Pegasus : le corps du délit, ce grand absent    Justice : Voici les nouveaux procureurs du Roi et présidents de la Cour d'appel    Chambres professionnelles/élections : dans le Souss-Massa, le RNI ratisse large    Automobile: 107 383 unités écoulées à fin juillet, selon l'AIVAM    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    Bonnes performances du secteur des exportations des produits agro-alimentaires en 2021    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Covid-19 : Le théâtre national Mohammed V suspend ses activités    Covid-19. Les Etats-Unis classe le Maroc comme pays à risque élevé pour les voyageurs    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Législatives 2021: la candidature de Saad Eddine El Otmani entérinée    Andrea Cozzolino salue le message royal de réconciliation avec l'Algérie    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Un an après les explosions de Beyrouth, les besoins des enfants restent critiques (UNICEF)    Traitement Covid-19 : Entre forte demande et pénurie    Elections : Pour un pluralisme politique dans les médias    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    Covid-19 : Le pic épidémique attendu dans les prochains jours    Covid-19 : Israël renforce les restrictions sanitaires    Edito : XXIème    Ouvert jusqu'au 12 août : L'appel à projet de Madaëf éco 6 Al Hoceima sur les rails    Mobilité électrique : Signature d'un accord de transfert de technologie Maroc-Brésil    Maroc/Météo: Temps assez chaud sur le Sud-Est et les plaines intérieures et stable ailleurs, ce mercredi 4 août    Finale de l'Euro 2020 : la fédération anglaise visée par une procédure disciplinaire de l'UEFA    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Covid : Vaccination obligatoire à New York pour aller au restaurant, dans les salles de spectacle et de gym    Israël membre observateur au sein de l'UA : revers majeur pour Ramtane Lamamra    Liban: un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion (ONU)    L'ex-président de la CAF, Issa Hayatou, suspendu un an de toute activité relative au football par la FIFA    Tunisie: Saied poursuit la purge des ministres et les arrestations de députés    Attaque du pétrolier israélien: Washington pour une «réponse collective», Téhéran répondra à tout «aventurisme»    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Elections professionnelles. Le rendez-vous du 6 août    Tokyo 2020/Athlétisme: Le Marocain Soufiane Boukentar éliminé du 1er tour de 5.000 m    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    JO-2020 / 3000 m steeple : Soufiane El Bakkali, un champion en or    Merci Soufiane    JO 2020. Abdellatif Sadiqui qualifié pour les demi-finales du 1500 m    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Regards croisés sur l'avenir de l'Afrique
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 17 - 06 - 2021

L'institut CDG s'est projeté dans une vision futuriste pour le continent
L'avenir du continent «ne sera pas fait que d'éléments du présent». «Aujourd'hui, des éléments nouveaux et germes de changement, qui apparaissent, vont contribuer à façonner le visage de l'Afrique».
Il n'est pas évident d'aborder les multiples atouts voire écueils de notre continent. Cependant, le 3ème webinaire 2021, réservé par l'institut CDG à «l'Afrique, le continent de demain?», en a même révélé les défis, notamment dans un contexte marqué par la sortie de la pandémie due à la Covid-19. Un événement qui s'est également projeté dans une vision futuriste pour cette grande partie du globe.
Interaction avec des acteurs non africains
Pour Alioune Sall, fondateur et directeur exécutif de l'African Futures Institute, le futur de l'Afrique «sera un descendant du présent». Mais, l'avenir du continent, à son sens, «ne sera pas fait que d'éléments du présent». «Aujourd'hui, des éléments nouveaux et germes de changement, qui apparaissent, vont contribuer à façonner le visage de l'Afrique», explicite-t-il. Dans ce sens, il estime qu'il existe un projet d'identités de par la pluralité de celles de l'Afrique. En outre, il rappelle les 14 stratégies de coopération bilatérale qui sont proposées dans le Sahel. Et ce n'est pas tout !
Pour lui, le vrai visage du continent «dépendra des résultats de l'interaction avec des acteurs non africains».
Ainsi, il n'y aura pas une seule trajectoire mais plusieurs.
De l'afro-futurisme avec le concours des jeunes
Egalement de la partie, Marion Scappaticci, founder Hinterlands, creative avisory/incubator factory dedicated to Africa, avance le concept «afro-futurisme». Pour le faire valoir, elle indique avoir «confiance en la jeune génération, notamment après l'ère de la Covid-19». Comme elle l'explique, cette génération est «de plus en plus impliquée dans la chose publique et a de vrais projets créateurs d'emplois et pour la communauté». Dans ce sens, elle met l'accent sur «la nécessité de soutenir les petits projets». Le tout en mettant en avant le pilier du numérique qui apporte de grands changements.
Un avenir «prospère»
De son côté, Asma Charki, executive partner, head of tax au groupe Mazars, estime que l'avenir du continent sera «prospère». A son sens, l'Afrique «a du potentiel et a réussi à construire son futur». Par l'occasion, elle ne manque pas de se féliciter de la résilience du continent dans sa manière de gérer la pandémie pour en sortir gagnant.
«L'Afrique a des capacités transformatives importantes», enchaîne-t-elle. L'intervenante ne manque pas également de s'exprimer sur la Zlecaf (zone de libre-échange continentale africaine) qui contribue à la création de valeur ajoutée et d'investissements. Le tout en se félicitant d'une Afrique qui «sait saisir son potentiel humain».
Un développement «pas à la hauteur des aspirations»
Quant à Taoufiq Marzouki Zerouali, DG du consultant en ingénierie, Novec, qui relève du groupe CDG, il a une vision différente de l'avenir du continent. «Dans 10 à 20 ans, l'Afrique sera développée mais pas à la hauteur des populations», avance-t-il. Pour lui, la construction d'un avenir «ce sera grâce à une jeunesse en bonne santé et bien éduquée». A ce propos, il estime qu'il est indispensable de bien éduquer cette jeunesse «voire d'augmenter le taux d'enseignement supérieur». «Les africains sont des femmes et des hommes et non un marché. Il est temps, grâce à eux, de gagner la place que nous méritons dans le concert des nations», ajoute-t-il. Concernant l'évolution, il précise qu'elle dépend des pays et des régions dans le continent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.