Elections : La bataille des jeunes a commencé    Algérie : la chaine M6 interdite après un reportage    Tourisme : Marrakech affûte ses armes pour la reprise    « Boost with Facebook » arrive au Maroc    Lesieur Cristal : Plus de 2 MMDH de chiffre d'affaires réalisés au 1er semestre    Royal Air Maroc va réduire sa flotte pour s'adapter à la crise    Tourisme : les conséquences de la crise au Maroc (chiffres)    Le produit net bancaire du groupe BCP s'est amélioré    CORPS SECURITAIRE DE NOUVELLE GENERATION : LA METHODE HAMMOUCHI    L'actrice Mariem Hussein arrêtée à Dubaï    Les lunettes de vue offrent une protection contre le coronavirus [Etude]    Casablanca: gigantesque incendie à Sidi Bernoussi    Djokovic: « Nadal reste le favori pour Roland-Garros »    Le rythme de progression de la masse monétaire poursuit son accélération    Joe Biden. « 200 millions d'Américains morts du Covid »    Moha Ouali Tagma désigné membre de la délégation de haut niveau à l'OIF    Les omissions coupables de Human Rights Watch    Voici le temps qu'il fera ce mardi    Région de Rabat: il menace les policiers avec son chien    Tunisie: un reconfinement est-il possible ?    Botola: le Hassania d'Agadir tombe à Oued Zem (VIDEO)    AIEA: Le Maroc préside la 64e conférence    Taqa Morocco: Le RNPG recule    Reportage de M6: les autorités algériennes contre-attaquent    Le déroulement de la rentrée scolaire au menu du Conseil de gouvernement    Coronavirus au Maroc: 3 426 guérisons et 1 376 nouveaux cas en 24 heures    Jawad Yamiq proche du Getafe    Les poudres et liquides saisis lors de l'opération antiterroriste du 10 septembre servent à la fabrication des explosifs    L'hôpital des FAR prodigue des soins permanents aux brûlés de l'explosion de Beyrouth    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    La CGEM publie un guide sur la "Cybersécurité en entreprise"    Le Covid-19 a un impact "dévastateur " sur les populations les plus vulnérables    Michael Lonsdale, le comédien pèlerin, est décédé    Le Maroc s'est distingué par son engagement en faveur d'une solution pacifique libyo-libyenne, affirme un institut d'études slovène    Des centaines de sans-papiers entament un périple de 700 Km    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    L'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire au cœur d'un scandale sexuel    Officiel: El Haddadi éligible pour représenter le Maroc    Une consécration de l'engagement du Royaume pour une pratique sportive saine    Italie: débuts flamboyants pour la Juve de Pirlo    Football : Nayef Aguerd débute bien la saison en France    « FinCEN Files » : de grandes banques soupçonnées de faciliter la circulation d'argent sale    Bolivie: La présidente par intérim se retire de la course à la présidence    Le roman des énigmes    «M'ZORA CARAVANE»: plus de 30 artistes internationaux à l'honneur    «Le Fez Art Lab», un nouvel espace culturel à Fès    Quatre productions marocaines en lice au Festival du film arabe de Malmö    Allemagne : des milliers de manifestants réclament à de prendre en charge les réfugiés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Edito : Les vraies urgences
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 08 - 2020

Dans son dernier discours du Trône, le Souverain a sommé le gouvernement, et à travers lui toute la classe politique, ainsi que les hauts responsables et décideurs publics, pour la mise en place de dispositifs urgents à la lumière des enseignements de la crise sanitaire.
Le premier volet important est celui de la relance de la machine économique à travers l'injection de fonds conséquents, 120 milliards de DH, et l'instauration d'un Fonds d'investissements dans un esprit de partenariat public-privé.
Ce sont là des mesures que la communauté des affaires et le secteur privé attendaient avec impatience et espéraient notamment dans le cadre de la loi de finances rectificative. En vain, car le gouvernement, lui, avait une autre vision des choses et une conception différente des urgences et des priorités. Le discours royal a remis les pendules à l'heure.
L'autre volet, dont le discours est venu rappeler l'urgence, concerne les filets sociaux au Maroc. Cela fait 16 ans que l'on parle d'une réforme urgente des systèmes de retraites au Maroc et surtout de la généralisation de la protection sociale au plus grand nombre de citoyens marocains. Mais depuis 2004, et à l'exception de quelques petites avancées, les différents gouvernements qui se sont succédé n'ont fait que se refiler ce dossier délicat sans réellement s'y attaquer sérieusement.
La crise sanitaire l'a montré : la résilience de l'économie est affaiblie à cause des conditions de précarité dans laquelle vivent des millions de familles en raison justement de l'absence de filets sociaux efficaces. Cela n'a que trop duré et aujourd'hui, la consigne est claire : dans 5 ans, la généralisation devra être une réalité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.