Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Parlement: Les conseillers préparent leur déconfinement    Spoliation: un juriste harcelé en France!    Casa-Settat: Le wali Ahmidouch anticipe l'après-confinement    AGO, arrêté des comptes... Attention aux délais légaux    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Covid19: 81 nouveaux cas ce jeudi à 18H00    Article 1062894    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Le tourisme et le transport seront essentiels à la reprise de l'économie nationale après la crise    Débat sur la place de la culture dans le Maroc d'après-pandémie    Retour d'expérience et stratégies de déconfinement    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    La ministre de la Solidarité détaille son action devant la commission parlementaire des secteurs sociaux    La stratégie de développement durable remise sur le chantier    Covid-19 aidant, SAMIR met à disposition ses bacs de stockage    Opération exceptionnelle d'établissement des CNIE pour les MRE    Les éclaircissements de la Chabiba ittihadia    Le Real Madrid prépare un hold-up pour Sancho    «Dire non ne suffit plus»    Trois questions à Adil Terrab, président du Conseil préfectoral du tourisme de Meknès    Des journaux nord-macédoniens soulignent la reconnaissance internationale croissante de la marocanité du Sahara    Des placements privés pour les filiales d'Akwa    Venezuela: La pandémie comme vecteur de rapprochement…    Covid-19: Débat sur la place de la culture dans «le Maroc d'après»    Italie: le foot avec des spectateurs au stade, déjà?    Pourquoi est-il vraiment dangereux d'utiliser son portable au volant ?    Ligue 1: Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Enseignement français au Maroc: les parents d'élèves obtiennent des avancées    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7.967 au total, jeudi 4 juin à 10h    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Promotion de nouvelles variétés de baies
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 04 - 2007

Meknès. Le Maroc possède les atouts à même de lui permettre de devenir un «important exportateur» de nouvelles variétés de baies, notamment les myrtilles, les framboises et les mûres.
Le Maroc possède des atouts indéniables qui lui confèrent «un avantage considérable» pour l'exportation de ces variétés vers les marchés européens, ont estimé les intervenants à cette rencontre organisée par le programme Agriculture et agrobusiness intégré (AAI) de l'Agence américaine de Développement sociale (USAID), sous le thème «Les opportunités de marchés et l'introduction de nouvelles variétés de baies au Maroc».
Ils ont cité, à ce propos, la position géographique dont jouit le Royaume, le coût faible de la main-d'oeuvre, les infrastructures routières et de conditionnement, le savoir-faire transposable des producteurs et acteurs de la filière fraise ainsi que la précocité de la production des produits, les bonnes conditions climatiques et les ressources en eau disponibles dans les régions du Gharb et du Loukkos.
Ces atouts sont de nature à faire du Royaume «une source importante de baies à l'échelle internationale», ont-ils dit, soulignant les résultats «positifs» des essais "pilotes" menés par l'AAI au Maroc pour familiariser les agriculteurs à la production de nouvelles espèces de petits fruits rouges. Ils ont ajouté que leur participation à la deuxième édition du Siagrim vise à promouvoir la culture de ces variétés et à aider les agriculteurs à améliorer leur production.
Pour le développement de cette filière, le programme AAI s'est fixé comme priorités l'introduction de nouvelles variétés de baies afin de diversifier l'offre marocaine sur les marchés internationaux et de bénéficier des prix très rémunérateurs offerts par l'importation de ces fruits, indique un document publié par le programme lors de ce deuxième Salon.
Le renforcement des associations professionnelles de la filière pour améliorer son intégration, l'établissement de liens directs entre les producteurs et des structures de commercialisation sur les marchés cibles et le développement des pépinières figurent également parmi les priorités du programme AAI.
Les importations américaines en petits fruits rouges «ne cessent d'augmenter » et l'accord de libre-échange entre le Maroc et les Etats-Unis offre «des opportunités importantes» pour les exportateurs marocains, souligne le document.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.