Sahara : l'initiative marocaine d'autonomie, une solution sérieuse et crédible, affirme la diplomatie serbe    Brahim Ghali ne doit pas échapper à la justice, pointe un député européen    Edito : Une expérience à capitaliser    Maroc/Banques : La position de change se contracte à 1,1 MMDH du 26 au 30 avril    Le Roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    Maroc/Météo: Temps nuageux ce jeudi 6 mai    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    Afrique du Sud : M. Youssef Amrani présente dans un panel la perspective marocaine d'une diplomatie post-covid    Coupe du Trône: l'AS FAR file en demi-finales aux dépens du Raja Casablanca (Vidéo)    Coupe du Trône: le Wydad bat le Chabab Mohammédia et file en finale (VIDEO)    L'avenir de Mohamed Ihattaren, entre PSV et tanière des Lions ?    Environnement des affaires : Détails de la politique nationale 2021-2025    Classement mondial de la bonne gouvernance : Le Maroc 61e mondial et 4e en Afrique    Cette semaine en Liga...    Liberté sous caution pour Bouhlel et son acolyte ?    Chelsea-Real (2-0) : Les Blues se hissent vers Manchester City en finale de la LDC !    Cinéma/Maroc : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    Le Maroc et la Serbie veulent renforcer davantage leurs relations économiques    La terre a tremblé dans la région de Ouarzazate    Le Maroc dans le Groupe B    Concours «Street Art Casablanca»    Le plaidoyer du Maroc pour une OMC plus efficace    Mahrez envoie Manchester City en finale    LA BAD APPUIE LE MAROC AVEC PRÈS D'UN MILLION DE DOLLARS    Le Djibouti réitère son attachement «résolu et constant» à l'intégrité territoriale du Maroc    Covid-19/Maroc : 5 décès et 371 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    Madrid: Manifestation massive devant l'Audience Nationale pour réclamer l'arrestation du dénommé Brahim Ghali    AGROALIMENTAIRE/Agropoles: des plateformes intégrées avec des incitations pour les investisseurs    USA: Facebook maintient l'interdiction du compte de Donald Trump    Ce qu'il faut retenir des études relatives au développement du cannabis    Le 11ème Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes se déroulera du 25 au 28 mai    Quand la pandémie pérennise son lexique dans la langue française    Hôtellerie : l'Israélien Fattal lorgne le Maroc    « Mon histoire avec les médicaments », une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 1]    Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Nuits ramadanesques : Le groupe Tarwa N-Tiniri se produira le 6 mai    Coupe du Trône: voici le premier qualifié au dernier carré (VIDEO)    Le Premier secrétaire de l'USFP s'entretient avec l'ambassadeur du Pakistan au Maroc    Covid-19: deux cas du variant indien détectés en Espagne    Au Musée Reina Sofia à Madrid : «Trilogie marocaine : 1950-2020»    Jazz au Maroc: vivement le live !    Santé : Des médecins cubains au Maroc ?    Simplification des procédures administratives : La CMR se conforme à la nouvelle loi    Covid-19 : Deux cas du variant indien détectés en Espagne    Ministère: Près de 4 millions d'Espagnols au chômage    Météo: le temps prévu ce mercredi 5 mai au Maroc    Bill et Melinda Gates continueront à gérer ensemble leur fondation après leur divorce    Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, se retire de la vie politique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Malgré une perspective négative : Moody's maintient la note Ba1 pour le Maroc
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 04 - 2021

L'agence de notation internationale a maintenu la notation souveraine du Maroc à Ba1.
Cette notation reflète, selon l'agence, les défis croissants posés par les niveaux d'endettement qui sont supérieurs à la médiane des pays notés Ba1, ainsi que des niveaux de richesse relativement faibles et des perspectives de croissance modérées après la pandémie compte tenu de l'exposition concentrée du pays aux secteurs et partenaires commerciaux durement touchés.
«Nous nous attendons à ce que l'assainissement budgétaire et la croissance économique stabilisent la dette publique en dessous de 80% du PIB au cours des trois prochaines années», précise la même source faisant savoir qu'il existe un risque élevé d'engagements conditionnels envers les entreprises publiques. Cependant, l'agence souligne un large accès à des sources de financement nationales et externes à des conditions favorables, l'accessibilité financière de l'encours de la dette et la maîtrise des risques de vulnérabilité externe.
«De plus, les autorités ont stratégiquement réorienté l'économie vers les industries exportatrices à valeur plus élevée (en particulier dans les chaînes de valeur mondiales de l'automobile et secteurs aéronautique) tout en positionnant le Maroc comme plaque tournante du commerce entre l'Europe et l'Afrique. Dans le même temps, les banques marocaines se sont développées en Afrique subsaharienne, augmentant les risques et les opportunités de croissance», explique Moody's.
Cette dernière explique par ailleurs, qu'une revalorisation de la notation du pays est «peu probable à court et moyen terme compte tenu du caractère négatif des perspectives». Un changement dans la perspective serait probablement lié à une politique supplémentaire qui garantit la stabilisation du ratio de la dette publique et les passifs éventuels des entreprises publiques. La poursuite de la mise en œuvre des réformes du climat des affaires qui améliorent les perspectives de croissance non agricole de l'économie serait également favorable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.