Salé / Conseil communal: Mobilisation de 14 MMDH pour le renforcement des infrastructures    Rabat-Salé-Kénitra : Accompagnement des associations en matière de démocratie participative    Haro sur les erreurs du passé !    Casablanca : 7ème édition de la Journée de consultations médicales gratuites    Mondial2022: Apothéose historique du Maroc contre la Belgique    Mondial 2022 / Belgique vs Maroc (0-2) : Les Lions de l'Atlas auteurs d'un exploit monumental et historique    Mondial 2022: les Lions de l'Atlas s'offrent les Diables Rouges (2-0)    Dakar abritera du 11 au 13 décembre la 54è Assemblée générale de l'AFRAA    Covid-19: nouveau bilan du ministère de la Santé    Prisons : le nombre de détenus en France atteint un record inédit    Covid-19 au Maroc : 101 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    Silence assourdissant dans les ruelles de Rabat    Japon : La Moroccan Night célébrée à l'ambassade du Maroc    Mourad Fedouache vainqueur du prime final de Dream Artist de 2M    Le Costa Rica surprend et s'impose face au Japon    Le Parlement arabe examine les développements de la situation en palestine    Maroc - Belgique : le onze de départ des Lions de l'Atlas    Rabat, capitale du patrimoine culturel immatériel mondial du 28 novembre au 3 décembre    France : 49.3, l'article qui muselle l'Assemblée Nationale    Le Tourisme reconnecte Marocains et Israéliens    Mort d'un casque bleu marocain en République centrafricaine: Le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU expriment leurs condoléances au Royaume    Maroc – Belgique: la compo des Lions de l'Atlas    Migration : Les entrées irrégulières en Europe au plus haut depuis 2016    Précieux conseils de connaisseurs pour investir au Maroc    Voici les prévisions météorologiques pour dimanche 27 novembre 2022    Femmes: Le MEF adhère à la campagne contre la violence    Spoliation immobilière. Le ministère de l'Intérieur muscle son dispositif de lutte contre le phénomène    Niamey: le président du Niger reçoit Ryad Mezzour, porteur d'un message du roi Mohammed VI    Italie: une dizaine de personnes disparues après un glissement de terrain    Investissement. Saâd Bendidi vers la passe de trois    Rapatriement de mineurs marocains: Le juge décide de poursuivre Mateos et Deu    Niger-Maroc: Mohamed Bazoum reçoit un message du Roi Mohammed VI    Attijariwafa bank lance son nouveau Business Game « Attijari Startup Game »    Mondial-2022: l'Argentine bat le Mexique (2-0) et se relance    Magazine : Décibels, ouïe c'est cela    Exposition : La Terre mère de Wafaa Mezouar    Arts de la scène : Riche dérive casablancaise    Mouvement populaire. Mohamed Ouzzine succède à Mohand Laenser (vidéo)    Armement : Le Maroc négocie avec la Chine une commande de missiles    Chakib Benmoussa reçu par les autorités maliennes    Covid-19: le bulletin du samedi sur la situation épidémiologique    France : le 49.3 ou la lente agonie de la démocratie parlementaire    Parution de l'ouvrage « Le Maroc, Israël et les Juifs marocains » de Jamal Amiar    Ouzzine élu nouveau secrétaire général du MP    Le coût global de la violence à l'égard des femmes est estimé à 2,85 MMDH    La mise en vente des armes aux USA est une « très mauvaise idée », selon Biden    « Lalla Moulati » : Neta Elkayam chante pour les femmes    Festival Handifilm. « Le cinéma comme levier d'autonomisation » au cœur de la 15e édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Challenge difficile pour le nouveau président nigérian
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 18 - 05 - 2007

Elu dans un contexte difficile, le nouveau président nigérian, Al-Hadji Umaru Musa Yar'adua, a déjà effectué une tournée à l'étranger. Le successeur d'Obesanjo se pose en panafricaniste.
Le sixième producteur mondial de l'or noir a un nouveau président depuis le 21 avril dernier. Un parfait inconnu qui tend la main à une opposition largement contestatrice et mal remise d'un scrutin dénoncé par la plupart des observateurs internationaux par ses irrégularités.
Elu dans un contexte tendu, sous fond d'émeutes et de violences inter-ethniques, Al-Hadji Umaru Musa Yar'adua, issu du socle Peul-Haoussa du Nord musulman, se pose d'emblée en panafricaniste réaliste : «La priorité de mon gouvernement est l'énergie, l'éducation et l'agriculture. La deuxième est l'économie, la troisième est l'économie, la quatrième est l'économie», a-t-il déclaré dès son élection.
Avant son investiture prévue le 29 mai 2007, le successeur d'Olesegun Obesanjo, juque-là gouverneur de l'Etat du Katsina et candidat du parti au pouvoir (PDP), s'est empressé de rallier les capitales limitrophes, exaltant l'excellence des relations traditionnelles entre Abuja et Lomé et vantant les mérites de l'intégration sous régionale de l'Afrique de l'Ouest. Même discours constructif à Cotonou (Bénin) et au Sénégal où le président élu a été chaleureusement accueilli par un Abdoulaye Wade qui a par le passé porté l'ombrage sur la puissance ouest-Africaine tant dans les médiations régionales que sur la question hypthétique d'un siège africain à l'ONU. Le président sénégalais s'est vu promettre un appui ferme dans la résolution de ses problèmes énergétiques. Le large sourire de Wade qui a accompagné son homologue jusqu'au pied de l'avion à la fin d'une visite de quelques heures en dit long sur l'attente des Sénégalais de la part d'un pays producteur mais régulièrement frappé de pénurie de carburants. La tournée passera aussi à Alger, le temps d'un baiser politique de deux jours avec le président Bouteflika.
De l'autre côté, avec le Cameroun, le nouveau président hérite de conditions favorables pour la paix, puisque le 11 mai, à Abuja, à l'issue de la 5ème session extraordinaire de la Commission mixte des Nations Unies a établi définitivement le tracé de la frontière entre les deux pays.
M. Umaru devra désormais s'atteler à réconcilier les différentes ethnies de cet Etat fédéral et rassurer les majors internationaux en mettant aux incessants rapts qui rythment la vie des champs pétrolifères. Il devra pour y arriver procéder à de nombreux réglages et réconcilier la loi sur le foncier promulgué sous l'ère Obesanjo avec le droit coutumier. Exercice plutôt difficile.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.