S.M le Roi préside la cérémonie de lancement du projet de généralisation de la protection sociale    Légère hausse de l'IPC à Oujda en février dernier    L'AMMC vise la notice d'information relative au programme de rachat des actions d'Itissalat Al-Maghrib    Au Liban, ils ont survécu à la guerre civile mais sont terrassés par la crise    Ligue des champions. La campagne se poursuit pour City et le Real    Paris SG, tout pour aller au bout !    Botola Pro D1 : Le Raja et la RSB appelés à secouer le cocotier    Tennis : À l'ACSA... Inès, la confirmation, et Réda, la révélation ! M.BELAOULA    Covid-19 au Maroc : 596 nouveaux cas en 24 heures    Piratage de 19 millions de comptes Facebook au Maroc    Délais de paiement: les TPE lourdement impactées    La Comader réfute les allégations sur la qualité du blé    13.850 bénéficiaires de l'Opération Ramadan 1442    Maintien de la fermeture des salles de cinéma au Maroc    Tout faire pour développer le sens artistique et culturel des élèves    "Echos de la mémoire sur les montagnes du Rif", de Fatiha Saidi    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    CERI Sciences Po veut penser autrement le Maroc    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    LEGISLATIVES 2021: L'USFP, toujours aussi moribond    Ahmed Reda Chami: Le visage du renouveau de l'USFP    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    L'Union africaine veut créer cinq pôles de fabrication de vaccins sur le continent    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    12ème journée de la Botola Pro D1 inwi : Wydad-Mouloudia Oujda : Un match au sommet    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutte contre la fraude électorale : La charte d'honneur se généralise à toutes les villes
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 08 - 2007

La charte d'honneur faisant figure d'engagement pour des élections transparentes se généralise aux villes du Maroc. Elle est signée par les partis politiques et les représentants de l'autorité.
Casablanca a donné l'exemple. Et les autres villes ont fini par suivre le mouvement. Durant les trois derniers jours, des dizaines de préfectures et de wilayas ont abrité des cérémonies pour la signature de la charte d'honneur pour le bon déroulement du prochain scrutin. Les protagonistes se retrouvent réunis avant de s'affronter sur le terrain pour les besoins de leurs campagnes respectives. Sauf qu'ils se retrouvent pour signer cette charte les engageant à une campagne "propre" et à user des moyens légaux lors de ces campagnes. Au centre de toutes ces cérémonies, des directives royales contenues dans le dernier discours commémorant l'anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple et dont des extraits sont rappelés avant de passer à la signature de cette charte. «Il ne peut y avoir de vraie démocratie en l'absence de partis forts et aptes à assumer la responsabilité qui leur incombe de faire des élections une compétition loyale entre des projets de société et non une occasion pour engager des combats personnels ou se livrer au jeu de la démagogie», avait affirmé le Souverain. Sont conviés à signer cette charte d'honneur tous les candidats désignés par leurs partis respectifs à diriger les listes, mais aussi les têtes des listes indépendantes et les représentants de l'autorité. Ces derniers, pour leur part, y sont rappelés à la plus stricte neutralité.
Le ministère de l'Intérieur avait déjà pris des mesures "préventives" pour ce qui concerne les agents d'autorité et l'obligation, pour eux, de n'interférer en rien dans le déroulement des phases du scrutin. C'est ainsi que, selon le ministère de tutelle, 12 agents d'autorité avaient été rattachés aux services centraux. La même mesure a concerné 29 auxiliaires d'autorité pour raison de liens de parenté avec des candidats ou pour avoir failli à la neutralité requise dans ce cas.
Selon le ministère de l'Intérieur, plusieurs autres mesures ont été prises pour ne pas influer sur le déroulement de l'actuelle campagne électorale et la concurrence loyale entre tous les candidats. C'est ainsi que, explique Chakib Benmoussa, plusieurs moussems et festivals avaient été annulés sur décision des autorités alors que ces dernières ont pris sur elles de superviser des projets et chantiers communaux pour éviter que ces derniers soient exploités à des fins électoralistes.
A la date de vendredi dernier, les services du ministère de l'Intérieur ont reçu 504 «allégations» de violation de la loi dont 59% relatives à des candidats qui auraient engagé des campagnes électorales avant terme. Au moment où 10 % du total des allégations concerne la présumée intervention des agents de l'autorité.
A la même date, 59 affaires relatives aux élections ont été soumises à la justice qui a ordonné des enquêtes pour tirer les choses au clair. Le ministère de l'Intérieur, qui dit tabler sur une totale transparence dans la gestion des contentieux électoraux, se dit disposé à dévoiler, au moment opportun, toutes les données relatives au déroulement du prochain scrutin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.