Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Maroc – Malawi : Achraf Hakimi présent pour les derniers réglages    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Environnement: HIT RADIO et l'UE récompensent les meilleurs projets (VIDEO)    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Real Madrid-Elche: Benzema cambriolé pendant le match (PHOTO)    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Turquie: l'aéroport d'Istanbul paralysé par la neige    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Températures prévues pour le mardi 25 janvier 2022    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Covid-19/France : Le pass vaccinal remplace le pass sanitaire à compter de ce lundi    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ahmed Rahhou plaide pour une révision en profondeur du partenariat de l'UE avec son voisinage du Sud
Publié dans Barlamane le 04 - 05 - 2020

L'ambassadeur du Maroc auprès de l'Union européenne, Ahmed Rahhou, a plaidé pour une refonte de la politique de partenariat de l'UE avec son voisinage du Sud.
« Il est nécessaire pour l'Union européenne de repenser et de redéfinir sa politique de partenariat et de coopération dans cette zone si on veut que les choses évoluent différemment », a souligné l'ambassadeur du Maroc auprès de l'Union européenne, Ahmed Rahhou, dans une interview publiée lundi au Parliament Magazine.
Notant que l'Europe a besoin d'avoir, en dehors de ses frontières, un voisinage stable, en développement et coopératif sur l'ensemble des sujets d'intérêt commun, M. Rahhou a affirmé que le Maroc est totalement dans ce cas, faisant remarquer que dans le proche voisinage géographique de l'Europe fortement perturbé et instable, le Royaume constitue l'une des rares exceptions à cette situation. L'ambassadeur a rappelé dans ce contexte la déclaration commune Maroc-UE de juin 2019 qui a jeté de nouvelles bases de partenariat sur une approche multidimensionnelle.
Ce nouveau cadre de partenariat intègre, a-t-il expliqué, les valeurs, l'éducation, l'innovation, l'économie, la justice sociale, la politique, la sécurité et la mobilité, et bien évidemment le sujet essentiel de l'environnement et du changement climatique. Le diplomate marocain a indiqué que l'UE affiche de grandes ambitions géostratégiques, touchant le changement climatique, la paix, la sécurité et la stabilité dans le monde, ainsi que le renforcement de l'Etat de Droit. “Une politique plus dynamique et plus pro-active est également prévue dans les relations avec l'Afrique”. Il a précisé que le Maroc partage ces ambitions et souligné que ses objectifs en la matière sont largement alignés avec ceux de l'UE.
« Nous pensons qu'une coopération et une concertation plus approfondies, une politique de développement conçue par et pour les acteurs proches du terrain sont nécessaires. Notre ambition est de construire un partenariat et un modèle de développement exemplaires, et pourquoi pas transposables dans d'autres contrées », a affirmé M. Rahhou. L'ambassadeur a par ailleurs mis en exergue la gestion exemplaire par le Maroc de la pandémie du covid-19 et de ses conséquences sanitaire, sociale et économique, en rappelant les différentes mesures qui ont été prises.
« Ce sont des mesures fortes et difficiles, initiées sous la supervision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui sont largement acceptées par la population et qui ont eu l'aval de notre parlement conformément à notre Constitution « , a-t-il précisé, notant que le gouvernement travaille actuellement pour préparer la sortie du confinement, qui a été prolongé jusqu'au 20 mai, de façon à limiter le risque de retour de l'épidémie. M. Rahhou a également rappelé la création, à l'initiative du Souverain, du Fonds Covid-19 pour accompagner les mesures économiques et sociales de gestion de cette crise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.