Fonds Mohammed VI pour l'Investissement : Benchaâboun sollicite l'appui financier de l'UE    Vaccin anti-covid: ce qu'a prévu Emmanuel Macron    L'Union européenne verse 8,5 milliards d'euros pour en soutien aux programmes de chômage partiel    El Otmani met en évidence l'élan de développement    Algérie: trois ans de prison requis contre Karim Tabbou    Fonds Mohammed VI d'investissement, fer de lance de la relance économique    Mission française au Maroc: le masque désormais obligatoire dès le CP    Les outils d'échanges et la passion de la lecture    2è festival Al-Mahsar pour la culture et le patrimoine hassanis    «Mohamed Choukri... Tanger et les écrivains étrangers»    Le FUS s'appuiera sur la jeunesse    Le Youssoufia Berrechid, les prémices d'une saison prometteuse    Ouaddar, Boukaa, Ahrach et Colman représenteront le Maroc    Addoha: Forte baisse du chiffre d'affaires    BAM: vers une nouvelle baisse du taux directeur ?    Les objectifs (très ambitieux) d'Ait Taleb pour 2021    Engagement et citoyenneté    Appui aux AGR au profit d'anciens pensionnaires des établissements pénitentiaires    Appel à la lutte contre les formes contemporaines d'esclavage    Rokhas: une plateforme au service du citoyen    Fès: L'ENCG s'allie au groupe français ESC Clermont    Le chef du gouvernement espagnol attendu à Rabat    Message du roi Mohammed VI au président roumain    Qualifications CAN U20: Ce ne sera pas facile pour l'équipe nationale !    Supercoupe de la CAF : La RSB cherche à jouer au Qatar !    Juventus-Dynamo Kiev: Stéphanie Frappart première arbitre femme en Ligue des Champions masculine !    Véhicules électriques. Rachid Yazami révolutionne les batteries    Le Salon des Etudes en France revient    L'Espagne défend la centralité de l'ONU dans le règlement de la question du Sahara    Chic Intemporel dévoile des créations au grand public à Casablanca    Covid-19. L'Administration alimente la psychose    Covid-19: l'OMS a fait une promesse    Anouar Dbira : Nous tenterons de gagner la Coupe duTrône    L'OCI réaffirme son attachement à l'accord de Skhirat comme base à toute solution définitive en Libye    Visé par une enquête, le médecin de Maradona évoque un patient "ingérable"    Coup d' envoi du Salon du Maroc des arts plastiques à Fès    "La Guérisseuse " de Mohamed Zineddaine, Grand Prix du Festival maghrébin du film d'Oujda    Rencontre du Cercle Eugène Delacroix : Des élus français soutiennent la marocanité du Sahara    UE-Maroc : Deux commissaires européens en visite à Rabat    La cause palestinienne est la clé de voûte de toute solution permanente et globale au Moyen-Orient    Conseillère du président du NTD, la Marocaine Naoual Atlas se livre à cœur ouvert    Mehdi Qotbi : "Nous continuerons à faire vivre l'art et la culture"    La série « The Crown » salirait-elle l'image de la couronne britannique ?    Téhéran rend un dernier hommage au «docteur martyr» assassiné    Outat Al Haj: décès du camarade Mohamed Idrisi    Cambodge: L'opposition appelée à la barre    Sarah Perles et Jaime Lorente, dans la cour des grands    Abdelhak Khiame n'est plus à la tête du BCIJ    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Jadida : 20 ans de réclusion criminelle pour un officier de police
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 10 - 2020

Jugé coupable pour usage de violence lors de l'exercice de ses fonctions ayant entraîné la mort d'un suspect qui était placé en garde à vue, un officier de police a été condamné, mardi 20 octobre, par la chambre criminelle près la Cour d'appel d'El Jadida, à 20 ans de réclusion criminelle. Quant à son collègue, un brigadier de police, il a écopé d'un an de prison ferme pour n'être pas être intervenu pour empêcher un acte considéré comme un crime en portant atteinte à l'intégrité physique d'une personne et pour non assistance à une personne en danger.
L'affaire remonte au jeudi 12 septembre 2019. La salle de trafic au commissariat de la sûreté provinciale d'El Jadida reçoit un appel téléphonique provenant de l'hôpital régional Mohammed V faisant état qu'un jeune homme, employé dans un centre d'appels et venu pour être soigné, est dans un état hystérique. Celui-ci, en effet, protestait énergiquement contre les mauvais services de l'hôpital. Il est conduit au commissariat où il est placé en garde à vue. Seulement, aux alentours de 22h25, il est évacué vers l'hôpital où il rend l'âme vers 1h10 du vendredi 13 septembre 2019. Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale indique, le même jour, que le jeune homme a été victime d'un malaise. Ce qui a nécessité son évacuation vers l'hôpital, précise la DGSN. Et d'ajouter : «Le rapport du médecin de garde a imputé le décès à une crise cardiaque».
Toutefois, les protestations de la famille du défunt et de ses proches relayées par les réseaux sociaux afin d'entreprendre une enquête minutieuse pour arriver à la vraie cause de la mort du défunt ont poussé les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire à enquêter sur l'affaire. Aussitôt, le cadavre du défunt a été soumis à une nouvelle autopsie au service médicolégal à l'hôpital Ibn Rochd à Casablanca. Cette dernière a conclu que le décès s'est produit suite à une blessure au niveau de la tête. L'examen de l'enregistrement de la vidéosurveillance installée à l'entrée de la geôle du commissariat a permis aux limiers de la BNPJ de remarquer que le jeune homme, s'abstenant d'y entrer, a reçu de violents coups à la tête de la part de l'officier. Son collègue, le brigadier, n'a pas réagi, ni est intervenu pour le sauver.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.