Coupe du Trône: Le Raja, sans forcer, se qualifie aux quarts de finale    L'ONU proclame le 10 mai Journée internationale de l'arganier    Près de 3,8 millions de personnes vaccinées au Maroc    Mercato: quel club choisira Erling Haaland ?    «Massar»: La version mobile lancée    Toyota Corolla Cross Roads : la famille s'agrandit    Maroc : 18 pays sur la liste noire    Covid-19 / Maroc : 594 nouveaux cas, 557 guérisons et 8 morts    Incapable d'apaiser le Hirak, Tebboune s'en prend au Maroc !    Approbation de projets de loi    Le PPS exhorte le gouvernement à protéger le pouvoir d'achat    Le crédit maintient sa tendance baissière    La TVA, principale composante qui influence le secteur informel    Mémorandum d'entente entre la CGEM et l'UM6P: Un rapprochement au service de la recherche appliquée    Automobile: Hausse des ventes de 6,23% à fin février    Les projets de mise en œuvre de la loi cadre relative au système d'éducation présentés à Rabat    Salé: ouverture d'une enquête suite au décès d'une fille    Casablanca: nouvelles coupures d'eau prévues par la Lydec    L'Allemagne réagit à la décision du Maroc    Averses orageuses localement fortes le 3 mars dans plusieurs provinces marocaines    L'Iran n'est plus suspendu pour refus d'affronter Israël    Grèce : un séisme de magnitude 6,3 au centre du pays    Badiâa Bouya, référence avérée de l'art culinaire marocain au Rwanda    Musique: le refrain classique des fins de mois !     Bartomeu relâché mais l'enquête se poursuit    Message du roi Mohammed VI au président bulgare    Signature de 12 contrats-objectifs et lancement du projet du géo-portail national des documents de l'urbanisme    L'œuvre de Churchill représentant la mosquée Koutoubia vendue à 7 millions de livres sterling à Londres    «La création et l'art face à l'extrémisme et au discours de la haine»    Décès de la légende du reggae Bunny Wailer    «Itsxanaxx/Xanaxx» lance «Flex» en featuring avec d'autres artistes    Le coach limogé de la journée : Madihi (RBM) partant, Jrindou arrivant !    Ligue des Champions : Le Horoya sera bel et bien à Casablanca !    Le Maroc, puissance diplomatique émergente, se dote d'une voix audible en Afrique    Contribution financière du Maroc au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Participation du Maroc à la 155ème session du Conseil de la Ligue arabe    Une plainte visant les attaques chimiques attribuées au régime syrien déposée à Paris    Camille Sari: La formation et l'égalité des chances feront du Maroc un hub pour les investissements étrangers    Johnson soutient une éventuelle candidature Royaume-Uni/ Irlande au Mondial 2030    Election à la présidence de la CAF : Le candidat ivoirien se révolte contre la FIFA !    Pays-Bas : explosion près d'un centre de dépistage Covid-19    L'Association d'amitié maroco-israélienne voit le jour aux Etats-Unis    15.754 audiences à distance et 300.000 affaires mises au rôle en 10 mois    Une ONG alerte sur l'ampleur de la répression en Algérie    Concerts live et sessions digitales au menu de la nouvelle édition de Visa For Music    Spike Lee prépare une série documentaire pour le 20ème anniversaire des attentats du 11 septembre    Baie de Cocody: Les ouvrages maritimes achevés    Sahara marocain: des personnalités canadiennes lancent un appel à Joe Biden    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le HCP table sur un taux de croissance de 4,1% en 2010
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 02 - 2010

Selon le budget économique prévisionnel 2010 du Haut Commissariat au Plan, le taux de croissance pour l'année 2010 est de 4,1% contre 5 % en 2009. L'inflation sera maîtrisée au niveau de 2,3% en 2010.
