. A fin septembre 2019, les Français sont premiers avec 1.296 contrats de travail autorisés, suivis des Chinois (202) et des Philippins (167). Les Américains arrivent 4èmes avec 163 contrats, suivis des Sénégalais (136), des Algériens (131) et des Espagnols (130).
S'agissant des travailleurs domestiques, la tutelle fait état de 90 contrats enregistrés dont 87 au titre de l'année 2019 et 3 en cours de renouvellement suite à l'entrée le 2 octobre 2018 de la loi n° 19-12 fixant les conditions de travail et d'emploi des travailleuses et travailleurs domestiques. Par nationalité, les travailleurs philippins arrivent en tête avec 28%, suivis des travailleurs népalais et indiens (9%). Le rapport indique que 50% des travailleurs domestiques sont des femmes.73% d'entre eux travaillent dans la région de Rabat-Salé Kénitra, suivie de Casablanca-Settat (18%) et de Laâyoune (4%).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.