La DGST permet aux Etats-Unis de neutraliser un soldat radicalisé avant de passer à l'acte    Compact II : 304,3 millions de dollars de fonds engagés par MCA-Morocco    Emballage industriel : une nouvelle usine pour DS Smith Tecnicarton à Kénitra    «La startup Factory» reçoit le Label AFRIC'INNOV    BEI/Jaida : 10 M€ pour soutenir l'activité de microcrédit    CHAN / Rwanda-Togo (3-2) : Les Rwandais accompagnent le Maroc en quarts de finale    La 1ère édition du FICIC, du 27 au 31 janvier en format digital    Terrorisme : la DGST a fourni des renseignements précis au FBI    Bank of Africa et la SIACE s'allient pour le renforcement du commerce extérieur    Evolution du coronavirus au Maroc : 867 nouveaux cas, 467.493 au total, mardi 26 janvier 2021 à 18 heures    Tremblements de terre : L'Unesco met à la disposition du Maroc 7 équipements d'alerte précoce    Plan de relance. Ça va décarboniser    L'ambassadeur israélien arrivé au Maroc...une première depuis deux décennies    Dialogue Stratégique Maroc-USA : la coopération dans la lutte contre la prolifération nucléaire à l'ordre du jour    Décès de Mohieddine Chekrouni    Le textile marocain en quête d'un fil d'Ariane    De Larbi Ben Mbarek à Youssef En-Nesyri: Les Lions de l'Atlas continuent de rugir dans l'arène de la Liga    Le match sera «décisif» pour les deux sélections (Lhoucine Ammouta)    Cause nationale : Biden confirme la proclamation US sur la marocanité du Sahara    Formation dans le numérique au profit de de 50.000 étudiants    Moncef Slaoui : fier du succès du vaccin, l'ancien responsable scientifique de Warp Speed parle de politique, de présidents et de futures pandémies    Les milices privées reniables d'Erdoğan déstabilisent le Moyen-Orient    Notre diversité culturelle est une source inépuisable d'enrichissement    Les galeries d'art improvisent pour ne pas disparaître    La FNM lance un concours pour la création graphiques de son Logo    Appel à candidature pour une résidence d'écriture à Meknès    Marrakech. Quand l'Art s'invite au Palmeraie Rotana Resort    Exposition. Spirit of the letter de Larbi Cherkaoui    Maroc: Près de 38% des entreprises ont réduit leurs effectifs    France: l'Institut Pasteur arrête le développement de son principal projet de vaccin    Dakhla : un rallye classique et sportif pour célébrer la marocanité du Sahara    Le gouvernement s'écroule, place aux consultations tous azimuts    Le Maroc, un modèle en matière de préservation des traditions, notamment juives    Le Maroc réitère son appel pour la création d'une Plateforme d'experts africains pour la lutte contre les épidémies    Bouayach : «une source d'inspiration pour un modèle non-institutionnel de dialogue interculturel»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Vaccins anti-Covid: doit-on craindre des effets indésirables ?    Etats-Unis : Un soldat américain pro Daech arrêté grâce à la DGST marocaine    Une nouvelle émission dédiée le 3 février à la culture juive sur Medi1TV    Maroc-Ouganda, un match couperet    Hommage aux personnalités sportives qui se sont illustrées en 2020 : Malgré la pandémie, la SNRT perpétue la tradition    Législation : Un bilan maigre se profile    Warning du Centre antipoison / «M'khinza» : Attention danger!    Fkih Ben Saleh : Un escroc mis hors d'état de nuire    Marrakech : Une Allemande se jette du 5ème étage d'un immeuble    Pétitions : Enième tentative de réanimation    CHAN / Covid-19 : Baâdi testé positif, il sera remplacé par Nemssaoui    CHAN / Groupe « C » : Ce soir, Maroc-Ouganda, pour rectifier et se qualifier !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Reprise du dialogue sur le conflit Congolais
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 01 - 2002

Le conflit en RDC est actuellement au centre de plusieurs rencontres entre les dirigeants de la région, avant la tenue d'une réunion la semaine prochaine à Bruxelles.
La République démocratique du Congo (RDC) et le Burundi se sont finalement mis d'accord lundi sur un mécanisme de concertation bilatérale susceptible de permettre la résolution du différend qui les oppose. Le ministre congolais des affaires étrangères, Leonard She Okitundu, s'est ainsi entretenu à Kinshasa avec son homologue burundais, Therence Sinunguruza, en visite officielle depuis dimanche, pour mettre un terme à la détérioration des relations entre les deux pays depuis l'implication des forces armées burundaises dans la guerre en RDC. Si aucune déclaration officielle n'a suivi leur rencontre, le chef de la diplomatie congolaise a toutefois exprimé le vœu de voir d'autres pays suivre l'exemple du Burundi pour l'établissement d'une paix durable dans la région des Grands Lacs. Souhait qui semble avoir été entendu puisque mardi, le président rwandais Paul Kagamé, en visite de deux jours en Angola, et son homologue angolais José Eduardo Dos Santos ont à leur tour discuté des moyens de faire avancer le processus de paix en République démocratique du Congo. Parallèlement, les ministres des affaires étrangères de l'Angola, du Rwanda, de la RDC et de l'Ouganda se sont aussi réunis dans la capitale, Luanda, pour préparer un nouveau sommet régional consacré à la situation dans l'ex-Zaïre. Si l'issue en est encore incertaine, ce retour au dialogue vient en tout cas apaiser plusieurs mois de nouvelles violences et d'accusations mutuelles. En août 1998, les rebelles de RDC, soutenus par le Rwanda et l'Ouganda, avaient lancé une offensive contre le régime de Laurent Désiré Kabila. Les troupes du Zimbabwe, de la Namibie et de l'Angola étaient alors venues prêter main forte au président de la RDC.
En 1999, un accord de cessez-le-feu, celui de Lusaka, maintes fois violé depuis, avait été signé par toutes les parties, mais l'accalmie n'a véritablement été constatée qu'après l'assassinat de Laurent Désiré Kabila en janvier 2001, et l'arrivée au pouvoir de son fils Joseph. L'ONU avait alors envoyé une force pour superviser le retrait des troupes étrangères, prévu en 1999, et a tenté un retour aux discussions.
Les rencontres préparatoires pour «le dialogue inter-congolais» n'ont pourtant débuté qu'en octobre dernier. Elles déboucheront finalement sur la tenue d'une réunion entre les dirigeants de la région, à Bruxelles, les 15 et 16 janvier prochain, sur proposition du ministre belge des affaires étrangères, Louis Michel.
Ancienne puissance coloniale de l'ex-Zaïre, la Belgique appelle aujourd'hui les représentants de l'opposition non-armée et de la société civile congolaise à se retrouver dans sa capitale pour une «table ronde» qui portera sur la gestion de la transition, la sécurité et l'organisation d'élections dans le pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.