Maroc: les transferts d'argent ont bondi de 40% en 2021    Trafic aérien: L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% en 2022    Somalie: Hassan Cheikh Mohamoud élu président    Botola Pro D2 : L'Union Touarga accompagne le MAT en première division    DGSN: 66 ans d'engagement renouvelé au service du Royaume    Youssef En-Nesyri assure la qualification de Séville pour la Ligue des champions (VIDEO)    Avant le derby, le Raja ne se rassure pas face à Oued Zem (VIDEO)    Maroc : L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% du trafic aérien    Maroc : Abdeljaouad Belhaj élu membre du conseil d'administration de l'IBA    Coupe Mohammed VI de karaté : Le Marocain Abdelaali Jina remporte la médaille d'or    Coupe de la CAF : La Renaissance Berkane qualifiée pour la finale    Décès du président des Emirats : Moulay Rachid représente le roi à la présentation des condoléances    Le PIB agricole devrait baisser de 14% en 2022    Racisme à New York : Une tuerie fait une dizaine de morts    Terrorisme : 6 morts dont 3 enfants dans un attentat-suicide au Pakistan    Al Hoceima / Communes : Remise de 18 bus scolaires et 7 ambulances    Sidi Kacem / CRM : La création d'un centre de formation requise    Maroc : la demande de sécurité et de l'ordre social en des mains sûres, grâce à la DGSN    Villa des Arts / Rabat : Amateurs et pros célèbrent le théâtre d'impro !    Le Prince Moulay Rachid représente le Roi à la présentation des condoléances suite au décès de Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane    Message de condoléances et de compassion de SM le Roi à SA Cheikh Mohammed Ben Zayed Al Nahyane    «La voix de la Palestine», enterrée à Jérusalem    SM le Roi félicite le Président du Paraguay à l'occasion de la fête nationale de son pays    Amina Bouayach: «L'accès aux droits sociaux et économiques reste un vœu pieux pour de nombreuses couches sociales»    Réélection de Mohamed Khalidi à la tête du parti de la Renaissance et de la Vertu    Hilale mouche l'ambassadeur algérien pour sa schizophrénie au sujet de l'autodétermination    Coronavirus au Maroc: 89 contaminations et zéro décès ce dimanche    DGSN: 66 ans de sacrifices et d'engagement renouvelé au service du citoyen et de la patrie    Températures prévues pour lundi    Voyages au Maroc. Levée de la double exigence « test PCR » plus « pass vaccinal » avant l'opération Marhaba 2022    Policy Center for the new south: La plus grande flambée des prix en 50 ans    Marathon de Marrakech : L'Ethiopien Dida et la Marocaine Gardadi remportent la 32ème édition    France. Zouhair Bennani, « le prince du supermarché marocain » qui inquiète    Le dirham se déprécie de 0,61% face à l'euro du 5 au 11 mai    SM le Roi adresse un ordre du jour aux Forces Armées Royales    Coupe de la CAF : La RSB veut rééditer son exploit de 2020    «Ne me donnez pas de trophées, donnez-moi de l'argent!»    Au CRSC, Kamelia Zarkani tisse des liens entre le Maroc et la Russie    En Tunisie, des milliers de personnes dans la rue contre les politiques du président Kaïs Saïed    DGSN: 66 ans de sacrifices infinis au service du citoyen et de la patrie    Commémoration : Allal El Fassi, le leader à la pensée plurielle    Magazine : Amine Naji, pour le meilleur et pour l'avenir    Hommage : Abderrahim Samadi n'avait pas tout dit    Paris: Rencontre sur les perspectives des écosystèmes économiques au Maroc    Nizar Baraka souligne la contribution remarquable des Marocains de l'étranger à l'économie nationale    Décès de Fred Ward, l'acteur de « Tremors »    Explosion créative pour les 13 ans de la Fondation Ali Zaoua    25.000 festivaliers et 5.000 écoliers à la 20ème édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hamid Bouchnak : «Le chant en direct est plus intéressant»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 06 - 2008

Un retour en force pour Hamid Bouchnak. Son nouvel album «Hamid» vient marquer un nouveau cap dans la carrière de cet artiste prodigue. Un choix inouï de chansons et de thèmes qui concrétise le talent et la créativité d'un artiste de calibre.
ALM : Vous venez de sortir un nouvel album intitulé «Hamid». Pouvez-vous nous donner un aperçu sur cette nouvelle naissance ?
Hamid Bouchnak : En pensant au montage de l'album, la chanson «Tikchbila» m'a marqué en premier lieu, car dans l'élaboration d'un album le choix des chansons reste très important. D'ailleurs, la chanson «Riht lblad» qui en fait partie, est pour moi autobiographique dans la mesure où je vis à l'étranger et lorsqu'on vit à l'étranger on a le mal du pays. Il y'a également la chanson «bambara» qui se situe un peu dans le style gnaoui, et précisément, le gnaoui berbère. J'ai toujours eu de l'admiration et de l'attirance pour ce style. Je me souviens aussi de l'admiration de ma mère pour le style gnaoui, ce qui m'a donné encore plus envie de rénover ce style. Dans cet album j'ai également refais «lkass hlou» en version club. Cette dernière version a été conçue pour les discothèques et les radios. Toutefois, la chanson «litim» (l'orphelin) est pour moi la meilleure chanson slow dans le répertoire des frères Bouchnak, chose qu'ils ne savent pas d'ailleurs, cette chanson me tient beaucoup à coeur. Dans ce nouvel album, je m'étais promis de la refaire.
D'où vient la richesse de la musique de Hamid Bouchnak ?
Tout simplement de son expérience. Moi, Hamid, l'enfant qui écoutait son père chanter et jouer du luth et restait attentif aux chants des oiseaux de son père. La richesse de l'art de mon père ne peut que donner cette mixité de style que l'on écoute aujourd'hui. Mon objectif est de faire de la bonne fusion, une musique bien travaillée où se trouve un très grand brassage de style. Il faudrait tout de même souligner qu'il n'est pas chose aisée de fusionner un style qui soit purement marocain pour en faire, en fin de compte, une chanson universelle.
Que pense Hamid Bouchnak de cette mouvance artistique que connaît le Maroc et de la musique de la nouvelle scène marocaine?
Je ne peux que l'épauler. Il faut une nouvelle génération. Il est important que chacun des artistes réfléchisse à la suite de sa carrière. Le «hip hop», et «le raï», sont des styles assez intéressants. Cette mouvance ne peut qu'apporter un plus. Il y aura toujours des aspects positifs et d'autres négatifs, mais il faut tout de même ne pas être pessimiste, et savoir comment rendre cette chanson plus nationale et plus internationale. J'ai juste un conseil, le succès peut des fois jouer contre l'artiste dans la mesure où ce dernier peut réussir, mais le tout est de maintenir le même niveau. C'est la continuité qui reste le cap le plus difficile. Comment promouvoir Sa musique ? Je ne peux qu'être avec cette nouvelle génération, il y a des chansons que j'écoute qui me font du bien, il faut oser enregistrer et créer. Toutefois je tiens à signaler que cette nouvelle génération ne donne pas beaucoup d'importance à la scène. Ils donnent juste une importance aux prestations à la télévision et en play-back alors qu'il est nécessaire de travailler dans ce sens. La scène ne peut pas être piratée, les gens viennent pour te voir en direct en chair et en os parce qu' ils veulent voir l'artiste. Le live restera toujours quelque chose de vivant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.