Israël intensifie ses raids à Gaza, vive inquiétude internationale    Ghalta, une erreur très cher payée... Dimanche à 22h45 (Bande-annonce)    Covid-19 au Maroc : 112 nouvelles contaminations, 6 décès    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 mai 2021 à 16H00    LDC: ce qu'a dit l'entraîneur du WAC sur le but refusé d'El Karti    Le beau message de Saad Lamjarred à Khadija Assad (VIDEO)    Frappe aérienne à Gaza: 10 membres d'une famille tués    Le sport est un vecteur de rapprochement des peuples, affirme l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud    Deux tornades frappent la Chine : le bilan passe à 12 morts    Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Douze policiers mexicains arrêtés pour un massacre à la frontière avec les États-Unis
Publié dans Barlamane le 03 - 02 - 2021

Au Guatemala, des familles ont déclaré que parmi les victimes du massacre pourraient se trouver certains de leurs proches qui avaient décidé en janvier de traverser le Mexique avec l'aide de passeurs pour aller aux États-Unis. Ci-dessus, Maria Mauricio, mère d'un migrant de 16 ans qui ferait partie des 19 personnes tuées au Mexique.
Douze policiers de l'État du Tamaulipas, dans le nord du Mexique, ont été arrêtés pour participation présumée au massacre de 19 personnes, probablement des migrants, dans une zone frontalière avec les États-Unis, a annoncé mardi le parquet.
Sur le site de ce massacre ont été découverts des indices montrant qu'«au moins 12 membres de la police de l'État ont participé» à la tuerie, a déclaré lors d'une conférence de presse le procureur du Tamaulipas, Irving Barrios.
Le 23 janvier, le parquet du Tamaulipas annonçait la découverte dans une camionnette incendiée des restes calcinés de 19 personnes, dont la majorité était probablement des migrants venus du Guatemala pour tenter d'entrer clandestinement aux États-Unis via le Mexique.
Les résultats des premières investigations ont révélé une modification du lieu du crime qui renforce l'hypothèse d'une participation de policiers, a indiqué le procureur.
Les policiers qui ont été arrêtés vont être inculpés de «participation probable» au massacre, a indiqué le procureur.
Au Guatemala, des familles ont déclaré que parmi les victimes du massacre pourraient se trouver certains de leurs proches qui avaient décidé en janvier de traverser le Mexique avec l'aide de passeurs pour aller aux États-Unis.
Le parquet du Tamaulipas a travaillé avec les autorités consulaires du Guatemala et grâce à des analyses de l'ADN a pu identifier les corps de deux Guatémaltèques et de deux Mexicains.
L'État du Tamaulipas, situé sur la côte du golfe du Mexique, est le plus court chemin pour arriver aux États-Unis en venant du sud. Mais la région est dangereuse en raison de la présence de bandes qui enlèvent, rançonnent et assassinent des migrants.
Le secteur de Camargo, où les corps ont été découverts, est disputé entre le cartel du Nord-Est, issu de celui de Los Zetas, et le cartel du Golfe.
Le Mexique est affecté par une violence endémique liée au crime organisé, particulièrement aux cartels de la drogue qui se disputent les routes vers les États-Unis.
Depuis le lancement en décembre 2006 par le gouvernement d'une vaste opération antidrogue, plus de 300 000 morts violentes ont été enregistrées au Mexique, selon des chiffres officiels.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.