La crise du Covid-19 incite les opérateurs de produits d'hygiène à investir davantage    Une nouvelle ferme aquacole dans la région d'El Jadida    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.740 au total, samedi 30 mai à 10h    Coronavirus : la deuxième vague sera économique    Coronavirus : la deuxième vague sera économique    Les grands travaux du gouvernement El Youssoufi    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    L'homme de l'alternance n'est plus    Abderrahmane El Youssoufi a présenté son bilan à la nation    L'OMDH rend hommage à l'un de ses fondateurs    Abderrahmane El Youssoufi : Un homme d'Etat au service de la culture    Industrie : Renault met en stand-by les projets d'augmentation de capacités prévus au Maroc    Communiqué du Bureau politique du PPS    Bientôt un café. Expresso SVP !    OCP profite de l'export au premier trimestre    Vahid fait le forcing pour convaincre deux joueurs    Il y a 38 ans… : La pensée d'Aziz Belal toujours vivante et actuelle    Quatre Marocains dans les commissions du CIO    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Marie-Louise Belarbi, une étoile de la culture marocaine s'est éteinte    Pour un encadrement législatif ou conventionnel    Un expert met en évidence la responsabilité imprescriptible de l'Algérie    Chine-Etats-Unis: Une nouvelle guerre froide est en marche…    Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    Technocrates, gouvernement d'union nationale…: Le Maroc peut-il se permettre ces changements en plein Covid-19?    Mort de Guy Bedos    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Début des tests de dépistage du Covid-19 à Errachidia    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une femme à la tête de l'AMDH
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 08 - 05 - 2007

Khadija Ryadi, une militante du parti Annahj, vient d'être élue présidente de l'Association marocaine des droits de l'Homme (AMDH). C'est la première fois qu'une femme prend les commandes de cette association.
Une femme à la tête de l'AMDH. C'est ce qu'a décidé dimanche soir le nouveau bureau central de cette association, qui a élu à l'unanimité de ses 21 membres Khadija Ryadi. Contactée par ALM, cette militante née en 1960 dans une famille de résistants à Taroudant a affirmé «mesurer l'ampleur de la responsabilité» dont elle vient d'être investie, en assurant qu'elle «poursuivra sur les traces de ses prédécesseurs», dont le président sortant Abdelhamid Amine (Annahj), élu avec Abdelilah Benabdessalam ( indépendant) vice-président de l'AMDH. Khadija Ryadi est la première femme à être élue présidente de l'AMDH. Un acte fondateur et porteur d'une forte symbolique, d'autant plus forte que l'AMDH s'est toujours vu reprocher « un hégémonisme machiste ». En effet, l'AMDH n'a pas été insensible à l'expérience de sa consœur l'OMDH, qui compte déjà à sa tête la militante Amina Bouayach. Au-delà de la présidence, 38% de femmes sont désormais présentes dans les instances dirigeantes de l'AMDH. Pour s'en rendre compte, il suffit de préciser que le nouveau vice-secrétaire général de l'AMDH est une femme (Samira Kinani), sans oublier Zermouq Fatima Zahra, Yacoubi Fatiha, Gallas Naïma et Fatiha Mesbahi, fraîchement élues «conseillères». Simplement, cette «vague féministe» n'est pas entendue de la même oreille. Khadija Ryadi est proche du président sortant de l'AMDH. Le rapprochement «idéologique» entre Khadija Ryadi et Abdelhamid Amine, compte tenu de leur appartenance au parti Annahj (Voie démocratique), n'est pas vu d'un bon œil. Certains militants ont déjà exprimé à ALM leur crainte que l'ancien mouvement d'extrême gauche «ne fasse main basse sur l'AMDH». «Association de défense des droits de l'Homme, l'AMDH doit préserver sa neutralité et se mettre à l'abri de l'influence de tel ou tel parti», a déclaré à ALM Mohamed Tarek Sbaï, un ancien militant de l'AMDH. Interrogée sur ce point, la présidente Khadija Ryadi a déclaré à ALM que «l'appartenance politique des militants est une question personnelle, et que les positions politiques des uns ou des autres n'influeront en rien sur la ligne de militance de l'association, à savoir la lutte pour la globalité des droits humains». En ce qui concerne son étiquetage politique «Annahj», Mme Ryadi s'est voulue rassurante. «Les décisions seront prises au sein de notre association de manière collégiale», dans une référence à ses collègues dans le nouveau bureau central de l'association. Sur ce dernier point, 21 membres, dont sept femmes, ont été élus dimanche soir par la commission administrative issue du 8ème congrès de l'AMDH : en plus de Khadija Ryadi (présidente), Abdelhamid Amine et Abdelilah Benabdessalam (vice-présidents), le nouveau bureau central comprend Moustaghfir Abdellatif (secrétaire général), Samira Kinani (vice-SG), Tayeb Madmad (Trésorier), Mohamed Sadkou (vice-trésorier), Ali Ammar, Gallas Naïma, Ahrat Alhassan, Al Assal Abdessalam, Ettaïf Atika, Al Hayij Ahmed, Zermouq Fatimazahra, Ali Tabhi, Yacoubi Fatiha, Khattab Mohamed, Fatiha Mesbahi, Bouhdoudi Hamid, Benyoub Mohamed et Mesdad Abdellah (conseillers).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.