Agadir, citadelle du militantisme ittihadi    Sahara: le SG de l'ONU somme le polisario de quitter Guerguerat    France: hommage national à Samuel Paty (VIDEO)    Coupe de la CAF : La Renaissance de Berkane qualifiée pour sa deuxième finale consécutive    Magazine : Achraf Hakimi, l'ailier qui déborde d'ambition à l'Inter    Achraf Hakimi contaminé par le Covid-19    Bilan quotidien: 1.798 nouveaux cas de Covid à Casablanca-Settat    L'oeuvre plurielle de Abdelkébir Khatibi exige une lecture plurielle    Le musée de l'Histoire et des civilisations abrite l' exposition "Le Maroc à travers les âges "    Approvisionnement en vaccins anti-Covid-19 : où en est-on ?    En Italie, la Lombardie et la Campanie se préparent à un couvre-feu    Carola Rackete, du sauvetage des migrants à la défense des forêts    Londres et Bruxelles poursuivent leur partie de ping pong    Edifices historiques : Un livre pour célébrer la belle époque du Théâtre Municipal de Mazagan    Installation des membres de la Commission des droits de l'Homme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Nécessité de moderniser la statistique nationale pour mieux répondre aux crises    COMMISSION SPECIALE POUR LE NOUVEAU MODÈLE DE DEVELOPPEMENT – GARE À LA DESILLUSION!    Colombie: Les indigènes se mobilisent contre le Président Ivan Duque    Vidéo – Aléas du direct : Un séisme fait trembler la Première ministre islandaise    Palestine : Poursuite du dialogue national Fatah - Hamas jusqu'à réconciliation globale    Casablanca : ‘'L7asla'', immersion dans la vie des jeunes du Hay Mohammadi    Une industrie manufacturière qui redémarre, un tourisme en détresse, un secteur du BTP qui se redresse...la DEPF livre sa note    Samir Cherfan, vice-président PSA Moyen-Orient/Afrique : « Il y a un potentiel important au Maroc pour la voiture électrique Citroën Ami »    France: le gouvernement veut prolonger l'état d'urgence sanitaire    Tétouan : Couvre-feu nocturne réinstauré à partir de ce mercredi    Quand les zones Bour vont toute l'économie va!    Zone logistique au Sud d'Ait Melloul: 350MDH pour la réalisation de la première tranche    Le marché automobile européen repart à la hausse en septembre    Non à l'indécision    Populisme ... non populaire    Fès: un individu impliqué dans un réseau de trafic de drogue et de psychotropes    Inédit : Une application anti-violence numérique    Communiqué du BP du mardi 20 octobre 2020    Un mouvement de forte protestation    Le Zamalek accepte de reporter la rencontre face au Raja    Adieu Mohamed Laftouhi    Liberté d'une image culturelle à une autre    Comment la Turquie dame le pion à la France en Afrique    Mitchell Prather : « L'accès au financement reste la priorité des innovateurs et entrepreneurs marocains »    Alerte météo: les villes où il va pleuvoir mercredi et jeudi au Maroc    Le PLF 2021 table sur des recettes ordinaires nettes de 236,9 MMDH    Dounia Batma s'exprime après son accouchement (PHOTOS)    La CAF valide le report de la demi-finale « retour » Zamalek/Raja    Investissement : Les autorités mettent le paquet    Sahara: le Burkina Faso réaffirme son soutien au plan marocain d'autonomie    Champions League : tous les résultats (VIDEOS)    Subvention des projets artistiques: Les précisions du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports    Ce que nous vivons: ouvrage collectif autour de la pandémie du Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Hackcovid.tech» : La communauté tech se mobilise contre le Covid-19
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 03 - 2020

Une plate-forme lancée par l'Apebi, la CGEM, l'Ausim et l'ADD
Face à la propagation de la pandémie du coronavirus, la communauté tech marocaine s'organise. En effet, l'Apebi, avec un collectif comprenant la CGEM, l'Ausim et l'ADD a lancé le 23 mars 2020 une plate-forme destinée aux startups pour lutter contre le coronavirus. Le site est joignable sur le lien : Hackcovid.tech. «C'est une plate-forme qui regroupe un appel à projets pour l'ensemble des startups créatives afin de proposer des solutions contre le Covid-19 avec déjà des applications qui ont été mises en place et aussi des collectifs pour regrouper toutes les personnes qui sont dans le monde de l'impression 3D pour préparer des masques par exemple», explique Mehdi Alaoui, vice-président de l'Apebi.
Recueillir les initiatives les plus prometteuses
L'objectif de cette démarche sera de jouer un rôle de centralisation et de relais avec le gouvernement pour encourager les initiatives technologiques les plus prometteuses contre le Covid-19. Ces projets sont destinés à être utilisés par les autorités du pays. Ce programme devra permettre de trouver des solutions et réaliser de manière pragmatique et rapide des applications répondant aux grands enjeux de la situation. L'initiative Hackcovid repose sur 4 axes et plusieurs solutions où la technologie a un fort rôle à jouer comme le digital au service de la solidarité citoyenne (Organisation d'actions solidaires digitales, dématérialisation des dons), le digital au service de la santé (prévention et sensibilisation, gestion des ressources médicales, accompagnement du deuil), le digital au service de l'économie de crise (dématérialisation de l'approvisionnement, dématérialisation des transactions, organisation dématérialisée du travail), le digital au service de la sécurité (identification et contre-offensive au niveau des risques digitaux : fake news, cybersécurité, identification et contre-communication au niveau des risques de psychose sociale, optimisation des ressources sécuritaires nationales). Dans ce sens, les projets retenus pourront bénéficier des ressources que l'Apebi peut mettre à contribution, notamment un sponsor de l'Apebi identifié par projet qui pilotera avec l'équipe retenue l'avancement, l'ensemble des coachs, mentors et experts nécessaires, l'ouverture et la mise en relation avec les utilisateurs cibles (administration, autorités, public), des ressources informatiques et un financement couvrant les coûts de réalisation.
Période de crise : une opportunité pour se rattraper au niveau digital
Dans cette période de crise le digital est appelé à jouer pleinement son rôle. En effet, la période de confinement impose aussi bien aux particuliers qu'aux entreprises de recourir au numérique. Selon Mehdi Alaoui, «le rôle du digital et des applications mobiles dans cette période est extrêmement crucial parce que c'est le seul élément qui nous permet de continuer une activité que ça soit au niveau du citoyen ou de l'entreprise. C'est le seul relais qui est aujourd'hui disponible puisque les gens ne peuvent plus sortir de chez eux. C'est là où on voit quelque part le retard du gouvernement par rapport à l'e-gov. Si tout a été déjà mis en place, le citoyen aura tous les outils et cette crise n'aura aucun impact sur ses besoins administratifs. C'est la où l'on voit également le retard des entreprises par rapport à la digitalisation». Et de poursuivre : «C'est maintenant que tout le monde va comprendre tout l'intérêt de la digitalisation. C'est dommage que ça soit dans un moment de crise mais il n'est jamais trop tard. C'est aussi l'opportunité de montrer que le digital est extrêmement important».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.