LDC: ce qu'a dit l'entraîneur du WAC sur le but refusé d'El Karti    Compteur coronavirus :112 nouveaux cas, 6.171.437 personnes vaccinées    Le beau message de Saad Lamjarred à Khadija Assad (VIDEO)    Frappe aérienne à Gaza: 10 membres d'une famille tués    Le sport est un vecteur de rapprochement des peuples, affirme l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud    Israël détruit l'immeuble des médias à Gaza    Deux tornades frappent la Chine : le bilan passe à 12 morts    Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hayat Bichr-Benjamaa dédie une toile haute en couleur à la Marche Verte
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 11 - 2020

Elle expose jusqu'au 15 novembre aux côtés d'autres
La créativité foisonne autour de la Marche Verte. Entre autres, l'artiste-peintre marocaine Hayat Bichr-Benjamaa a récemment conçu une œuvre dédiée au 45ème anniversaire de cette éminente manifestation nationale. Une toile qu'elle présente, jusqu'au 15 novembre à la galerie «Free Arts» de la Fondation ALECA à Harhoura, le temps d'une exposition collective initiée par l'artiste-peintre Ayad Lemhaouer. «C'est lui qui a lancé l'appel aux artistes pour commémorer l'anniversaire de la Marche Verte. D'autant plus que tous les tableaux exposés ont été récemment créés pour cette occasion», exalte-t-elle en énumérant les participants. Y prennent ainsi part le grand calligraphe marocain Mohamed Qarmad, les artistes Nourdine Tabbai, Fouzia Nsiri, le Yéménite Khalid Brik, la Franco-marocaine Arlette Fatime Didiche et Abdelfettah Jabri.
Cela étant, l'exposition collective se déroule, comme le rappelle Mme Bichr-Benjamaa, en respect de toutes les consignes anti-Covid. «Pas de vernissage, pas plus de 4 personnes à la fois dans la galerie, masque obligatoire, distanciation, etc.», rappelle-t-elle.
Outre cet événement, cette artiste-peintre a participé à d'autres. C'est le cas de l'exposition collective «Art Rétrospective» organisée au Diwan MGallery à Rabat. Elle y a pris part aux côtés d'une trentaine d'artistes qui ont présenté, à leur tour, leurs œuvres dans cet espace qui a fêté en début 2020 ses dix ans. Dans cette exposition, l'artiste a présenté notamment une œuvre qui a suscité l'intérêt. Intitulée «La voie de la lumière», cette toile insinue, selon ses dires, que l'éducation, dont elle fait mention en langue arabe sur sa création, illumine les parcours. La particularité de cette toile réside dans la technique du collage puisqu'elle s'intègre à la toile faite en peinture à l'huile. Outre le collage en cette langue, l'artiste-peintre, née à Rabat, opte pour celui en tifinagh. «Je m'intéresse à la culture amazighe. Je me suis également spécialisée en patrimoine arabo-judéo-amazigh marocain qui est oublié. Mon objectif est de faire vivre l'histoire», détaille-t-elle.
L'artiste, diplômée en langue et littérature anglaises, dit également oser le collage en hébreu. «Chose que personne ne fait. C'est mon cachet et mon style», avance la créatrice qui indique travailler aussi sur la femme marocaine, arabe et juive. Et ce n'est pas tout. L'artiste, qui se qualifie d'autodidacte et passionnée, travaille sur un autre sujet qui suscite son intérêt. «Je suis sur une collection qui retrace l'histoire du Maroc», enchaîne l'artiste qui préfère ne pas dévoiler les dessous de cette collection pour ne pas en gâcher le charme.
Pour rappel, l'artiste-peintre, qui expose ses toiles depuis 2014, s'est initiée aux arts plastiques dès son adolescence en prenant goût pour les pastels et le collage. Une période durant laquelle elle suivait également des études de musique au Conservatoire national de Rabat. Parallèlement à cette période, elle a déjà fait des reproductions d'œuvres du 19ème siècle et des portraits. Une démarche qu'elle troque pour les sujets sur lesquels elle se penche sur la base de ses recherches. Créatif !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.