Live. Coronavirus : la situation au Maroc, mardi 4 août à 18h    Hôtellerie : Accor compte supprimer 1.000 emplois dans le monde    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Mise en place d'un pacte pour la relance économique et l'emploi    Le Discours de la clarté et de l'espérance    France/Covid-19: Macron annonce une nouvelle mesure    Entretien avec Omar Menzhi, expert en épidémiologie    Fortes chaleurs: Soyons vigilants    Casablanca: le personnel médical exprime son rejet de la décision d'Aït Taleb    Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Belhanda sur les pas d'Amrabat?    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Alsa Al Baida suspend les lignes de bus Casa-Mohammedia    Biélorussie: Svetlana Tsikhanovskaia en passe de détrôner Loukachenko    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Une transaction sur 50 est frauduleuse    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche plus virulente    Accident d'Agadir: ce que l'on sait    Troubles de l'érection. La solution existe    Notre e-mag Challenge revient en début septembre    Message d'Antonio Guterres au roi Mohammed VI    Approvisionnement en eau potable à Demnate: L'ONEE s'explique    Les répercussions de la Covid-19 sur les banques marocaines    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Casablanca: violent incendie au quartier Beauséjour    Covid-19 : Les autorités de Tanger serrent la vis pour contenir la propagation de la pandémie    L'application TikTok sera bannie aux Etats-Unis si...    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Aggravation du déficit commercial en 2019    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les ménages incertains et très inquiets
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 08 - 07 - 2020

L'indice de confiance mesuré par le HCP à son plus bas niveau jamais atteint
Le moral des ménages est toujours en berne. Leur confiance continue de s'effriter. Une forte détérioration de l'indice de confiance des ménages a été observée par le Haut-commissariat au Plan au deuxième trimestre de l'année. En cause évidemment, la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 ayant fait sombrer l'ensemble de la population dans l'incertitude. Le HCP qui vient de révéler son enquête permanente de conjoncture auprès de ménages fait ressortir un ICM de 65,6 points au deuxième quart de l'année contre un score de 75,7 points enregistré au premier trimestre 2020 et 74,9 points une année auparavant. Il s'est ainsi situé à son niveau le plus bas jamais atteint depuis le début de l'enquête en 2008. Détail de l'enquête.
Perception négative du niveau de vie
Dans le détail, l'enquête rapporte que les ménages ont une perception négative de l'évolution du niveau de vie. Ainsi au deuxième trimestre de 2020, 50,3% des ménages sondés déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois au moment où 25,5% attestent d'une amélioration et 24,2% voient leur niveau de vie maintenu au même niveau. «Le solde d'opinion sur l'évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à -24,8 points, contre -19,8 points au trimestre précédent et -25,4 points au même trimestre de l'année passée», précise le HCP.
S'agissant des attentes des ménages, il ressort que 42,4% des ménages anticipent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 prochains mois au moment où 31% prévoient une amélioration. Commentant ce sondage, le HCP assure que «le solde d'opinion relatif à cet indicateur atteint son niveau le plus bas depuis le 2ème trimestre de 2016 avec – 11,4 points en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l'année précédente où il enregistrait -4,6 points et 4,7 points respectivement».
La situation financière se dégrade
Les ménages ont également fait part de la dégradation de leur situation financière au cours des 12 derniers mois. Un ressenti partagé par 38% des participants à l'enquête. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d'opinion de -27,0 points contre -22,9 points au trimestre précèdent et -24,2 points au même trimestre de l'année précédente.
En termes de projections, 25,9% contre 21,3% des ménages s'attendent à une amélioration de leur situation financière dans les 12 prochains mois. Malgré cette prévision positive, le solde d'opinion de cet indicateur enregistre, pour la première fois depuis le début de l'enquête, un niveau négatif en passant à -4,6 points contre 8,5 points un trimestre auparavant et 18,3 points un an auparavant. En ce qui concerne l'évolution du chômage, le tableau est plutôt sombre.
Ce fléau continuera de sévir selon une grande proportion de participants à l'enquête. En effet, plus de 82,7% des ménages sondés contre 7,5% s'attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. «Le solde d'opinion est resté ainsi négatif à -75,2 points contre-70,8 points un trimestre auparavant et -76,9 points un an auparavant», peut-on lire du HCP.
Interrogé sur l'éventualité d'acquisition d'un bien durable, 76,1% contre 8,1% des ménages considèrent que le moment n'est pas opportun pour effectuer ce genre de transaction. Le HCP assure dans ce sens que le solde d'opinion de cet indicateur se situe en deçà des niveaux atteints depuis le début de l'enquête en 2008. Il se situe ainsi à -68 points contre -32,6 points le trimestre précédent et -41,4 points le même trimestre de l'année 2019.
Par ailleurs, 61% des sondés estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 34,5% déclarent s'endetter ou puiser dans leur épargne et 4,5% affirment épargner une partie de leur revenu. «Le solde d'opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à -30 points contre -27,7 points le trimestre précédent et -30,8 points une année auparavant», explique le HCP.
Des projections pessimistes...
Interrogés sur leur intention d'épargner, seulement 14,8% assurent pouvoir faire des économies au cours des 12 prochains mois. Le solde d'opinion relatif à cet indicateur ressort ainsi négatif, à -70,4 points au lieu de -65,8 points au trimestre précédent et -66,6 points au même trimestre de l'année passée. Le HCP indique par ailleurs dans son enquête que 68,4% des ménages sondés déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois au moment où un essoufflement a été ressenti par une proportion minime de ménages (0,8%). Le HCP indique à cet effet que le solde d'opinion est ainsi resté négatif, à -67,6 points, après avoir été de -82,8 points le trimestre précédent et de -88,9 points une année auparavant. En parallèle, 69,9% des ménages s'attendent à une augmentation des prix au cours des 12 prochains mois, alors que 0,9% seulement prévoient une baisse.
Le solde d'opinion y afférent est resté négatif à -69,0 points, au lieu de –82,6 points enregistrés un trimestre auparavant et -86,5 points une année passée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.