Présidentielles au Brésil: Bolsonaro confiant, Lula appelle à la paix    Covid-19/Maroc : 3.195 PCR réalisés en 24H    Casablanca / L'Boulevard : Des débordements entachent la joie des festivaliers    Mondial-2022: le Maroc et le Qatar annoncent un accord portant sur la sécurité de l'événement    Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles    Skhirate-Témara : 700 bénéficiaires d'une caravane médicale    Mondial de football pour amputés : Le Maroc s'incline face au Brésil    Larache / Festival équestre : Les cavaliers des tribus Jbalas consacrent un patrimoine ancestral    L'Boulevard envers et contre tout !    Migrants : quatre morts et vingt-neuf disparus au large des Canaries    le ministère des Affaires étrangères met une cellule de suivi et des numéros de téléphone à la disposition de la communauté marocaine    Prévisions météorologiques pour le lundi 03 octobre 2022    Conférence autour du livre «Tifawin» de Khadija Rchouk    Vidéo : Quand Tarab Ambassadors fête comme il se doit la fête d'Al Mawlid    Insolite : Le prince moulay Hicham pousse la chansonnette dans la rue    Rabat vibre au rythme du jazz    Guelmim : Journée d'étude sur la problématique de la gestion des ressources hydriques dans la région    Migrants clandestins : les familles des disparus haussent le ton    Burkina Faso: Le chef de l'ONU condamne « toute tentative » de prise de pouvoir par la force    Burkina Faso: sous fond de rivalité entre la Russie et la France    L'armée ukrainienne reprendra d'autres villes du Donbass « dans la semaine à venir », affirme Zelensky    Le Maroc en quête des drones chinois "Wing Loong II"    Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud    La Libye s'oppose au projet de gazoduc transsaharien porté par l'Algérie    Liquidité bancaire: le besoin à 77,5 MMDH au T2-2022 (BAM)    Le Maroc compte présenter sa candidature    Marc Lasry, le Marocain copropriétaire de la franchise NBA des Bucks veut racheter l'Inter Milan    Quelle culture voulons-nous ?    Israël : une cellule locale de l'Etat islamique démantelée    Falsification de visas : Arrestation d'une vingtaine de membres d'un réseau criminel    «Crise cardiaque.... Chaque minute vaut une vie»    Le FNUAP salue les progrès du Maroc    Sommeil : Astuces pour se rendormir vite après un réveil en pleine nuit    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi    Nigeria : l'ARM participe à la 2ème conférence du Réseau des gouvernements infranationaux d'Afrique    Le Maroc au CPS de l'UA: Une consécration de la confiance dont jouit le Royaume    Un témoignage du Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR    Mohamed Joudar succède à Sajid à la tête de l'UC    Signature d'un Mémorandum d'Entente entre l'ARM et le Forum des Gouverneurs du Nigéria    Renouvellement du Conseil national de la presse : le torchon brûle entre la Fenajic et le gouvernement    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite    Semaine dans le rouge pour la Bourse de Casablanca    Le ministère ne se chargera plus des équivalences des diplômes obtenus à l'étranger    Prêt-à-porter. Camaieu Maroc dans la tourmente    Clôture en apothéose à Dakhla de "Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022"    Programme des principaux matchs du dimanche 2 octobre    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi de la situation au Burkina Faso    CHAN-2022 (tirage): Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Chtouka Ait Baha : le Monarque préside la cérémonie du lancement des stratégies « Génération Green 2020-2030 » et « Forêts du Maroc »
Publié dans Barlamane le 13 - 02 - 2020

Le Roi Mohammed VI, accompagné du Prince héritier, Moulay El Hassan, a présidé, jeudi, à la province de Chtouka Ait Baha, la cérémonie de lancement de la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole baptisée «Génération Green 2020-2030» et de celle relative au développement du secteur des eaux et forêts du nom de « Forêts du Maroc ».
Au début de la cérémonie de lancement de la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole baptisée «Génération Green 2020-2030», il a été procédé à la projection d'un film institutionnel qui met en avant la dynamique de développement qu'a connue le secteur agricole durant la dernière décennie, à la faveur notamment du Plan Maroc Vert (PMV), avec des témoignages d'agriculteurs ayant bénéficié dudit Plan.
Par la suite, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a présenté, devant le Souverain, les grandes lignes des nouvelles stratégies «Génération Green 2020-2030» et "Forêts du Maroc".
