Elections : La Chambre des représentants approuve à l'unanimité un projet de loi    Avec plus de 3,5 millions personnes vaccinées, la pandémie est sous contrôle    L'accord agricole entre le Maroc et l'UE résiste aux menées séparatistes    Hausse de 95,5% des exportations marocaines vers le Brésil en janvier    La Chambre des représentants approuve le projet de loi organique relative à la nomination aux postes supérieurs    Une banque sur tous les fronts    Marché des voitures neuves au Maroc : des ventes qui progressent de 6,23%    Université Euromed de Fès-OFPPT : signature d'une convention-cadre de partenariat    La Bourse de Casablanca clôture en hausse    Le double jeu de l'Allemagne contre les intérêts stratégiques du royaume    Hirak : à la recherche d'une maturité    Assurances : le géant allemand Allianz accusé de bafouer le droit international    Arabie Saoudite: des civils blessés par un projectile houthi à Jazan    Baie de Cocody : les ouvrages maritimes achevés    L'Opinion : La goutte qui fait déborder le vase    Bilan bi-mensuel: la situation est en « constante amélioration » (Meziane Bellefquih)    L'art pour tous !    Le Maroc invité d'honneur de la 7e édition de l'Africa Agri Forum    Chelsea: Ziyech sera-t-il titulaire contre Liverpool ?    CAN U17 / Arbitrage : Quatre arbitres marocains, deux femmes et deux hommes    Elections 2021: la participation électorale cheval de bataille pour les partis    Algérie: Affrontements entre la police et des manifestants    Covid-19: «Les vaccins seuls ne protégerons pas»    L'Iran accusé d'avoir attaqué un navire israélien en mer d'Oman    Jack Lang s'exprime sur l'enseignement de l'arabe en France (Entretien)    Les Morisques et la langue aljamia    « Booker » 2021 : Youssef Fadel et Abdelmajid Sebbata sur la longue liste    Sofia Alaoui : symbole d'une irrésistible ascension du cinéma marocain    Tamallalt : Un aide-chauffeur d'autocar détourne une voyageuse mineure et la viole    Berrechid : Arrestation du meurtrier d'une collégienne de 14 ans    Villareal ne lâche pas Amine Harit    Master 1000 de Miami: Roger Federer déclare forfait    Le groupe Somagec jette l'éponge pour le téléphérique de Tanger    Ennahda, ou la tentation anti-marocaine    Salah, Mané, Ziyech et Hakimi stars des réseaux sociaux    La star Youssef Chaabane s'en va    Hatim Ammor offre sa notoriété à Oppo    Relations franco-algériennes : Tebboune accuse de puissants lobbys de perturber les relations entre les deux pays    Région de Casablanca: 270 MDH pour améliorer les infrastructures    Visa For Music 2021 : L'appel à candidatures est lancé !    El Kelâa des Sraghna : la foudre fait deux morts et six blessés    Intempéries à Tétouan : la ville sous l'eau [Vidéo]    La France et l'Allemagne peinent à écouler leurs vaccins AstraZeneca    Le CDH interpellé sur les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Elections : ça chauffe au parlement    Edito : Régions centralisées    Demi-finale de la CAN U20 / Tunisie-Ouganda (1-4) : Les Tunisiens n'étaient pas si forts que ça !    Demi-finale de la CAN U20 / Ghana-Gambie (1-0) : Un autre regret pour nos Juniors !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HCP : La confiance des ménages toujours en berne
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 01 - 2021

Le HCP livre les résultats de son enquête de conjoncture auprès des ménages au terme de l'année 2020
Le moral des ménages n'est toujours pas au beau fixe. Leur confiance s'effrite davantage. C'est ce que constate le Haut-Commissariat au Plan dans sa dernière enquête de conjoncture auprès des ménages de l'année 2020. Les avis sondés font ressortir une dégradation au quatrième trimestre de l'année et ce comparé à la même période de l'année précédente. «Au quatrième trimestre de 2020, l'indice de confiance des ménages (ICM) s'est ainsi établi à 61,2 points au lieu de 60,6 points le trimestre précédent et 77,8 points le même trimestre de l'année précédente», relève-t-on du HCP. Les ménages participants à l'enquête ont été interrogés sur plusieurs aspects de leur quotidien à commencer par leur perception de l'évolution du niveau de vie.
Plus de la moitié des répondants (59%) ont déclaré une dégradation du niveau de vie en 2020 contre 27% ayant attesté du maintien et 13,2% d'une amélioration. «Le solde d'opinion sur l'évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 46,6 points, contre moins 35,6 points au trimestre précédent et moins 20 points au même trimestre de l'année passée», lit-on de la note du HCP. Le ressenti de détérioration ne semble pas se dissiper à court terme puisqu'une bonne proportion des ménages participants à l'enquête (41,7%) formule des anticipations pessimistes quant à l'évolution future du niveau de vie. Les perceptions ressortent également pessimistes dès qu'il s'agit de l'évolution du chômage. «Au quatrième trimestre, 85% contre 6,7% des ménages s'attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois», apprend-on du HCP.
En ce qui concerne l'éventualité d'acheter un bien durable, 73,1% des répondants estiment que la conjoncture est peu favorable pour un tel acte, d'autant plus que 46,6% des ménages participants à l'enquête ont témoigné d'une dégradation de leur situation financière au cours des 12 derniers mois. En parallèle, 61,9% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses au moment où 33,6% autres déclarent s'endetter ou puiser dans leur épargne. Seulement 4,5% affirment épargner une partie de leur revenu. Quant à l'évolution de leur situation financière à court terme, le HCP relève que 23,2% contre 22,6% des ménages s'attendent à une amélioration de leur situation financière. Rappelons que l'enquête du HCP fournit également des données trimestrielles sur la perception des ménages relative à d'autres aspects des conditions de vie. Citons entre autres la capacité future des ménages à épargner.
Sur ce registre, 17,1% contre 82,9% des ménages anticipent une épargne. S'agissant de l'évolution des prix des produits alimentaires, 67,5% s'attendent à une hausse contre 2,9% qui anticipent une baisse.
Pour ce qui est des indicateurs annuels de la conjoncture, le HCP relève une perception positive de la qualité des prestations administratives. Un constat confirmé par 57,1% des ménages. De même, l'opinion des ménages sur l'évolution de la qualité de la situation en matière de protection de l'environnement ressort en amélioration comparé à 2020. Il en est de même pour la situation des droits de l'Homme qui selon 41,8% des ménages s'est améliorée en 2020. Les services de santé observent également une amélioration en 2020. Un constat confirmé par 60,2% des ménages participants à l'enquête du HCP. En revanche, près de la moitié des ménages (49,4%) ont fait part de la dégradation de la qualité des services de l'enseignement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.