Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    CGEM : le plan de relance loué par Benchaâboun    Covid-19 : deux nouvelles régions dépassent la barre de 1.000 contaminations    Coronavirus : 54 nouveaux cas, 7.697 au total, vendredi 29 mai à 10h    Réouverture des mosquées: Le ministère de Habous dément    Article 1062580    Un salon virtuel pour les recrutements    Faut-il distribuer des dividendes en période de crise?    Sebta: Les binationaux continuent de souffrir    Conseil national de la presse: Le règlement intérieur au BO    Mort de Guy Bedos    Grosse menace sur l'entreprise et l'emploi en France    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Réunion du Bureau politique de l'USFP    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Début des tests de dépistage du Covid-19 à Errachidia    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    La sélection 2020 du Festival de Cannes bientôt dévoilée    Coronavirus : 42 nouveaux cas, 7643 au total, jeudi 28 mai à 18h    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    La Serie A ouvre ses portes à Mazraoui    Nabil Benabdallah: «le rôle de l'Etat est capital dans la gestion de la prochaine étape»    La marocanité du Sahara, une «réalité appuyée par des preuves historiques solides»     Des experts africains reconnaissants à SM le Roi    Covid-19: le CNDH lance un appel pour le respect des droits humains des travailleurs    L'ennemi n° 1    HCP: Le Maroc se retrouve très proche de la zone de succès    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    «Un roman qui prend son temps, mais sans manquer de vitesse»    L'ONCF annonce un retour progressif à partir du 1er juin    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    L'engagement documentaire    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus : Le bilan s'alourdit avec 450 contaminations
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 03 - 2020

Casablanca-Settat domine toujours le classement des régions en enregistrant 133 cas
Le nombre de personnes contaminées au Covid-19 ne cesse de grimper. Le ministère de la santé a annoncé 13 nouveaux cas ce dimanche 29 mars à 13h, ce qui porte à 450 le nombre total de cas cumulés. Quant au nombre de décès, celui-ci s'est élevé à 26 tandis que le nombre de guérisons a été établi à 13. Il est aussi à noter que 1.665 cas suspects ont été testés négatifs après analyse en laboratoire. La répartition des cas enregistrés montre que la région de Casablanca-Settat est toujours en tête avec 133 cas, soit 9 nouveaux cas par rapport au bilan du dimanche à 8h00, suivie de Rabat-Salé-Kénitra et Fès-Meknès (82 cas), Marrakech-Safi (74, soit 4 nouveaux cas), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (32 cas), l'Oriental (16 cas), Souss-Massa (14 cas), Béni Mellal-Khénifra (10 cas), Drâa-Tafilalet (6 cas), Guelmim-Oued Noun (1 cas). Notons que deux régions sont toujours épargnées, à savoir Dakhla-Oued Dahhab et Laâyoune-Sakia El Hamra. Rappelons que le bilan publié par le ministère ce dimanche 29 mars à 8h00 avait fait état de 437 cas cumulés. Le bilan des cas testés positifs au Covid-19 était de 402 cas, le 28 mars à 23h, soit 35 nouveaux cas confirmés en quelques heures. Cette explosion des cas était tout à fait prévisible avec la propagation locale du virus. Le ministère de la santé a d'ailleurs annoncé samedi que les cas de transmission locale représentent la majorité avec 59% contre 41% pour les cas importés. Le chef de gouvernement, Saad Dine El Otmani, avait averti vendredi dernier que les dix prochains jours seront décisifs.
Ce n'est un secret pour personne, la propagation du coronavirus est intimement liée à la fréquence des contacts entre individus. Plus il y a de contacts, plus la probabilité de transmission augmente. Et donc l'essence des mesures de santé publique pour un virus pandémique est de diminuer autant que possible la fréquence de contacts entre individus.
Les mesures de distanciation sociale sont primordiales pour ralentir le nombre et la vitesse à laquelle de nouvelles personnes sont infectées. Aujourd'hui, l'enjeu majeur est d'agir sur ce qu'appellent les scientifiques le facteur «R0», c'est-à-dire le taux de transmission/contamination. Autrement dit, combien de personnes seront en moyenne contaminées par un malade du Covid-19. Si ce taux est inférieur à 1, cela veut alors dire que l'épidémie se dissipe. En revanche, si le R0 est supérieur à 1, l'épidémie poursuit une progression exponentielle plus ou moins rapide.
Selon les estimations des épidémiologistes, la valeur du R0 serait de 2,3 à 2,6 pour le coronavirus. Ainsi, un malade contamine donc en moyenne deux personnes et demie. Rappelons que dès l'apparition du premier cas contaminé au Covid-19, les autorités marocaines ont pris graduellement des mesures drastiques nécessaires pour freiner la propagation du virus et ce bien avant l'Italie, la France ou encore l'Espagne. Même anticipation en ce qui concerne le traitement des patients atteints de Covid-19 à base de chloroquine.
Infection au Covid-19 : Le ministère de la santé actualise sa définition
Le ministère de la santé a procédé récemment à une nouvelle définition des cas d'infection au Covid-19. Ce changement s'explique par l'évolution de la situation épidémiologique marquée par l'apparition de la maladie chez certaines personnes sans notion de voyage, d'où l'actualisation de cette définition. Dans une note publiée sur son site et réservée aux professionnels de santé, le ministère apporte plusieurs précisions concernant cette nouvelle définition. Ainsi, un cas possible de Covid-19 est à présent évoqué dans des situations suivantes, à savoir une personne, vivante ou décédée, présentant ou ayant présenté une infection respiratoire aiguë (IRA) ; et ayant été en contact avec un cas confirmé d'infection par le Sars-Cov-2, deux jours avant et pendant que ce dernier était symptomatique; ou ayant voyagé ou séjourné dans une zone à risque, dans les 14 jours précédant l'apparition des symptômes ; ou ayant été en contact avec une personne ayant séjourné dans une zone à risque, dans les 15 jours suivant le retour de celle-ci. C'est aussi le cas d'une personne avec ou sans notion de voyage ou de séjour dans une zone à risque, présentant une infection respiratoire aiguë sévère, en l'absence d'une étiologie évidente. Le ministère signale également le cas de groupe de personnes présentant une IRA (après validation auprès du Centre national d'opérations d'urgence en santé publique). Par ailleurs dans sa note, le ministère précise que tout cas probable ou confirmé est déclaré guéri après amélioration du tableau clinique, une apyrexie (absence de fièvre) pendant 3 jours consécutifs et deux prélèvements réalisés en 24h d'intervalle et testés négatifs par RT-PCR. En revanche, un cas confirmé est toute personne avec un prélèvement confirmant l'infection au Sars-Cov-2 par RT-PCR au niveau d'un laboratoire agréé par le ministère de la santé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.