Algérie    «Gilets jaunes»: La Belgique touchée aussi?    Un paquet de mesures en faveur des TPE    Gros appétit pour les énergies renouvelables    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    Enseignement du français: Un nouveau concept dès septembre    Les Marocains du monde au SIEL    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Maroc: la CDG se dote d'une branche « Investissement »    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    La petite blague de George Clooney    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    Nador : Arrestation d'une bande de présumés passeurs    Casablanca: Incendie dans un stand du SIEL, rapidement maîtrisé    L'ours grognant russe inquiète les ministres de la Défense allemand et britannique    Hydrocarbures : Le Conseil de la concurrence recommande une « refonte globale » du secteur    Luis Rubiales loue la qualité des installations sportives au Maroc    Démantèlement d'une cellule terroriste composée de cinq extrémistes s'activant à Safi    Le Forum international de l'étudiant à Safi    La nouvelle vie du Grand théâtre Cervantès    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Vidéo – Munich : La sécurité mondiale en question    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    A SIEL ouvert…    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    Un drame humanitaire occulté    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    « Le bilan des banques participatives est réjouissant ». Entretien avec Mohammed Maarouf, Directeur général de BTI Bank filiale BMCE BANK    Bourita met au point au sujet des ambassadeurs marocains au Golfe    Sit-in massif lors du concert d'Enrico Macias à Casablanca    SIEL: les jeunes d'El Jadida publient un recueil de poèmes    Lanceurs d'alerte dans la fonction publique. Bientôt un régime spécifique ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La SOMED contrôlée par la partie marocaine
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 04 - 02 - 2008

Après la prise de participation de la SNI dans le capital de la SOMED pour un montant de 1,24 milliard DH, l'actionnariat de la SOMED est désormais partagé entre le Trésor Marocain à hauteur de 33,25%, la SNI avec 32,9% et la partie émiratie avec 33,9% du capital.
C'est désormais la partie marocaine qui contrôle la société Maroc-Emirats Arabes Unis de développement (SOMED). Le capital de cette société est détenu à hauteur de 66,15% par le Trésor marocain et la Société nationale d'investissement (SNI) qui vient de prendre une participation de 32,9% du capital de la SOMED pour un montant de 1,24 milliard de dirhams. L'actionnariat de la SOMED compte ainsi le Trésor marocain avec 33,25%, la SNI avec 32,9% et la partie émirati avec 33,9% du capital. «Cette opération s'inscrit dans le cadre de la nouvelle vocation de la SNI en tant que holding d'investissement qui gère de manière dynamique un portefeuille de participations significatives, mais non majoritaires», précise la SNI dans un communiqué de presse.
Ce holding indique aussi qu'il
«n'assume pas la gestion opérationnelle de ses participations, mais s'implique activement dans la définition de stratégies créatrices de valeur à travers sa participation dans les différents organes de gouvernance».
Selon les analystes de BMCE Capital, la SOMED est valorisée après cette transaction à
3,769 milliards de dirhams.
«La SOMED est dorénavant contrôlée par la partie marocaine qui devrait donner un sérieux coup de fouet au développement de ce holding, réputé pour sa discrétion et sa prudence en matière d'investissement. Enfin, cette opération soulève d'autres interrogations sur l'opportunité de réaliser certains rapprochements synergiques entre les deux Groupes notamment dans les domaines des télécoms, de l'immobilier, de l'hydrométallurgie et du négoce», indiquent-ils. Pour les responsables de la SNI, cette opération, réalisée avec l'assistance d'Attjari Finances Corp, permet de diversifier le portefeuille de la SNI qui s'articule désormais autour de quatre participations,
à savoir le groupe ONA,
Lafarge Maroc, SONASID et tout récemment la SOMED. «Cette opération constitue, pour la SNI, l'occasion de mettre ses moyens financiers au service du tourisme, un secteur vital pour l'économie marocaine, qui constitue une des principales activités de SOMED», selon la même source.Créée en 1982, la SOMED est un holding d'investissement historique dans le secteur du tourisme qui a opéré depuis 2006 une nouvelle stratégie s'articulant principalement autour de l'hôtellerie, l'industrie du plomb et le négoce, la production oléicole, la pêche et l'immobilier. La SOMED a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,4 milliard de dirhams et un résultat net part du groupe de plus de 200 millions de dirhams en 2006. Ses capitaux propres se sont élevés en 2006 à 1,6 milliard de dirhams.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.