M. Akhannouch a indiqué, à cette occasion, que la nouvelle vision stratégique du secteur agricole a été élaborée conformément aux orientations royales contenues dans le discours du Souverain à l'occasion de l'ouverture de la 1ère session de la 3ème année législative de la 10ème législature. Dans ce discours le Roi avait appelé "à une consolidation des acquis réalisés dans le domaine agricole et à la création de nouvelles activités génératrices d'emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural", en vue de " favoriser l'émergence d'une classe moyenne agricole, d'en consolider l'ossature pour qu'en définitive, elle puisse exercer sa double vocation de facteur d'équilibre et de levier de développement socio-économique, à l'image de la classe moyenne urbaine et du rôle clé qui lui est dévolu", a rappelé le ministre.
Cette stratégie se base sur une capitalisation des acquis réalisés par le Plan Maroc Vert, à travers l'adoption d'une vision nouvelle du secteur agricole, la consécration d'une nouvelle gouvernance et la mise à disposition du secteur de moyens modernes, a-t-il ajouté. M. Akhannouch a indiqué que le secteur agricole marocain ambitionne de franchir un nouveau palier dans son développement, faisant observer que la nouvelle stratégie agricole se base sur deux grands fondements, à savoir la valorisation de l'élément humain. Le second fondement de cette nouvelle stratégie a trait, selon M. Akhannouch, à la poursuite de la dynamique de développement du secteur, en favorisant le développement humain et social. Pour cela, la nouvelle vision prévoit la consolidation des filières agricoles, en vue du doublement des exportations et du PIB-agricole à l'horizon 2030, l'amélioration des process de distribution des produits à travers la modernisation de 12 marchés de gros et des marchés traditionnels, a précisé M. Akhannouch.
Au sujet de la nouvelle stratégie relative au secteur des eaux et forêts "Forêts du Maroc", M. Akhannouch a souligné l'importance des espaces forestiers, dont la superficie est estimée à 9 millions de ha, et leur fonction environnementale, économique et sociale. Il a dans ce cadre affirmé que la forêt marocaine se trouve dans un état délabré, à cause notamment de la détérioration de 17.000 ha de terres de forêts chaque année, la faiblesse de la valorisation des forêts de chêne-liège, le sur-prélèvement en bois de feu et la surexploitation des zones de pâturage.
Pour ce faire, la nouvelle stratégie s'articulera autour de quatre principaux axes, à savoir la création d'un nouveau modèle basé sur une approche participative associant les populations à la gestion, le développement des espaces forestiers selon leurs richesses, la promotion et la modernisation des métiers forestiers à travers la création de pépinières forestières modernes et l'introduction de l'outil numérique dans la gestion du secteur, et enfin la réforme institutionnelle du secteur via la qualification des ressources humaines, la mise en place d'un pôle de formation et de recherche, et la création d'une Agence des eaux et Forêts et d'une Agence de conservation de la nature. Cette stratégie prévoit aussi l'aménagement et la valorisation des dix parcs nationaux et ce, en vue d'assurer un développement économique et social en plein respect du patrimoine naturel, culturel et territorial.
Ces deux nouvelles stratégies, agricole et des eaux et forêts, seront mises en œuvre à partir de 2020, notamment au niveau territorial selon les spécificités et les atouts de chaque région, et ce en coordination avec tous les intervenants, selon les principes de la bonne gouvernance en termes de suivi et d'évaluation des investisseurs ainsi que des indicateurs d'efficacité et de rendement.
Le Souverain a ensuite procédé au lancement du projet de plantation de 100 ha d'arganier dans la commune d'Imi Mqouren, un projet qui entre dans le cadre du programme de plantation de l'arganier agricole dans la province de Chtouka Ait Baha sur une superficie de 1.250 ha. Ce programme, qui concerne 7 communes et bénéficie à 729 personnes, nécessite des investissements de l'ordre de 28 millions de dirhams. Il fait partie d'un programme global de développement de l'arganiculture sur une superficie de 10.000 ha, dans les régions de Souss-Massa, Marrakech-Safi et Guelmim-Oued Noun.
Le Roi a également procédé au lancement des travaux de réalisation du réseau d'irrigation à partir de la Station de dessalement d'eau de mer d'Agadir, dont les travaux de réalisation enregistrent un taux d'avancement de 65%. La réalisation de cette station s'inscrit en droite ligne des objectifs du programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027, lancé par le Souverain en janvier dernier et visant la consolidation et la diversification des sources d'approvisionnement en eau potable, l'accompagnement de la demande pour cette ressource inestimable, la garantie de la sécurité hydrique et la lutte contre les effets des changements climatiques. Il vise ainsi la valorisation des eaux d'irrigation, l'intensification et l'amélioration de la production agricole et l'augmentation des revenus des agriculteurs, avec une hausse de la valeur ajoutée par hectare de 4.000 dirhams à 28.000 dirhams.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.