Prise en charge des enfants abandonnés : Une circulaire du procureur général appelle à une "intervention positive"    La CNSS lance l'opération d'immatriculation des personnes assujetties à la CPU    Le Maroc plaide pour une approche respectueuse de l'environnement    Le roi Mohammed VI écrit à la reine du Danemark    Botola Pro : Le WAC tenu en échec par le MCO    Barça: l'offre de Laporta à Messi    Coronavirus : 40 arrestations lors d'une manifestation pour réclamer la tenue des prières surérogatoires, tarâwîh    Opération Marhaba : Sebta et Melilla craignent l'exclusion    La généralisation de la couverture sociale, un projet avant gardiste en Afrique et dans le monde arabe    Covid-19 : Monaco allège ses restrictions et rouvre ses restaurants    Sahara : Elliott Abrams soutient à nouveau le Maroc, un coup dur pour les séparatistes et Alger    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    L'Icesco lance la 2e édition de ses programmes ramadanesques    Blockchain et Immobilier : le grand défi    Achraf Hakimi ne quittera pas l'Inter Milan    MAT-RCA ce soir à Rabat (22h00) : Le Raja pour réduire l'écart avec le Wydad, le Moghreb de Tétouan pour s'éloigner de la zone rouge !    Footballeurs marocains de l'étranger : Accusé de geste obscène, Hamdallah a été blanchi !    HUSA-RSB : Hakam pour la continuité, Benali pour le déclic !    3ème promotion de Madaëf Eco6 : la Société de Dévelopement Saïda annonce les lauréats    La BVC débute en hausse    La FAO et l'UA publient un guide pour renforcer le commerce des produits agricoles en Afrique    Vaccins anti-Covid : le patron du laboratoire Pfizer évoque la possibilité d'une troisième dose    Les prières des Tarawih sont-elles effectuées à Fès ?    VACCIN, ES-TU LÀ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec 13 nouveaux pays    Versement des bourses d'études aux stagiaires de l'OFPPT à partir du 15 avril    Votre e-magazine Challenge du vendredi 16 avril 2021    6 chantiers et 31 projets prévus : La Douane dévoile son plan stratégique 2023    États-Unis: une fusillade à Indianapolis fait huit morts    Prix à la consommation pendant Ramadan: Les produits les plus touchés    CNOM : La liste des athlètes marocains qualifiés pour les JO de Tokyo sera annoncée en juillet prochain    Météo : Pluies et averses orageuses sur plusieurs régions ce vendredi 16 avril    UA: le Maroc plaide pour inscrire la sécurité sanitaire en Afrique comme point permanent à l'ordre du jour du COREP    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à l'organisation judiciaire    Maroc - Egypte : M. Bourita s'entretient avec son homologue égyptien    Mali : la date des élections présidentielles fixée au 27 février 2022    L'ONU condamne avec fermeté    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    «Hididane» aimé, «Hdidane» plagié ... par les gens de l'Est !    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La fédération turque indignée
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 12 - 2003

La Fédération turque a décidé de saisir le TAS suite à la décision de l'UEFA de faire jouer les rencontres des clubs turcs, engagés dans la Ligue des champions, sur des terrains neutres. Une décision qui a suscité l'indignation des milieux sportifs et politiques turcs.
Les Turcs sont furieux. Ils n'arrivent pas à admettre la décision de l'Union européenne de football (UEFA) de faire disputer sur terrain neutre les matches de Ligue des champions mettant aux prises deux clubs turcs, le Galatasaray qui devait rencontrer la Juventus Turin dans le cadre du groupe D, et le Besiktas qui affrontera Chelsea dans un match comptant pour le groupe G. La première rencontre devait avoir lieu mardi 2 décembre à Dortmund en Allemagne alors que la seconde se disputera le 9 décembre sur un terrain neutre pas encore décidé par l'UEFA. Si le Galatasaray n'a pas contesté la décision prise par l'instance internationale, il en était autrement pour le club de Bekistas et la Fédération turque de football qui ont saisi lundi dernier le Tribunal arbitral du sport (TAS). Selon un communiqué rendu public le jour même par cette cour spécialisée en litiges sportifs et basée à Lausanne (Suisse), cette dernière se prononcera mercredi au plus tard sur la «demande de mesures provisionnelles» déposée par la Fédération et le club stambouliote et qui vise à suspendre la décision de l'UEFA en attendant l'arbitrage sur le fond. «La Fédération turque et le club stambouliote demandent au TAS d'annuler la décision prise par le Comité d'urgence de l'UEFA le 25 novembre de faire jouer le match (...), qui était initialement prévu à Istanbul le 9 décembre, dans un stade hors de la Turquie », explique le TAS, précisant avoir été saisi d'une «demande d'arbitrage avec requête de mesures provisionnelles urgentes».
La décision du comité d'urgence de l'UEFA ne concernait pas uniquement les clubs turcs. En plus des deux rencontres Galatasaray-Juventus et Besiktas-Chelsea, comptant pour la Ligue des Champions, un troisième match se disputera également sur terrain neutre. Il mettra aux prises le club israélien du Maccabi Haïfa à Valence en C3, cette rencontre devant initialement se jouer à Izmir en Turquie. Motif de ces décisions : les attentats meurtriers ayant frappé Istanbul les 15 et 20 novembre dernier. Il est à signaler que depuis octobre 2001, l'UEFA interdit à Israël de recevoir sur son sol des clubs ou des équipes nationales en raison des problèmes de sécurité. Le déplacement de ces rencontres a suscité l'indignation, non seulement des milieux sportifs turcs, mais également politiques. A plusieurs reprises, cette décision a été qualifiée «d'inacceptable» par le chef de la diplomatie turque, Abdullah Gul. En plus, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan l'avait qualifiée vendredi dernier de « prime accordée au terrorisme international».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.