Marrakech: Environ 1400 chambres d'hôtels mises à disposition du corps médical    Golf : Report de la 47è édition du Trophée Hassan II et de la 26è édition de la Coupe Lalla Meryem    Fonds Covid-19 : L'ANAM fait don de 10 MDH    Coronavirus : Décès de Fadel Sekkat, président de Maghreb Steel    Coronavirus : 858 cas confirmés au Maroc, 3 nouvelles guérisons, ce samedi à 13h    Mali : le chef de l'opposition enlevé « va bien », les négociations pour sa libération sont en cours    Coronavirus : La Maison-Blanche conseille le port du masque    Commande publique : une réponse urgente à la pandémie Covid19    Coronavirus : un infirmier italien tue sa compagne pensant qu'elle l'avait contaminé    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    Commande publique : une réponse urgente à la pandémie du coronavirus    Propos racistes envers l'Afrique tenus sur la Chaine LCI : Le Club des Avocats du Maroc explique sa décision d'ester en justice    Le PPS appelle à un large débat sur la crise et l'après-crise du Coronavirus    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    Amine Diouri: «toutes les entreprises sont touchées et c'est encore tôt pour faire les comptes»    Les soldats de l'ombre en rangs serrés contre le Covid-19    L'administration publique entre à petits pas dans l'ère du numérique    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Allégement du déficit du compte courant    4.835 personnes poursuivies pour violation de l'état d'urgence sanitaire    L'hôpital de campagne de Benslimane prêt à entrer en action    Mobilisation générale contre le coronavirus dans la région de Marrakech-Safi    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Harit renonce à une partie de son salaire    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Rapatriement des corps de défunts pour être inhumés au Maroc : L'Ambassade du Maroc en France apporte des précisions    Chelsea, la Juve, le Bayern et le PSG lorgnent Hakimi    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    «Masrah net»… des spectacles à suivre en direct depuis son salon    Crise du Venezuela: Le nouveau plan de Washington    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Frontières maritimes : Entrée en vigueur et réserves espagnoles    Les agents d'autorité de la capitale s'estiment insultés par le Wali de Rabat-Salé Kénitra    Condition physique et mode alimentaire au profit des joueurs et joueuses : Le programme individuel spécial de la FRMF    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation
Publié dans Barlamane le 17 - 02 - 2020

Des milliers d'Algériens ont défilé, dimanche, à Kherrata, à l'est d'Alger, à l'occasion du premier anniversaire de la manifestation, qui avait conduit à une vague de contestation populaire sans précédent contre le pouvoir, le Hirak.
Ils étaient des milliers, dimanche 16 février, à défiler à Kherrata dans l'est de l'Algérie, à l'occasion du premier anniversaire d'une manifestation inédite dans cette ville contre la candidature à un cinquième mandat de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika. Cette manifestation avait alors donné le coup d'envoi à une vague de contestation populaire sans précédent contre le pouvoir – le Hirak –, qui a poussé à la démission le 2 avril 2019 d'Abdelaziz Bouteflika, lâché par l'armée.
Le 16 février 2019, un rassemblement spontané avait réuni des milliers de manifestants contre un nouveau mandat du président Bouteflika, impotent et aphasique, à Kherrata, à 300 km à l'est d'Alger, la première marche à avoir allumé l'étincelle de la fronde qui devait ensuite gagner toute l'Algérie. Le lendemain, le 17 février, une marche similaire a eu lieu à Bordj Bou Arreridj, à 150 km au sud-est d'Alger, et trois jours plus tard, des centaines de personnes ont manifesté à Khenchela dans l'Est algérien également.
Durant le rassemblement de Khenchela, certains protestataires étaient montés sur le toit de la mairie pour décrocher un portrait géant du chef de l'Etat qui recouvrait une partie de la façade à côté du drapeau algérien.
Quelques jours plus tard, le 22 février, des millions d'Algériens étaient descendus dans les rues de toutes les grandes villes du pays pour exprimer leur rejet d'un cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika. Pour marquer le premier anniversaire de la marche de Kherrata, des milliers de manifestants ont sillonné, dimanche, les rues de la ville aux cris de « Les Algériens sont tous des frères » et en brandissant l'emblème national ou berbère.
Plusieurs figures du Hirak, le mouvement de contestation, parmi lesquelles le vétéran très respecté de la guerre d'indépendance Lakhdar Bouregaa ou encore Samir Benlarbi, un militant actif de la société civile, ont pris part à la manifestation, selon les témoins. Les manifestants ont appelé à « une période de transition » devant aboutir à un changement de régime. Le point de départ de la manifestation de 2019 à Kherrata a été rebaptisé « Place de la Liberté du 16 février 2019 ». Une stèle y a été érigée.
Le président Abdelmadjid Tebboune, élu le 12 décembre lors d'un scrutin boycotté par la majorité des Algériens, a de nouveau tendu, dimanche, la main à la contestation, lors d'une rencontre entre le gouvernement et les préfets du pays.
« Il y a de cela une année, les citoyens et citoyennes sont sortis dans un Hirak béni pacifique, sous la protection de l'Armée nationale pour revendiquer le changement et rejeter, pacifiquement, l'aventure qui a failli conduire à l'effondrement de l'Etat et de ses piliers pour retomber dans la tragédie des années 1990 », a-t-il dit en allusion à la « décennie noire » de la guerre civile, selon l'agence APS.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.