Pour l'année 2010, le Haut Commissariat au Plan (HCP) table sur un taux de croissance de 4,1% contre 5% en 2009.C'est ce qui ressort du budget économique prévisionnel 2010, publié par le HCP chaque année au mois de janvier. Cette croissance résulte principalement de la reprise des activités non agricoles avec un rythme de 5,9% au lieu de 1,6% l'année précédente. Le secteur secondaire connaît une relance de 5,1% contre une baisse de 2,8% en 2009. Selon le HCP, les activités du secteur tertiaire consolident leur dynamisme et enregistrent une croissance de 6,3% au lieu de 4% en 2009. Le secteur primaire dégagerait, quant à lui, une valeur ajoutée en baisse de 5,3%. Malgré une tendance baissière depuis 2008, la demande intérieure en volume continuera de soutenir la croissance économique nationale. Celle-ci s'accroîtra de 4,9% au lieu de 6,2% en 2009 et 10% en 2008. Ainsi, sa contribution à la croissance économique serait de 5,4 points contre 7 points en 2009. Toujours, selon le HCP, la contribution négative du commerce extérieur (exportations nettes d'importations) à la croissance économique continuerait d'afficher un allégement, en se situant à -1,3 point en 2010 au lieu de -2 points en 2009. Cet allégement s'explique par une augmentation limitée des importations. Pour ce qui est de l'inflation, celle-ci sera maîtrisée au niveau de 2,3% en 2010 contre 1% en 2009 et 5,9% en 2008. L'inflation reste fortement liée aux fluctuations des prix des principaux produits importés, notamment le pétrole brut. Par ailleurs, le financement de l'économie sera marqué par la persistance du déficit du compte capital. En dépit de l'amélioration de l'épargne nationale qui s'élèverait à 29,3% du PIB au lieu de 28,1% en 2009, elle resterait inférieure au niveau de l'investissement brut. Celui-ci représenterait 34,5% du PIB en 2010. Le HCP note que le besoin de financement atteindrait environ 5,1% du PIB en 2010 au lieu des déficits de 4,4% en 2009 et 5,4% en 2008. Les finances publiques font ressortir un déficit global de l'ordre de 4% du PIB contre 2,7% du PIB en 2009. Le marché monétaire est marqué quant à lui, par un ralentissement de la masse monétaire en 2009, progressant à un rythme de 8,8% à fin décembre 2009 au lieu de 14,5% en moyenne annuelle de la période 2005-2008. Cela dit, le HCP souligne une légère accélération du rythme de croissance de la masse monétaire de près de 10,6% en 2010. La consolidation du rythme d'évolution des crédits intérieurs monétaires, prévu à 15% en 2010, serait à l'origine de cet accroissement monétaire. Les avoirs extérieurs nets poursuivent leur tendance baissière, observée depuis l'année 2008.
Un taux de croissance de 3,1% en 2010 à l'échelle mondiale
La croissance économique mondiale atteindrait 3,1% en 2010 au lieu d'une baisse de 1,1%, marquant la récession économique en 2009. Les économies émergentes et en développement d'Asie, notamment la Chine et l'Inde, enregistreraient globalement une croissance de 7,3% et contribueraient largement à la reprise de l'économie mondiale prévue en 2010.
Les pays développés, quant à eux, devraient enregistrer une légère croissance de 1,3% après avoir accusé une baisse de 3,4% en 2009. L'économie américaine renouerait avec la croissance à un rythme de 1,5% en 2010, après un recul de 2,7% enregistré en 2009. Les perspectives de l'économie nippone pour l'année 2010 font ressortir une reprise de l'activité à un rythme de 1,7%, suite au rebondissement attendu des exportations favorisées par la relance de la demande provenant des pays émergents d'Asie, notamment la Chine. Les économies de la zone euro sont parmi les plus affectées par la récession de 2009. Cependant, la hausse des dépenses publiques, arrêtées dans le cadre des plans de relance mis en œuvre par les Etats membres, devrait déboucher par une légère reprise de la croissance économique de la zone de l'ordre de 1% en 2010.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.