Coronavirus : Kia Maroc se mobilise pour sa clientèle    Othman Ferdaous nommé ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports    Les universités diffusent des cours à la radio    Un appel à projets R&D national contre le Covid-19    Decathlon: La vente des masques Easybreath bloquée au Maroc aussi    Covid19: Tétouan passe aux services en ligne    S.M le ROI reçoit Amzazi et El Firdaouss    Lorie donne de surprenants conseils pour supporter le confinement en couple    Rejouer ou pas, le foot italien se déchire    Le Crédit Agricole du Maroc accompagne les Ramedistes pour faire aboutir le dispositif de soutien aux populations vulnérables    SM le Roi exonère des droits de bail les locataires des locaux des Habous    Amrani appelle à une solidarité africaine renouvelée    Lévinas, le visage, l'humanité    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    S.M le Roi reçoit Saaid Amzazi et Othman El Firdaous    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    La croissance nationale devrait enregistrer une régression de 1,8% au deuxième trimestre    La SERMP se réorganise pour la fabrication de respirateurs 100% marocains    Baisse de la croissance et de 11,6 points du taux de couverture    L'enseignement à distance à l'ère du coronavirus    Vibrant hommage aux professionnels de santé    Les marchés calent, inquiets face au coronavirus et à son impact économique    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    Dr Souad Jamaï: «ce que le confinement a changé dans ma vie?»    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    5 millions de masques produits par jour dès mardi prochain    Entreprises en difficulté : Le report des cotisations CNSS du 1er mars au 30 juin activé    Les Marocains bloqués à l'étranger sollicitent l'intervention du Roi    La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Le Wisconsin vote en pleine pandémie    Aicha Lablak: «La priorité aux questions en liaison avec l'état d'urgence sanitaire»    Coronavirus : Le Maroc prélève 3 milliards de dollars de sa Ligne de précaution auprès du FMI    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Mobilité, logements et restauration assurés : Une chaîne de solidarité au profit du corps médical de Marrakech    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    L'engouement culturel à l'ère du confinement    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Football : Les clubs marocains dans le flou total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans sa galerie à Rabat : La Banque populaire expose les «Parcours croisés» de Moa et Kim Bennani
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 28 - 01 - 2020

Mohamed Bennani, alias Moa, fonde sa peinture sur les déflagrations de la matière, dominée par l'abstraction lyrique. Quant à Kim Bennani, il a développé, dès ses débuts, une peinture hyper réaliste, contrastant avec une expression plus libérée des contraintes de l'académisme.
La galerie Banque populaire abrite jusqu'au 25 avril à Rabat l'exposition picturale «Parcours croisés». Cet événement, dont le vernissage s'est tenu le 23 janvier, marque le début de la saison culturelle 2020 et rassemble les artistes Moa et Kim Bennani, père et fils. «A travers «Parcours croisés», père et fils, aux parcours artistiques différents, sont à nouveau réunis 10 ans après leur première exposition commune pour laisser s'exprimer, dans une harmonie parfaite, leurs sensibilités, leurs perceptions et leurs styles respectifs», précisent les initiateurs. En détail, le premier, Mohamed Bennani, alias Moa, fonde, selon la même source, sa peinture sur les déflagrations de la matière, dominée par l'abstraction lyrique.
Quant au second, Kim Bennani, il a développé, dès ses débuts, une peinture hyper réaliste, contrastant avec une expression plus libérée des contraintes de l'académisme. «En réunissant dans une seule et même exposition Moa et Kim Bennani, le père et le fils, nous avons voulu non seulement témoigner de la permanence de cette relation peu commune, mais également mettre en relief la vitalité de la création plastique dans notre pays ainsi que les vertus de la transmission dans l'art», indique Bouchra Berrada, présidente du directoire de la Banque populaire Rabat-Kénitra, lors du vernissage.
De son côté, la journaliste et critique d'art Syham Weigant commente les œuvres «croisées» de ces deux artistes-peintres. «Dans cette harmonie des couleurs et des formes, les pigments de l'un abandonnent progressivement la couleur pure, les bleus et les rouges flamboyants pour des tonalités davantage organiques alors que chez l'autre, le noir fait son apparition et se mêle à sa palette habituelle pour rehausser chaque teinte d'une profondeur nouvelle», analyse-t-elle.
Pour rappel, «Parcours croisés» est la neuvième exposition que la galerie Banque populaire de Rabat accueille depuis son ouverture au public. Inaugurée en janvier 2017, celle-ci a pour mission première de contribuer significativement à la dynamique culturelle de la région de Rabat-Salé-Kénitra.
Après une courte période qui l'a vue accueillir trois expositions phares -consacrées au street art, à la sculpture, ainsi qu'au partenariat entre designers et artisans- qui ont rencontré un vif succès, la galerie Banque populaire de Rabat renoue ainsi avec la peinture avec cette exposition riche en couleurs et en émotions comme la qualifient les organisateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.