«Le nouveau modèle de développement devrait être lié au sens de l'Histoire...»    Un 5ème Sela Park pour Aradei Capital    Tourisme : Nadia Fettah Alaoui fait de nouvelles promesses    Sévir contre «la minorité radicale» et protéger une communauté intégrée    France : Les appels au boycott des produits français ont peu d'impact    Serie A: L'AC Milan et l'AS Rome se neutralisent    «Messi est la clé de ce nouveau projet», assure le président Bartomeu    Zamalek: Bencharki en forme avant le choc face au Raja!    Port du masque : les autorités locales donnent des chiffres    Ce facteur augmenterait le risque de mourir du Covid-19    Tanger: de nouvelles mesures restrictives en vigueur à l'approche de la fête du Mawlid    Un plan d'action adapté à l'évolution de l'épidémie    L'UEM annonce la tenue de son prochain congrès    Projection en compétition officielle du Festival du film d'El Gouna    Zafer Al-Abidine, premier vampire arabe dans khatt Dam « Bloodline »    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Najlae Benmbarek: directrice de la diplomatie publique    Chili: La troisième mort de Pinochet    Hier, l'avenir était meilleur !    Khalid Ait Taleb : « Le taux d'occupation des lits dans les services de réanimation est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd'hui »    Une haute délégation visite les laboratoires de recherche de la Fondation MAScIR    Taroudant/Covid-19 : Nouvelles mesures préventives contre la pandémie    Le Maroc plaide pour «un système multilatéral renouvelé et plus équitable»    La semaine mondiale de l'entrepreneuriat en sa 2è édition    CFG Bank : La masse bénéficiaire ajustée des principales sociétés devrait baisser de 18,3% en 2020.    La vie est belle dans les yeux d'un homme qui aime le cinéma    "La démondialisation", thème de la 9e édition des Dialogues Stratégiques    Conférence : L'Afrique dans la pensée de Feu SM Hassan II sous le feu des projecteurs    Affaire des caricatures : Le Conseil Supérieur des Oulémas donne sa position    Caricatures du prophète : Le « Conseil des sages musulmans » veut poursuivre Charlie Hebdo en justice    Maroc Telecom, «Top Performer RSE» pour la 7e fois consécutive    Casablanca : Deux balles de sommation tirées pour neutraliser deux récidivistes    Aquaculture Coopération maroco-espagnole pour lancer des projets au niveau du littoral nord    Business Stay by Kenzi Hotels Group : Un travail en toute sérénité    Kifal auto : La startup qui roule pour les voitures d'occasion (vidéo)    Le Royaume d'Eswatini ouvre son consulat général à Laâyoune    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    Zrida et Haddad testés négatifs    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Les folies d'Erdogan    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    La RSB renaît de ses cendres    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    La CAF signe un accord de partenariat avec l'ICSS    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SIEL : les Saoudiens remettent le PJD à sa place
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 01 - 2007

L'Arabie Saoudite dément officiellement les allégations de la publication du PJD concernant la participation de maisons d'édition saoudiennes au Salon du livre. L'ambassade de Riyad à Rabat qualifie ces allégations de "mensonges" et d'"affabulations".
Une mise au point "cinglante" et non moins officielle aux allégations d'"Attajdid" concernant la présumée interdiction d'une maison d'édition saoudienne de participer à la 13ème édition du SIEL (Salon international du livre et de l'édition). Dans un communiqué du Bureau culturel saoudien, représentation culturelle officielle à Rabat de l'Arabie Saoudite, ce dernier qualifie les écrits d'"Attajdid" de "mensonges" et d'"affabulations". Le Bureau culturel saoudien fait allusion aux prétendues protestations d'un groupe de maisons d'édition contre le ministère marocain de la Culture. Ledit bureau dément également l'existence de correspondances entre des milieux officiels marocains et le ministère saoudien de l'Enseignement supérieur autour du même sujet comme l'avait souligné précédemment la publication du MUR (Mouvement Unicité et Réforme) et du PJD qui avait multiplié les sorties contre le SIEL et surtout le ministre USFP Mohamed Achâari accusé de vouloir "laïciser" le rendez-vous casablancais du livre et de l'édition.
Le Bureau culturel saoudien rappelle que la participation officielle saoudienne passe, depuis 2000, par ledit bureau, ajoutant que le stand de l'Arabie Saoudite a eu l'honneur de la visite de SM le Roi Mohammed VI lors de l'inauguration de la précédente (12ème) édition du SIEL. "Les invitations des maisons d'édition saoudiennes sont envoyées après consultation du Bureau culturel saoudien et, actuellement, deux maisons d'édition participeront à l'édition de cette année, ajoute le même communiqué qui indique qu'une troisième société n'y exposera pas vu qu'elle a transgressé, année après année, les règlements du SIEL. Ladite maison d'édition, suspendue depuis la précédente édition, n'a jamais été contactée pour lui signifier "quelque régression en ce qui concerne le respect et l'application de la loi", conclut le communiqué. "Ce sont-là quelques vérités qui contredisent les écrits dudit journal et qui a estimé que l'absence d'un éditeur saoudien pourrait être à l'origine d'une crise diplomatique entre les deux royaumes", ajoute le communiqué qui insiste sur le fait que les "relations entre deux royaumes frères vont au-delà des horizons dudit journal". "Attajdid" avait écrit que l'"interdiction" d'un groupe d'éditeurs saoudiens, spécialistes des livres islamiques, augurait d'une crise diplomatique entre le Maroc et l'Arabie Saoudite.
Dans une précédente réaction aux écrits de la publication islamiste concernant la prochaine édition du SIEL, Mohamed Achâari avait évoqué des tentatives de «règlement de comptes politique».
«Les intéressés, professionnels du livre et public compris, n'ont qu'à venir au salon pour constater eux-mêmes que c'est du pur mensonge», avait-il déclaré à ALM en ajoutant qu'il fallait s'abstenir d'«instrumentaliser un événement culturel à des fins politiciennes».
La 13ème édition du SIEL, prévue du 9 au 18 février 2007 à la Foire internationale de Casablanca, accueillera des centaines d'éditeurs de plusieurs pays du monde dont une cinquantaine de professionnels spécialisés dans l'édition des livres islamiques.
Ce n'est pas la première fois qu'"Attajdid" s'attaque au ministère de la Culture à l'occasion du SIEL. La publication islamiste était allée jusqu'à accuser ledit ministère d'interdire le Coran lors de ce grand rendez-vous mondial. Pour les autorités marocaines, il s'agissait plutôt de protéger l'industrie marocaine du Livre Saint des tentatives de dumping opérées par quelques maisons d'édition étrangères qui, plus est, sont peu regardantes quant à la qualité des éditions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.