Migration clandestine: l'Espagne octroie une aide de 32 millions d'euros au Maroc    Incendies en Amazonie: Bolsonaro sous pression internationale    Biarritz : La France accueille le 45e sommet du G7    Jeux Africains: le Maroc conserve sa 4e place avec 33 médailles    Rallye de yachts entre Gibraltar et Tanger pour la bonne cause    Guerre commerciale : Trump fait chuter Wall Street    Santé : Le Levothyrox de nouveau disponible selon Anas Doukkali    Jeux africains-Football : le Nigéria élimine les Lionceaux de l'Atlas    Fès : Arrestation de deux dealers de karkoubi    Voix de Femmes à Tétouan, solidarité et développement au menu du festival    Episode des shorts: Que de controverses!    Oujda/communes: Discorde autour des subventions    Finalisation des plans de transfert des compétences de l'administration centrale vers les régions    La Guinée-Bissau réaffirme son soutien constant et inconditionnel à la marocanité du Sahara    Tensions et dissensions attendues au sommet du G7    Macron et Johnson affichent un ton plus conciliant sur le Brexit    La montée des tensions commerciales pèse lourdement sur l'économie mondiale    Gouvernance et responsabilité dans le secteur public La complexité du concept    L'IPC ressort en baisse en juillet après trois mois de hausse ininterrompue    Le Raja bien parti pour franchir le tour de chauffe de la Ligue des champions    Tous à l'assaut de la nouvelle Juventus    L'Allemagne s'enflamme pour Coutinho    Divers Economie    Les femmes enceintes prennent encore trop de médicaments    Valse diplomatique à l'algérienne : L'œuvre des militaires ou des intérimaires ?    Insolite : Rituel cosmique    Ces stars qui ont vu leur carrière basculer    Cinéma sur la Muraille : Le cinéma en fête à Essaouira    "Massacre" des tourterelles par des Khalijis: Une enquête est ouverte    Vidéo. Alger : La « Liberté » de Soolking a fait 5 morts et 21 blessés    Hirak: Zefzafi, accusation de torture... la DGAPR réagit    Vidéo : Luis Suarez poursuivi par des fans à Tanger…    Le troisième Festival national de Marmoucha du 30 août au 1er septembre    11ème Festival «Voix de Femmes» de Tétouan : Daoudia, Najat Rajoui et les autres    RFI : C'est un véritable défi que le Maroc a relevé    Révolution du Roi et du Peuple: le discours royal    Jeux Africains: Le Maroc en Or dans différentes épreuves    Actifs immobiliers: La baisse des ventes et des prix se poursuit toujours    Démarrage de l'opération de sélection et d'incorporation des appelés    Cristina López Barrio: Tanger la «captivante»    Sidi Kacem : Trois balles tirées pour neutraliser un individu qui mettait en danger la vie de citoyens    Budget des régions. Le dispositif projeté pour 2020    Recherche halieutique. L'INRH commande un nouveau navire de recherche    Le patron de la Fed joue gros avec son discours vendredi    Initiative «Cinéma sur la Muraille» : Le 7ème art à l'honneur à Essaouira    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    Féminicide à Sidi Slimane    Divers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Près de 35.000 cas de violences recensés en 2008
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 11 - 2009

L'Observatoire marocain des violences faites aux femmes vient de rendre public son rapport annuel. En 2008, 34.242 cas de violences ont été recensés et 3.547 dossiers ont été traités.
La violence à l'encontre des femmes prend des proportions plus qu'alarmantes au Maroc. La Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, célébrée chaque année le 25 novembre, est l'occasion de dresser un état des lieux de ce fléau qui constitue un grave problème de santé publique et des droits de l'Homme. Le rapport annuel de l'Observatoire marocain des violences faites aux femmes «Oyoune Nissaiya» présenté mardi 24 novembre à Casablanca est particulièrement accablant. Le document indique qu'en 2008, 34.242 cas de violences ont été recensés. Celles-ci sont physiques, sexuelles, juridiques, économiques et psychiques. Le rapport relève 18 cas de suicide, 2.867 cas pour coups et blessures. Ces violences ne sont pas sans conséquences, puisque 1.299 femmes ont perdu leur foyer, 858 se sont retrouvées sans emploi et 1.181 souffrent d'une dépression nerveuse. Des chiffres choquants qui révèlent l'insuffisance des actions menées pour lutter contre ce phénomène. A noter que l'Observatoire a traité 3.547 dossiers durant l'année dernière. Pour l'Observatoire, la lutte contre ce fléau implique la mise en place d'une politique adaptée. Sur le plan juridique, il y a un véritable vide. Une loi destinée à protéger la femme contre la violence tarde à voir le jour. Le projet de loi visant à pénaliser la violence à l'égard des femmes n'a pas encore été finalisé par le ministère du Développement social.
Lors de cette rencontre, l'Observatoire a appelé à la réactivation de la stratégie nationale contre la violence à l'égard de la femme, à l'adaptation des lois nationales avec la convention de lutte contre toutes les formes de discrimination à l'égard de la femme. Il regrette le manque d'implication de la part du gouvernement et revendique la mobilisation des moyens financiers conséquents pour lutter contre ce fléau.
Enquête du HCP sur la violence à l'égard des femmes :
Les premiers résultats pour juin 2010
Pour soutenir les efforts du Maroc dans la lutte contre la violence à l'égard des femmes et mettre à la disposition des décideurs et des intervenants dans le domaine des droits des femmes une information fiable et exhaustive, le Haut Commissariat au Plan réalise depuis mars 2009,une enquête nationale sur la prévalence de la violence à l'égard des femmes.Celle-ci est menée en étroite collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).
Les premiers résultats de l'enquête sont prévus pour le mois de juin 2010.Cette enquête d'envergure cible 9.000 ménages et couvrant les différentes régions du Royaume. Elle a ainsi pour objectif de mesurer la prévalence du phénomène et de ses différentes formes dans la société marocaine. Il est aussi question d'identifier les caractéristiques des femmes victimes de violences et les caractéristiques de leur environnement socio-économique. Cette enquête, en phase finale de collecte des données sur le terrain, permettra de produire une série d'indicateurs pour une connaissance approfondie de ce fléau. Des informations nécessaires pour l'élaboration des politiques publiques de lutte contre la violence à l'égard des femmes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.