Nabil Benabdallah: «le rôle de l'Etat est capital dans la gestion de la prochaine étape»    La marocanité du Sahara, une «réalité appuyée par des preuves historiques solides»    Les distributeurs : le mauvais cheval de l'Etat    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    La Serie A ouvre ses portes à Mazraoui     Des experts africains reconnaissants à SM le Roi    Le transport en relooke dans le Souss!    Coronavirus : que les roquets se taisent !    L'ennemi n° 1    Qu'en est-il pour le jour d'après?    HCP: Le Maroc se retrouve très proche de la zone de succès    «Nous vous aideront à affiner le protocole si cela est nécessaire»    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    «Un roman qui prend son temps, mais sans manquer de vitesse»    Coronavirus/masques : une unité industrielle à Chichaoua réoriente son activité    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    L'ONCF annonce un retour progressif à partir du 1er juin    Coronavirus : 35 nouveaux cas, 7.636 au total, jeudi 28 mai à 10h    Vent de précampagne électorale dans les barreaux    Justice: Un premier agenda pour l'après-confinement    La loi sur les travailleurs sociaux au Conseil du gouvernement    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    La conjonction de tous les risques    Liaisons maritimes pour rapatrier les touristes français bloqués au Maroc    CGEM : un plan de relance de 100 milliards DH sur 12 mois    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Violence contre les femmes à Marrakech : 30 appels téléphoniques enregistrés en deux semaines    Contribution de l'INDH à la lutte contre le Covid-19 à Taounate    Programme intégré pour lutter contre le coronavirus à Asilah    Ligue des champions, Coupe de la Confédération et CHAN s'acheminent vers l'annulation    L'examen du calendrier de la saison 2020 au centre d'une réunion en ligne de l'Union arabe de karaté    Reprendre, oui mais comment ?    Disny accusée d'avoir fermé les yeux sur 14 ans de harcèlement sexuel    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    L'engagement documentaire    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Confinement : Quand les galeries d'art s'exposent sur les réseaux sociaux
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 04 - 2020

Focus artistes, catalogues en ligne, sélection d'œuvres…
De nombreuses galeries d'art tentent de trouver des solutions afin de promouvoir leurs artistes en cette période de confinement. C'est l'exemple de la galerie casablancaise So Art Gallery. Celle-ci a donc planifié sur les réseaux sociaux un contenu qui se veut excitant. «Afin de continuer à accompagner nos artistes, mettre en valeur leur travail et le donner à voir, notre galerie est active sur le Web et les réseaux sociaux. Elle présente des focus artistes, catalogues en ligne, sélection d'œuvres», explique à ce sujet Ghizlane Guessous Boutaleb, fondatrice de la So Art Gallery.
Très active sur le Net, la galerie partage avec les amateurs de l'art une sélection éclectique de découvertes artistiques. Podcasts, documentaires sur l'art, visites virtuelles de musées ou encore des cours en ligne, chaque jour, elle propose une activité à faire depuis le confort de votre canapé. De même, la galerie partage l'actualité de l'un de ses artistes et invite le public à plonger chaque jour dans l'une des œuvres de sa collection. Outre So Art Gallery, la galerie d'art Atelier 21 partage quant à elle tout son contenu sur les réseaux sociaux.
Chaque jour, elle présente sa page Facebook, un focus sous forme d'entretien avec un de ses artistes. Parmi ces entretiens réalisés on retrouve les artistes contemporains Nabil El Makhloufi ou Majida Khattari. Le Comptoir des Mines Galerie, située à Marrakech, a préféré en cette période à se tourner vers le Web. D'ailleurs, elle présente quelques œuvres d'art de ces grands artistes. «Il s'agit des productions spécialement faites pour notre stand d'art contemporain à Art Dubaï 2020 qui devait avoir lieu dans les prochains jours», expliquent les responsables de la galerie. Ainsi, parmi les artistes, on note Mustapha Akrim Mohamed Arejdal, Mariam Abouzid Souali, Mohammed Fettaka, Khalil Nemmaoui et Fatiha Zemmouri.
Des artistes confinés mais inspirés
Le confinement est une source d'inspiration pour plusieurs artistes. Plusieurs parmi eux sont isolés dans leurs ateliers, durant cette période difficile, pour s'adonner à la création. C'est le cas de quelques artistes africains comme Ngimbi Bakambana, Moustapha Baidi Oumarou, ou Angelo Dakouo qui préparent actuellement une exposition collective intitulée «Souffle d'Afrique», initiée par la So Art Gallery. «Le cadre collectif est une opportunité pour comparer les expériences, relativiser les points de vue esthétiques, mais aussi favoriser le dialogue culturel et artistique. Et cela est précieux en ces temps d'isolation», indique la responsable de la galerie. Selon elle, l'exposition «Souffle d'Afrique» donnera à voir plusieurs œuvres, figuratives, abstraites, semi-abstraites, ainsi que des tapisseries.
En attendant cette exposition, ces artistes tentent de s'exprimer à travers divers registres plastiques, et ils parleront particulièrement de comment ils vivent cette période d'isolation, et comment ils continuent de créer malgré l'ambiance actuelle. «N'étant pas encore en confinement total, je vis cette période tant bien que mal mais avec une inquiétude persistante, essayant de trouver un moyen pour faire face à cette pandémie et protéger les miens également… la vigilance est au rendez-vous. La situation actuelle a des inconvénients et des avantages, mon activité artistique est considérablement impactée, vu que la présentation de mon travail nécessite le regroupement de personnes, or l'isolation est à l'ordre du jour. L'avantage, c'est que cette période nous offre beaucoup de temps, nous permettant de faire la part des choses, en allant vers l'essentiel», témoigne l'artiste malien Angelo Dakuo.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.