Article 1067789    SCR: Deux nouveaux administrateurs désignés    L'EMSI primée à Istanbul    Lutte contre le cancer: Les engagements d'El Othmani    Marocains bloqués à Mellilia: reprise de l'opération de rapatriement    Province de Jerada/Covid-19 : Les mesures restrictives prolongées d'une semaine    Khalid Ait Taleb : «Nous sommes encore dans la première vague»    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    Pédocriminalité : Après le drame de Adnane à Tanger, le supplice de Naïma à Zagoura    OCP : La solidité financière au rendez-vous    TPME, ces chiffres qui font peur !    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    Bilan bimensuel de la Covid-19 : Une hausse de 10% des cas d'infection depuis début septembre    De l'enseignement supérieur dans le monde arabe    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Laâyoune : enquête judiciaire suite aux divagations de certains séparatistes    Automobile: la DGI lance un nouveau téléservice    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Brexit: les tractations reprennent    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    Coronavirus: Lions de l'Atlas    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : Parachèvement en matériel informatique de 34 établissements scolaires    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    France. Les généraux se révoltent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un chargeur de portable déclenche un incendie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 06 - 03 - 2009

Un incendie s'est déclaré lundi dernier dans un appartement situé au quartier Hay Mohammadi à Casablanca. Le sinistre serait dû à un court-circuit d'un chargeur de téléphone portable.
Un incendie s'est déclaré dans la nuit du lundi 2 février dans un appartement à la résidence «Al Assil» au quartier Hay Mohammadi à Casablanca. «L'incendie s'est déclaré à 20h45 dans un appartement situé au premier étage d'un immeuble de 4 étages. Il a été déclenché suite à un court-circuit d'un chargeur de téléphone portable en charge», déclare à ALM un témoin qui se trouvait sur place. Selon une autre source qui a souhaité gardé l'anonymat, une bonbonne de gaz aurait été à l'origine du sinistre. Au total, 15 personnes (7 femmes, 3 hommes et 5 enfants dont une fille âgée d'un an et demi) ont été asphyxiés. Ces derniers ont été évacués à l'hôpital Mohammed V. «Il n'y a aucun blessé grave. 11 personnes ont quitté l'hôpital le soir même. Les quatre autres personnes, dont la petite fille ont passé la nuit à l'hôpital. Ils ont quitté l'établissement mardi matin et sont en bonne santé,» déclare un infirmier de l'hôpital. Selon la même source, les sapeurs-pompiers sont arrivés sur les lieux vers 21h10, soit 25 minutes après l'incendie. Ces derniers ont mis tous leurs moyens en œuvre pour éteindre le feu qui a ravagé tout l'appartement. Plusieurs meubles ont brûlé ainsi que des équipements électroniques. L'incendie n'a pas atteint les autres appartements. Selon des sources proches, le bilan des dégâts s'élève à 10 millions de dirhams. «Les policiers se sont rendus sur place vers 21h30», déclare une femme qui était présente lors du sinistre. A l'heure où nous mettions sous presse, on ignore les raisons de l'incendie. Une enquête a rapidement été ouverte afin d'élucider et établir les responsabilités de ce sinistre. Les incendies sont très fréquents dans la capitale économique. Il suffit de se rappeler le terrible drame de Lissasfa où 55 personnes avaient trouvé la mort dans une usine de matelas. Le feu, alimenté par des produits chimiques, s'était rapidement propagé à l'ensemble des locaux, provoquant un véritable carnage. Après Lissasfa, trois jeunes hommes avaient péri dans un incendie dans un atelier de tapisserie à Tacharouk, à Casablanca. Les trois victimes étaient des employés de l'atelier qui avaient l'habitude de passer la nuit sur les lieux du travail. Les corps des victimes avaient été découverts par les équipes de secours après la maîtrise du feu. L'intervention rapide de la protection civile avait permis d'évacuer le voisins et de circonscrire l'incendie. Les autorités de la wilaya avaient ordonné une enquête administrative et le parquet général avait, à son tour, ordonné l'ouverture d'une enquête judiciaire de ce sinistre. Les causes des incendies sont multiples. Elles peuvent être humaines (malveillance, négligence…), mécaniques (étincelles, échauffement), chimiques ( réactions exothermiques, auto-échauffement, emballement de réaction…). La recherche et l'examen des causes et des circonstances des incendies sont primordiaux pour les autorités régionales et locales qui ont la responsabilité de prévenir les incendies et de planifier l'organisation des secours.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.