Covid-19 : Le Maroc suspend ses vols avec 13 pays européens    La généralisation de la couverture sociale, un projet avant gardiste en Afrique et dans le monde arabe    Covid-19 : Monaco allège ses restrictions et rouvre ses restaurants    Le Conseil de gouvernement adopte 'un projet de décret relatif à la réorganisation de la CMR    Blockchain et Immobilier : le grand défi    3ème promotion de Madaëf Eco6 : la Société de Dévelopement Saïda annonce les lauréats    La BVC débute en hausse    La FAO et l'UA publient un guide pour renforcer le commerce des produits agricoles en Afrique    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    L'Icesco lance la 2e édition de ses programmes ramadanesques    Achraf Hakimi ne quittera pas l'Inter Milan    Botola Pro D1 / WAC-MCO (1-1) : Fakher et El Kaâbi font barrage devant le Wydad !    MAT-RCA ce soir à Rabat (22h00) : Le Raja pour réduire l'écart avec le Wydad, le Moghreb de Tétouan pour s'éloigner de la zone rouge !    Sahara : Elliott Abrams soutient à nouveau le Maroc, un coup dur pour les séparatistes et Alger    Vaccins anti-Covid : le patron du laboratoire Pfizer évoque la possibilité d'une troisième dose    Les prières des Tarawih sont-elles effectuées à Fès ?    Commission supérieure arabe de normalisation : appel à mettre en œuvre les conclusions de la réunion de Rabat    VACCIN, ES-TU LÀ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    Botola Pro D1 / 12è journée: le classement général    6 chantiers et 31 projets prévus : La Douane dévoile son plan stratégique 2023    Recherche : 300 Bourses d'excellence octroyées    Programme «Horizon 2020» : 6,88 millions d'euros pour 69 projets de structures de recherche marocaines    Votre e-magazine Challenge du vendredi 16 avril 2021    Raja: Chebbi dévoile ses ambitions (VIDEO)    Nasser Bourita s'entretient avec le commissaire européen au Voisinage et à l'Elargissement    États-Unis: une fusillade à Indianapolis fait huit morts    CNOM : La liste des athlètes marocains qualifiés pour les JO de Tokyo sera annoncée en juillet prochain    Prix à la consommation pendant Ramadan: Les produits les plus touchés    Généralisation de la protection sociale : Les réactions des agriculteurs (reportage)    Météo : Pluies et averses orageuses sur plusieurs régions ce vendredi 16 avril    UA: le Maroc plaide pour inscrire la sécurité sanitaire en Afrique comme point permanent à l'ordre du jour du COREP    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à l'organisation judiciaire    Maroc - Egypte : M. Bourita s'entretient avec son homologue égyptien    Mali : la date des élections présidentielles fixée au 27 février 2022    Les lauréats des «Couleurs d'Al Aqsa» primés    L'ONU condamne avec fermeté    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    «Hididane» aimé, «Hdidane» plagié ... par les gens de l'Est !    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tanger : Casabarata ravagé par un incendie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 03 - 2009

Le marché aux puces de Casabarata a été ravagé, vendredi dernier, par un violent incendie. Bilan, trente et une baraques ont été ravagées par le feu.
Après le grand incendie qui avait ravagé, il y a plus de deux ans, la Joutia de Casabarata, un autre s'y est déclaré, vendredi dernier, dans la partie réservée à la vente des meubles d'occasion. Selon le président de la Ligue des vendeurs des anciens meubles et autres articles d'occasion à la Joutia de Casabarata, Driss Karouk : «aussitôt informé par mon frère de cette catastrophe, j'ai avisé les autorités et la Protection civile qui sont arrivées tout de suite au marché».
Cet incendie qui s'est déclaré vers 18 h a détruit «entièrement ou partiellement trente et une baraques. Nous avons suivi une stratégie visant à préserver la vie humaine et ne pas laisser le feu se propager dans des maisons avoisinantes ou dans d'autres commerces. Nous avons mis moins de deux heures pour éteindre le feu. Nous avons entrepris par la suite les opérations de déblai qui ont duré sept heures», a déclaré à ALM le commandant régional de Tanger- Tétouan de la Protection civile, Abderrahim Kabbaj.
Les responsables et commerçants de Casabarata qui compte 500 commerces, ont eu peur que cette catastrophe prenne de l'ampleur et atteigne celle du précédent incendie survenu en janvier 2007. Par ailleurs, des services de trois casernes de sapeurs-pompiers de la ville ont conjugué leurs efforts pour éteindre le feu. Ils ont été aidés peu de temps après par des sapeurs-pompiers d'autres casernes situées à Asilah, Larache, Tétouan et l'aéroport Tanger Boukhalef.
Des gens qui se trouvaient aux alentours se sont montrés solidaires avec les commerçants sinistrés. Ils les ont aidés à évacuer leurs marchandises avant que le feu ne se propage dans leurs locaux.
Contrairement au précédent, la cause de ce dernier incendie a été vite identifiée. Les travaux de soudure effectués dans un nouveau local ont été à l'origine du feu. «Le propriétaire a choisi le vendredi, jour du repos hebdomadaire, pour faire ces travaux. Des étincelles ont déclenché le feu qui s'est rapidement propagé dans d'autres locaux», selon des témoignages concordants.
Les commerçants sinistrés ne savaient plus à quel saint se vouer. Ils ont tout perdu. Ils demandent aux autorités de les aider pour reconstruire leurs locaux. C'est le cas de Abdelaziz Riani qui a déclaré : «Je viens de tout perdre, alors que je n'ai pas encore remboursé mes dettes. Je risque de me retrouver dans la rue avec mes enfants et ma mère».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.