Amical : Les Aigles de Carthage s'inclinent face aux Lionnes de l'Atlas    Festival international des nomades : la 17ème édition aura lieu du 19 au 21 mars à M'hamid El Ghizlane    Protection de l'enfance : Le DTIPE est là pour « renforcer » les programmes existants, dixit El Othmani    Casablanca : Arrestation d'un individu impliqué dans une agression à l'arme blanche    CAN Futsal 2020: A quelle Heure et quelle chaîne Maroc- Libye    Marathon international de Marrakech : Les athlètes marocains survolent la compétition    Tan-Tan : Enquête à l'encontre de deux individus pour faux et usage de faux    Coronavirus : Le ministère de la santé appelle à la vigilance    Hausse significative du trafic aérien à l'aéroport de Dakhla    Dans sa galerie à Rabat : La Banque populaire expose les «Parcours croisés» de Moa et Kim Bennani    Le PPS au parlement    La Mauritanie à l'honneur    Angola: Le scandale Isabel dos Santos…    Samir Belfkih brigue la présidence du PAM    Tesla: de 0 à 100 milliards en moins de 17 ans    Algérie : le crash d'un avion militaire fait deux morts    Liga: Le Real prend les rênes devant le Barça    Procès en destitution: La défense de Trump tente de parer les révélations de Bolton    Le RNI à l'écoute des Marocains de l'Afrique subsaharienne    Le Roi Mohammed VI ordonne le rapatriement des Marocains dans la région de Wuhan    Benchamach recadre sévèrement Ouahbi pour son parallèle douteux entre le référentiel du PJD et la Commanderie des croyants    Taroudant : 6 mois de prison ferme pour l'instituteur qui a violenté son élève de 8 ans    Bruno Le Maire attendu au Maroc le 31 janvier    Le Mexique refoule 2.300 Honduriens entrés avec une caravane humaine    Brexit: Ce qui va changer au 1er février    Enfin des explications sur la faiblesse de la croissance économique    Othman Benjelloun réitère l'engagement du secteur bancaire à soutenir les PME    Relance du crédit aux entreprises : les nouvelles mesures de BAM    Voici le temps qu'il fera ce mardi 28 janvier    LDC Afrique-Coupe de la CAF: Le programme de la dernière journée    Brexit: Le divorce bientôt consommé    Sauvez le KACM : Le Kawkab a cessé de briller    Bachir Dkhil : La marocanité du Sahara est irréversible    Les bergers afghans menacés par la sécheresse due au changement climatique    Larache à l'heure du soixantenaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires    Présentation du livre "La Déclaration universelle des droits de l'Homme: lectures et éclairages"    Les prix des produits de consommation ne cessent d'augmenter depuis une décennie    Forte hausse des exportations des produits agroalimentaires entre 2010 et 2018    La Mongolie ferme sa frontière terrestre avec la Chine    Partenariat entre l''éducation nationale et Math&Maroc    L'ONEE et Taqa Morocco signent les contrats relatifs à la rénovation des unités 1 à 4 de la Centrale thermique de Jorf Lasfar    Le hacker portugais Rui Pinto révèle avoir été derrière les "Luanda Leaks"    Kobe Bryant étoile filante de la NBA    L'exposition "Mains de lumière" rend hommage à l'artiste peintre Malika Agueznay    Grand chelem pour la jeune Billie Eilish aux Grammy Awards    Bouillon de culture    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Edito : Triste déballage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CIN à prix «soldé» pour les enfants marocains
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 12 - 2019

Le droit de timbre pour les moins de 12 ans fixé à 50 DH contre 75 DH pour les majeurs
Les plus jeunes marocains ont un rendez-vous avec des soldes particuliers et prolongés. En effet, les responsables cassent les prix pour doter les enfants marocains de leurs premières cartes d'identité biométriques. En effet, il sera possible pour tous les Marocains d'avoir leur carte d'identité sans attendre l'âge de la majorité fixé à 18 ans. Pour marquer le coup, les autorités ont décidé d'accorder «une ristourne» pour les mineurs. Ce fut d'ailleurs l'un des amendements phares introduits par les conseillers parlementaires au projet de loi de Finances (PLF 2020) il y a quelques heures à la deuxième Chambre.
Ainsi, le droit de timbre appliqué aux dossiers de demandes d'obtention de la nouvelle CNIE (carte nationale d'identité électronique) des moins de 12 sera seulement de 50 dirhams. Pour le reste des demandes, le droit de timbre ne va subir aucun changement et reste donc fixé à 75 dirhams. Un tarif qui est d'ailleurs très correct au vu des avantages et nouvelles prestations offerts par la nouvelle génération des CNIE. Lors des discussions qui ont précédé l'amendement du PLF 2020 à la Chambre des conseillers, les parlementaires ont justifié les changements proposés par les coûts relativement moins importants pour le traitement des dossiers des mineurs. Il faut préciser que le lancement effectif de la nouvelle génération des CIN est programmé pour le début de l'année 2020. Pour rappel, les nouvelles CNIE sont un véritable concentré technologique.
Dans le détail, les responsables de la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale) affirment que les nouvelles cartes d'identité offrent une identité renforcée pour un meilleur service au profit des citoyens et des organismes, grâce à leurs caractéristiques physiques et numériques qui la rendent plus sûres et fiables. Une fiabilité qui sera garantie par un niveau élevé de sécurité comportant une impression relief, des effets optiquement variables et une sécurité numérique. Concrètement, les responsables ont prévu différents niveaux de sécurité visuelle, numérique et physique. Ce n'est pas tout.
Fabriquée en polycarbonate, matériau solide connu pour sa durabilité, la CNIE offrira des nouveautés dont la lecture électronique par le biais d'un simple lecteur standard, un scanner ou les téléphones mobiles supportant la technologie NFC, afin de fluidifier les services et protéger les citoyens des lourds désagréments pouvant être causés par les erreurs de saisie. Ces cartes seront également protégées par un code PIN, à l'instar des cartes bancaires, ce qui permettra de protéger les citoyens contre une quelconque utilisation de leurs CNIE en cas de vol ou de perte. Ce niveau de sécurité élevé permettra aussi aux fournisseurs de services de s'assurer sans aucun doute de l'identité des demandeurs, et de déployer ainsi de nouveaux services numériques sans nécessiter le déplacement des citoyens. Enfin, la même source précise que la nouvelle CNIE offrira une plate-forme sécurisée à l'ensemble des établissements publics et privés, telles que les banques, afin de lancer de nouveaux services numériques en s'assurant de manière définitive de l'identité des bénéficiaires sans leur présence physique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.