Article 1067789    SCR: Deux nouveaux administrateurs désignés    L'EMSI primée à Istanbul    Lutte contre le cancer: Les engagements d'El Othmani    Marocains bloqués à Mellilia: reprise de l'opération de rapatriement    Province de Jerada/Covid-19 : Les mesures restrictives prolongées d'une semaine    Khalid Ait Taleb : «Nous sommes encore dans la première vague»    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    Pédocriminalité : Après le drame de Adnane à Tanger, le supplice de Naïma à Zagoura    OCP : La solidité financière au rendez-vous    TPME, ces chiffres qui font peur !    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    Bilan bimensuel de la Covid-19 : Une hausse de 10% des cas d'infection depuis début septembre    De l'enseignement supérieur dans le monde arabe    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Laâyoune : enquête judiciaire suite aux divagations de certains séparatistes    Automobile: la DGI lance un nouveau téléservice    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Brexit: les tractations reprennent    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    Coronavirus: Lions de l'Atlas    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Tanger-Tétouan-Al Hoceïma : Parachèvement en matériel informatique de 34 établissements scolaires    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    France. Les généraux se révoltent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Handicap mental : L'Espace Anaïs ouvrira ses portes en juin 2011
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 01 - 2011

Durant 20 ans, l'association Anaïs a fait du soutien des personnes en situation d'handicap mental son cheval de bataille. L'Espace Anaïs, structure d'accueil dédiée à la prise en charge et à l'autonomisation de ces personnes, ouvrira ses portes au mois de juin.
Assurer la prise en charge psychopédagogique des personnes souffrant d'un handicap mental et leur intégration dans la vie active, telle est la mission que s'est assignée l'association Anaïs depuis sa création en 1991. Durant 20 ans, cette association a fait du soutien des personnes en situation d' handicap mental son cheval de bataille. L'action de cette association a été créditée d'une importante reconnaissance. Le «Prix 2010 pour la recherche sur le syndrome de Down» a été décerné par le Comité régional de la Méditerranée orientale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Sabah Zemmama, présidente de l'association. Cette distinction vient confirmer la reconnaissance de plus en plus large, à l'échelle nationale et internationale de la qualité du travail accompli par l'association aussi bien sur le plan de la prise en charge que sur le plan de la recherche et de l'innovation. S'agissant de la prise en charge, la priorité est accordée aux enfants trisomiques. «Les premiers bénéficiaires sont les enfants porteurs de la trisomie 21. L'association prend également en charge 30% des enfants présentant une déficience mentale sans troubles graves», affirme Mme Zemmama Au titre de l'année 2009-2010, 160 personnes âgées de 3 mois à 30 ans ont été prises en charge. Avec l'ouverture de l'Espace Anaïs, la capacité d'accueil sera doublée. «Cette structure d'accueil dédiée à la prise en charge et à l'autonomisation des personnes en situation d'handicap mental sera opérationnelle à partir du mois de juin. Avec l'ouverture de cet espace, nous envisageons d'accueillir 300 personnes», précise la présidente. Ce projet tend ainsi à répondre à l'insuffisance des infrastructures dédiées à ces personnes et de permettre aux personnes handicapées mentales adultes de bénéficier d'une prise en charge spécialisée qui correspond à leurs potentialités et à leurs compétences. L'Espace Anaïs permettra d'accueillir de nombreux adultes qui peinent à trouver une structure répondant à leurs besoins. Cette structure d'accueil comprendra ainsi trois unités : le Centre d'insertion, de formation et d'apprentissage spécialisé «Anaïs Takouine», le Service de travail protégé «Anaïs Khadma» et le Centre d'hébergement et d'aides à domicile «Anaïs Fdar». Plusieurs ateliers professionnels sont organisés : blanchisserie, restauration, artisanat, récupération et innovation. «Ces différents ateliers sont destinés à former les jeunes et faciliter leur intégration dans le marché du travail», souligne Mme Zemmama. Malgré les efforts et le travail titanesque mené par l'association, la recherche de fonds constitue un réel problème. «Nous avons un réel problème au niveau du budget de fonctionnement. C'est la raison pour laquelle nous faisons régulièrement appel aux donateurs qui sont des entreprises ou des particuliers», déclare la présidente. Et d'ajouter «la prise en charge d'un enfant coûte entre 2.500 et 2.700 DH par mois. Notre objectif principal est l'amélioration de la prise en charge pour ces enfants mais encore faut-il avoir les moyens. Il est navrant de constater que la scolarité des enfants dépend encore des mécènes», conclut Mme Zemmama. Rappelons que selon les statistiques officielles, le Maroc compte 1.530.000 personnes handicapées soit 5,12% de la population. Sur ce total, les déficiences mentales représentent 23%, soit 347.200. Une famille sur quatre est concernée par la question du handicap dans notre pays.
L'association Anaïs en bref
Anaïs est constituée en association à but non lucratif en février 1991, sur l'initiative d'un groupe de parents et d'amis d'enfants handicapés mentaux. Celle-ci est déclarée officiellement association d'utilité publique en 2000. Elle se donne pour mission de prendre en charge les personnes qui présentent un handicap mental léger ou moyen , notamment celles porteuses de la trisomie 21 ainsi que de soutenir leurs parents. La prise en charge retenue par l'association vise à permettre aux enfants et aux adolescents d'atteindre un haut niveau d'autonomie et de s'intégrer dans leur environnement scolaire, social et professionnel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.