Made In Morocco : Les Marocains veulent consommer local, mais...!    Milan : trois jeunes marocains prendront part aux négociations de la pré-Cop26    Maroc / Royaume-Uni : construction du "câble" électrique sous-marin le plus long du monde    Tunisie : des manifestants redoutent «un retour à l'ère de Ben Ali» et dénoncent la France    Compteur coronavirus : 734 nouveaux cas, plus de 18,3 millions de personnes complètement vaccinées    Dakhla : six morts dans un accident de la route    Le marocain SMDM et le portugais Movicortes créent une joint-venture    Les indicateurs en hausse du 20 au 24 septembre    Un «marchepied» vers l'amélioration de l'inclusion financière    Le Médiateur du Royaume souligne le rôle de la médiation institutionnelle    Mali / Affaire Wagner : Moscou sort de son silence    Allemagne : La page Merkel tournée dimanche    Angela Merkel s'apprête à quitter la scène    Mondial Futsal 2021: Le Maroc quitte la compétition la tête haute    Plus d'une tonne de cocaïne saisie au large des Canaries    Bourita réaffirme l'engagement continu du Maroc    Italie : Interpellation du leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont    En une semaine, une troisième découverte archéologique au Maroc anime les médias    Royaume-Uni : Palier à une pénurie de main-d'oeuvre par des visas temporaires    La créativité et l'art se manifestent en «Muse»    Démolition du cinéma L'Opera à Salé    L'exilé du Mogador: un autre regard sur la guerre du Rif    Ligue 1 : Paris SG, le grand huit    Angleterre: Liverpool vire en tête, City dompte Chelsea, United se rate    Hamdallah bien parti pour quitter Al-Nasr    Mondial Futsal / Quart de finale : Maroc-Brésil sur BeIN Sports à 14h00    Algérie : le procès du frère de l'ancien président Bouteflika reporté    Interview avec Hassan Aourid «L'islam politique au Maroc connaît une crise profonde»    Belgique. Le fonds activiste Bluebell Capital Partners demande le départ de la marocaine Ilham Kadri, PDG de Solvay    Etats-Unis : au moins trois morts dans le déraillement d'un train    Décès de Abdelouahab Belfquih: affaire classée, pas d'acte criminel    Ouverture exceptionnellement de centres de vaccination au profit des élèves    L'ADFM revendique une rupture avec les pratiques du passé    Agadir : deux tonnes de drogue saisies, sept interpellations    Les enjeux de la capitale du Souss!    Algérie. La descente aux enfers    Coupe du monde féminine U20 : Reprise cet après-midi du reste du temps du jeu du match Bénin-Maroc interrompu hier    Témoignage : «Monkachi, un homme politique»    Exposition : Voyage dans l'âme de Zokhrouf    Somalie: huit morts et sept blessés dans un attentat suicide à Mogadiscio    Championnats du monde de Force athlétique : Le Marocain Nezar Ballil remporte la médaille de bronze    Au moins huit soldats tués dans une embuscade de l'Iswap dans le Nord-Est du Nigéria    Musique: morceaux conquérants    A propos de la campagne contre le Maroc : Quand parler de coordination n'est pas faire preuve de paranoïa    Moulay El Hassan El Mounadi du PAM, élu président du Conseil de l'arrondissement Ennakhil à Marrakech    Image : La FNM célèbre la photographie artistique    Festival: Il était une fois... le Street Art (Part I)    Maroc-USA : Exercices militaires conjoints liés à la prévention des catastrophes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Iran : La revanche des modérés
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 12 - 2006

Les ultra-conservateurs du président iranien Mahmoud Ahmadinejad ont essuyé, mercredi, une cuisante défaite dans les élections des conseils municipaux qui ont eu lieu parallèlement aux élections de l'Assemblée des experts.
Les élections des conseils municipaux qui ont eu lieu en Iran ont été remportées haut la main par les modérés. Cette victoire des conservateurs survient juste après celle qu'ils ont réalisée face aux ultra-conservateurs lors des élections de l'Assemblée des experts qui se sont tenues vendredi 15 décembre. Tous les candidats ultra-conservateurs ont été battus lors de ces élections. Les résultats presque définitifs du mercredi 19 décembre des municipales de la capitale iranienne montrent que les conservateurs modérés de l'ancien président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani ont obtenu huit sièges au futur conseil municipal de la ville. Les réformateurs ont eu quatre sièges alors que les partisans du président Ahmadinejad sont bons derniers avec seulement deux sièges. Ces résultats portent sur 1,5 million des 1,9 million des voix exprimées.
Malgré l'appel lancé par les ultra-conservateurs partisans de l'ayatollah Mesbahi Yazdi, le parrain spirituel d'Ahmadinejad, de ne pas voter pour M. Rafsandjani, celui-ci a remporté précédemment une victoire sans bavure à l'Assemblée des experts. Cette victoire s'explique par l'alliance que Rafsandjani a scellée avec les réformateurs de l'autre ancien président Mohamed Khatami. L'Assemblée des experts est une institution qui joue un rôle très important dans la vie politique, sociale et religieuse des Iraniens. Elle est chargée de nommer, surveiller et éventuellement de révoquer le guide suprême de la République islamique.
L'ayatollah Ali Khomeini, le guide suprême, a quant à lui «remercié les électeurs ( ... ) qui ont montré que la démocratie religieuse était l'un des meilleurs systèmes démocratiques, et plus saine que les démocraties occidentales». Ajoutant que la «forte participation» des électeurs renforçait «les bases de la République islamique».
Suite à la défaite essuyée par les ultra-conservateurs, les modérés ont essayé de minimiser les divergences qui existent avec les partisans d'Ahmadinejad. «Dieu merci, les électeurs font toujours confiance aux conservateurs», a déclaré le ministre de l'Intérieur, Mostapha Pour Mohammadi.
En revanche, le député conservateur Emad Afroug pense que les électeurs par ce vote ont dit « non à l'illusion, au narcissisme (…) au populisme et au machiavélisme » les considérant causes de l'échec des ultra-conservateurs.
Pendant la campagne électorale, des affichettes recouvrant les murs des villes iraniennes représentaient des hommes en costume, à barbe, ou en turban aux côtés de femmes en foulard. Des Iraniennes qui ont percé en force lors de ces élections des conseils municipaux de nombreuses villes surtout de province.
À titre d'exemple, à Gazvine (centre) et Ardébil, quatre des neuf élus au conseil municipal sont des femmes. A Yazd, trois élus sur sept sont des Iraniennes. Alors qu'au conseil municipal de Téhéran, les femmes n'ont obtenu que trois sièges. Il s'agit de Massoumeh Ebtekar, une réformatrice et ancienne vice-présidente chargée de l'environnement durant la présidence de Mohammad Khatami, de Massoumeh Abad, une conservatrice modérée et de Parvine Ahmadinejad, la soeur du président. On en conclut que les Iraniennes sont de plus en plus actives dans la vie politique et sociale de leur pays. Quant aux réformateurs, ils revendiquent la victoire aux élections municipales dans l'ensemble du pays et affirment que près de 40 % des élus des grandes et moyennes villes du pays font partie de leur camp.
Les élections actuelles en Iran sont considérées comme étant un test de popularité pour le très critiqué président Ahmadinejad.
En outre, elles n'influenceront en aucun cas la politique internationale ou nationale ou le dossier nucléaire puisque les nouveaux élus ont été présélectionnés par l'instance conservatrice du Conseil des gardiens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.