Le Pakistan réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Tenue prochaine de la 14ème Réunion de haut niveau France-Maroc    L'ambassadeur du Royaume à Saint-Marin remet ses lettres de créance    «Raconte-moi ton Histoire-Handicap: le courage d'en parler»    La fête de l'Huma s'illumine!    Le danger plane sur nos assiettes : Lait, légumes, fruits, viande, rien n'est totalement sain, selon la Cour des comptes    L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu    Le Maroc présente les atouts de son offre touristique à Saint-Pétersbourg    Trump a "du mal à croire" qu'Israël ait espionné la Maison Blanche    Insolite : Venue arrêter quatre suspects, la police philippine repart avec 277 Chinois    Suspense total avant le premier tour de la présidentielle tunisienne    Italie: Le gouvernement Conte 2 obtient la confiance du Parlement    Comment le terrorisme se résilie, se régénère, se diversifie et innove    Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées    Divers sportifs    Qui d'autres que le WAC ? Sacré trois fois en cinq saisons, les Rouge et blanc semblent les mieux armés    Divers    Les nouveautés de la loi-cadre 51.17 présentées à Laâyoune    Faire de petites siestes, c'est bon pour le cœur    Ibrahim Bouslah : L'affaire Karoui, un casse-tête juridique    Sophia Hadi revisite avec brio "La chute" d'Albert Camus    Une centaine de productions étrangères tournées au Maroc en 2019    Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe référence de la danse contemporaine en Belgique    La Nouvelle Tribune et www.lnt.ma, partenaires du Wall Street Journal !    Fonds de retraite du RCAR, mise au point de la CDG    La BAD émet une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars    Grève des pilotes : British Airways annule ses vols le 27 septembre    Surf : Le marocain Ramzi Boukhiam qualifié pour les JO 2020    La Tribune de Nas : Pas de « Karti »…er…    Une mini NBA pour les juniors marocains    Des matchs palpitants d'entrée    Coupes africaines : Voici les affiches du deuxième tour    Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc    Catastrophes naturelles: Une taxe de solidarité au Conseil du gouvernement    Affaire Imlil: La partie civile réclame l'ex-ministre de la justice à la barre    Météo : quel temps fera-t-il ce samedi ?    Al Haouz : Plus de 110.000 bénéficiaires de l'initiative royale "Un million de cartables"    Inondations dans le sud-est de l'Espagne : cinq morts en deux jours, le pays sous le choc    Les manuels scolaires manquants seront disponibles entre les 17 et 20 septembre    El Jadida : Décès d'une personne placée en garde à vue    CIH: le RNPG en baisse de plus de 47% au S1-2019    L'Etat s'attaque aux chargeurs de téléphones non conformes    Négociations commerciales avec Pékin: Washington veut « des progrès substantiels »    Ouragan Dorian: 1.300 personnes non localisées aux Bahamas menacées par une nouvelle tempête    Laâraj insiste sur une renaissance culturelle pour un développement plus efficace    Les Inqualifiables poursuivent leur tournée !    Après Londres, le MACAAL accueille une grande rétrospective dédiée à Mohamed Melehi    Festival de Fès de la culture soufie: «Une autre civilisation est possible»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le dialogue social dans sa dernière ligne droite
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 02 - 04 - 2008

La réponse de l'exécutif aux revendications syndicales sera débattue lors du Conseil de gouvernement de jeudi, un dernier examen avant l'ouverture, lundi 7 avril, du dialogue avec les partenaires sociaux.
Le gouvernement entamera, lundi 7 avril, un cycle de réunions marathon avec les centrales syndicales. Un calendrier chargé vient d'être révélé. L'actuel exécutif entamera, lundi 7 avril, ce nouveau cycle de rencontres avec les directions des centrales syndicales les plus représentatives, ainsi qu'avec le patronat, en vue de rechercher des solutions aux dossiers revendicatifs. L'UMT (Union marocaine du travail) et la CDT (Confédération démocratique du travail) auront la primeur de ce nouveau cycle de dialogue social, qui sera présidé par le Premier ministre Abbas El Fassi.
L'UGTM (Union générale des travailleurs marocains) et la Fédération démocratique du travail (FDT) seront à leur tour invitées à la table des discussions, mardi 8 avril, alors que l'Union nationale du travail au Maroc (UNMT), mercredi 9 avril. Ce cycle tant attendu du dialogue social sera clôturé lundi 14 avril avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).
Mais bien avant l'entame de ce nouveau cycle, le deuxième après le ballet gouvernement/syndicats de février dernier, l'actuel exécutif procédera à un dernier examen du dossier revendicatif, lors du Conseil de gouvernement de jeudi prochain. C'est ce qu'a annoncé un communiqué de la Primature, diffusé lundi dernier.
Du côté des syndicats, le temps est plutôt à la prudence. Mais des bruits de couloir font état déjà de signes encourageants. Le patron de l'UGTM, un syndicat proche du PI (parti du Premier ministre), se veut rassurant sans toutefois donner de précisions quant aux résultats des travaux de la Commission interministérielle chargée, depuis plus d'un mois, de l'examen des revendications syndicales.
Benjelloun Andaloussi a évoqué hier un relèvement du Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig), mais affirmé «ne pas être en mesure de préciser le montant de cette hausse». Lors du premier round du dialogue social, l'UGTM avait revendiqué un SMIG à 4000 dirhams. Une revendication revue à la baisse par d'autres centrales syndicales, dont la FDT qui demande un Smig à 3000 dirhams et l'UMT (2500 dirhams). La CGEM, le représentant du patronat, ne s'est pas opposée à ce principe, mais elle a exigé des adaptations secteur par secteur pour préserver la compétitivité. Le gouvernement Abbas El Fassi ne voit pas non plus d'obstacle à une augmentation du Smig, qui se pose de manière accrue dans un contexte marqué par le renchérissement du coût de la vie. D'autres bonnes nouvelles circulent, faisant état d'une hausse éventuelle des salaires. Le secrétaire général de la FDT, Abderrahman Azzouzi, a parlé d'une hausse de 10% échelonnée sur les dix ans à venir. Le responsable du syndicat USFP a également évoqué un relèvement des pensions des anciens retraités de 500 à 1000 dirhams. Des sources à l'UGTM annoncent quant à elles une révision à la baisse de l'impôt sur le revenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.