Super League : Reprise le six juin pour Youssef El-Arabi et consorts    Agriculture: les exportations de primeurs en hausse de 8%    Chelsea : L'algérien Saïd Benrahma pour épauler Hakim Ziyech ?    Coronavirus : 7 nouveaux cas, 7.584 au total, mercredi 27 mai à 10h    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Le Covid-19 fait chuter les exportations marocaines en Barytine    L'Egypte devance le Maroc dans l'indice mondial RECAI    Banques, télétravail, prise de température…Les décisions anti-covid 19 de la CNDP    Consultations directes entre avocats et détenus dès le 1er juin    Les «opportunités» de la crise Covid, analysées par Hamid Chabar    Marché de gros: Sécuriser l'approvisionnement    Article 1062449    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7577 au total, mardi 26 mai à 18h    HPS affiche une hausse de 16,9% des produits d'exploitation au premier trimestre    Redémarrer ou pas le Calcio ? Le championnat des réticents    La Premier League va voter sur l'autorisation des entraînements avec contacts    "The Last Lance" Le documentaire qui révèle toute la vérité sur Armstrong    Hakimi buteur contre Wolfsburg    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Collecte record des recettes douanières    L'essentiel de la lutte contre les trafics illicites en 2019    ‘'Coronavirus et discours'', nouvel ouvrage de Ahmed Cherrak    Un bilan fidèle à sa courbe en dents de scie    Pour une meilleure place du monde rural dans le nouveau modèle de développement    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Un programme culturel intercatif avec une série d'activités à distance    Un masterpiece sublime!    Messaoud Bouhcine: le confinement sanitaire a mis à nu le secteur culturel et artistique    Une «violation» du droit international    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Les Marocaines ont pris part activement à l'élan mondial de lutte contre la pandémie    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    Maroc, de quoi avons-nous peur?    Coronavirus: L'OMS suspend les essais cliniques de l'hydroxychloroquine    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    Officiel : La date du Aïd Al Fitr désormais connue    Aides alimentaires: Un agent d'autorité épinglé pour détournement    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Espagne/Foot : reprise du championnat prochainement    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    Vote à distance: La Chambre des conseillers décide de développer une application électronique    238 ONG subventionnées par le programme Moucharaka Mouwatina    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    Confinement et ramadan, un duo gagnant pour la télé!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le dialogue social dans sa dernière ligne droite
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 02 - 04 - 2008

La réponse de l'exécutif aux revendications syndicales sera débattue lors du Conseil de gouvernement de jeudi, un dernier examen avant l'ouverture, lundi 7 avril, du dialogue avec les partenaires sociaux.
Le gouvernement entamera, lundi 7 avril, un cycle de réunions marathon avec les centrales syndicales. Un calendrier chargé vient d'être révélé. L'actuel exécutif entamera, lundi 7 avril, ce nouveau cycle de rencontres avec les directions des centrales syndicales les plus représentatives, ainsi qu'avec le patronat, en vue de rechercher des solutions aux dossiers revendicatifs. L'UMT (Union marocaine du travail) et la CDT (Confédération démocratique du travail) auront la primeur de ce nouveau cycle de dialogue social, qui sera présidé par le Premier ministre Abbas El Fassi.
L'UGTM (Union générale des travailleurs marocains) et la Fédération démocratique du travail (FDT) seront à leur tour invitées à la table des discussions, mardi 8 avril, alors que l'Union nationale du travail au Maroc (UNMT), mercredi 9 avril. Ce cycle tant attendu du dialogue social sera clôturé lundi 14 avril avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).
Mais bien avant l'entame de ce nouveau cycle, le deuxième après le ballet gouvernement/syndicats de février dernier, l'actuel exécutif procédera à un dernier examen du dossier revendicatif, lors du Conseil de gouvernement de jeudi prochain. C'est ce qu'a annoncé un communiqué de la Primature, diffusé lundi dernier.
Du côté des syndicats, le temps est plutôt à la prudence. Mais des bruits de couloir font état déjà de signes encourageants. Le patron de l'UGTM, un syndicat proche du PI (parti du Premier ministre), se veut rassurant sans toutefois donner de précisions quant aux résultats des travaux de la Commission interministérielle chargée, depuis plus d'un mois, de l'examen des revendications syndicales.
Benjelloun Andaloussi a évoqué hier un relèvement du Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig), mais affirmé «ne pas être en mesure de préciser le montant de cette hausse». Lors du premier round du dialogue social, l'UGTM avait revendiqué un SMIG à 4000 dirhams. Une revendication revue à la baisse par d'autres centrales syndicales, dont la FDT qui demande un Smig à 3000 dirhams et l'UMT (2500 dirhams). La CGEM, le représentant du patronat, ne s'est pas opposée à ce principe, mais elle a exigé des adaptations secteur par secteur pour préserver la compétitivité. Le gouvernement Abbas El Fassi ne voit pas non plus d'obstacle à une augmentation du Smig, qui se pose de manière accrue dans un contexte marqué par le renchérissement du coût de la vie. D'autres bonnes nouvelles circulent, faisant état d'une hausse éventuelle des salaires. Le secrétaire général de la FDT, Abderrahman Azzouzi, a parlé d'une hausse de 10% échelonnée sur les dix ans à venir. Le responsable du syndicat USFP a également évoqué un relèvement des pensions des anciens retraités de 500 à 1000 dirhams. Des sources à l'UGTM annoncent quant à elles une révision à la baisse de l'impôt sur le revenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.