Météo: le temps qu'il fera ce mardi 25 février    Le Roi Mohammed VI félicite la présidente de la République d'Estonie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Selon l'OMS, le monde doit se préparer à “une éventuelle pandémie”    Aux camps de Tindouf, des manifestations de colère après des soupçons de «complicité» dans l'évasion de dangereux prisonniers    #RunforNEET2020 : une course pour l'insertion des jeunes    Les autorités de La Mecque ordonnent l'arrestation d'une rappeuse saoudienne    Les belligérants libyens élaborent un projet d'accord de cessez-le-feu à Genève    Pompeo appelle le Premier ministre irakien désigné à protéger les troupes américaines    Insolite : Anniversaire présidentiel    Les cygnes blancs de 2020    Le socialiste Sanders en super-favori, les démocrates modérés s'inquiètent    Des performances commerciales et financières favorables pour Crédit du Maroc    200ème but de Cavani sous les couleurs du PSG    Le Zamalek se retire du championnat égyptien    Qualification de trois taekwondistes marocains aux JO de Tokyo    Coronavirus: Marocains d'Italie, ceci vous concerne    Le DG de l'ONEE présente à Kampala le bilan positif de la présidence marocaine de l'Association africaine de l'eau    Marrakech abrite une journée nationale sur les NTI et le développement informatique    Festival "Stop drogue" : Une matinée dédiée à la promotion de la pratique du sport chez les femmes    Divers    Un chauffeur de camion arrêté à Agadir en possession de 589 kg de chira    Participation du Maroc à la 43ème session du CDH    Mubawab annonce le lancement de sa nouvelle Business Unit "Mubawab Transaction"    Dounia : Un monodrame poignant sur le parcours d'une jeune femme en quête d'identité existentielle    Avec "Pinocchio", Matteo Garrone signe un conte noir pour enfants    Une conférence scientifique internationale organisée par l'association Ibn Battouta    Rabat: Nasser Bourita s'est entretenu avec un responsable saoudien    Le père de Dounia Batma arrêté à Marrakech    Jumelage Maroc-UE, quel apport pour la loi-cadre sur l'éducation ?    17ème journée de la Botola Pro D1 : Qu'arrive-t-il au Wydad ?    Eliminatoires africaines de taekwondo : La Marocaine Oumaima El Bouchti qualifiée aux JO-2020    15ème Jazzablanca : L'appel à candidature lancé    La tournée «Stars 80» bientôt à Casablanca    Le Groupe Crédit Agricole du Maroc mobilisé pour Al Moustatmir Al Qaraoui    Inwi adhère officiellement à la «Déclaration Numérique GSMA»    Conseil de gouvernement jeudi: ce qui est prévu    Italie : 100.300 Marocains mis en quarantaine    Résultats financiers : CIH Bank termine l'année 2019 en forme    Protection sociale : La BAD accorde un prêt de 2 milliards DH au Maroc    Maîtriser la question religieuse!    Palestine: Vivement l'union!    Débat sur l'urgence climatique pour le continent africain    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    Le Salon international de l'agriculture de Paris a ouvert ses portes samedi : Le terroir marocain à l'honneur    Carton plein pour Saad Lamjarred et Fnaire (VIDEO)    Championnat d'Egypte: le Zamalek se retire de la compétition    Marche de protestation contre les restrictions de déplacement dans les camps de Tindouf    Colloque sur la démocratie participative à la Chambre des représentants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Résurgence du terrorisme : Erdogan met en garde
Publié dans Barlamane le 18 - 01 - 2020

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a mis en garde contre une résurgence du terrorisme islamiste si le gouvernement libyen siégeant à Tripoli, reconnu par l'ONU, venait à être renversé, dans un article paru samedi sur le site internet Politico.
Les organisations terroristes comme l'Etat islamique (EI)et Al-Qaïda, qui ont subi une défaite militaire en Syrie et en Irak, trouveront un terrain fertile pour reprendre pied, a prévenu le président turc. "L'Europe fera face à une nouvelle série de problèmes et de menaces en cas de chute du gouvernement légitime libyen", a écrit M. Erdogan.
Le chef de l'Etat turc a ajouté que si l'Union européenne ne parvenait pas à soutenir de manière adéquate le Gouvernement d'union nationale (GNA) dirigé par Fayez al-Sarraj, ce serait "une trahison de ses propres valeurs fondamentales, y compris la démocratie et les droits de l'homme"."Laisser la Libye à la merci d'un seigneur de guerre serait une erreur de portée historique", a-t-il ajouté, parlant du maréchal Khalifa Haftar qui a déclenché en avril 2019 une offensive pour s'emparer de la capitale Tripoli.
Après des mois de combats, qui ont fait plus de 2.000 morts, un cessez-le-feu orchestré par le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc est en vigueur depuis le 12 janvier. Mais il est fragile et les Européens craignent une internationalisation du conflit, avec notamment l'implication de la Turquie qui a annoncé l'envoi de soldats pour soutenir le GNA. "L'UE doit montrer au monde qu'elle est un acteur pertinent dans l'arène internationale", a encore estimé dans son article M. Erdogan.
Plusieurs pays seront représentés dimanche à la conférence organisée dans la capitale allemande sous l'égide des Nations unies, dont la Russie, la Turquie, les Etats-Unis, la Chine, l'Italie et la France. "La prochaine conférence de paix à Berlin est un pas très significatif vers cet objectif. Les dirigeants européens devraient toutefois un peu moins parler et se concentrer sur la prise de mesures concrètes", a-t-il martelé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.